Un robot nommé PDG d’une entreprise en Chine !

Vous en avez marre des patrons inhumains ? Voilà le boss robot ! 

Louis Bouchard
Par Louis Bouchard Modifié le 28/09/2022 à 01:50
Un Robot Devenu Pdg D'entreprise !

C’est une première mondiale. En Chine, le concepteur de jeux vidéo Net Dragon Websoft a nommé Madame Tang Yu comme PDG. Et oui, c’est donc un robot qui va commander la filiale basée dans le sud du pays, à Fujian. Cet humanoïde est donc le premier prototype à prendre la tête d’une entreprise, cotée à plusieurs milliards de dollars qui plus est. 

Des économies avant tout

Afficher l’image source
Source : futuremag.fr

L’objectif  ? “Optimiser les performances de l’entreprise par des prises de décisions purement rationnelles” rapporte Europe 1. Guidée par une intelligence artificielle, cela apporterait des raisonnements plus logiques et des économies. Car, pour un patron, Tang Yu ne touche pas beaucoup … Puisqu’elle n’est pas payée !

Pour ce qui est de la prise de décision, l’androïde n’est pas doué d’émotion. Donc pour trancher, le choix est vite fait : elle prend le plus rentable. Au final, toute la stratégie de l’entreprise est basée sur des datas et de la donnée. Des raisonnements rationnels et transparents. 

Tang Yu est également utile au niveau de sa disponibilité, puisqu’elle est active 24 heures sur 24. Autant dire que la porte du boss est toujours ouverte. Après, pas certain que les conversations soient bien passionnantes …

Le management par l’IA

Donner les commandes d’une entreprise de plusieurs milliards de dollars à un robot, c’est quand même surprenant. “Tang Yu va nous aider dans le domaine de la gestion et de l’administration ainsi que dans les questions opérationnelles, parce que nous utilisons déjà l’intelligence artificielle lors de nombreux stages afin de développer nos activités” a expliqué Simone Lung, vice-président de la société. Créée en 1999, c’est donc un risque énorme que prend l’entreprise chinoise. 

Les certitudes de Net Dragon Websoft reposent sur la rapidité d'exécution de sa nouvelle cheffe. Puisqu’elle n’est pas proie au doute, Tang Yu devrait être d’une efficacité redoutable. Il faut ajouter à cela une base de données interne en temps réel. Cela permettra à l’androïde de mieux comprendre son environnement et de s’y adapter. 

Le métavers en pleine expansion 

Afficher l’image source
Source : trustmyscience.com

On n’arrête plus le progrès et cette décision en est la preuve. Le métavers (monde virtuel) continue de se développer. D’abord présent dans le jeu vidéo, le commerce en ligne, la spéculation … Il arrive désormais dans l’entreprise. On imagine mal la réaction des employés qui vont se faire remettre en place par R2D2 tout de même. 

Ce qui interroge, c’est la question du relationnel. La notion de rapports humains en entreprise est donc envolée avec Tang Yu. Tout le questionnement est autour de l’autorité et de la cohérence des décisions du robot. Accepteriez-vous de vous soumettre aux ordres d’un système électrique dénué de conscience ? Comment va-t-elle gérer les négociations ? À quoi ressemblera un jeu vidéo dirigé par un humanoïde ? 

Les réponses à ses questions, nous les aurons sûrement dans quelques années. Et vous, que pensez-vous de la nomination de Tang Yu en tant que PDG ? En tout cas, une petite pensée au précédent directeur, viré pour un robot. Coup dur. 

Louis Bouchard

Journaliste passionné de sport et de cinéma, je suis un éternel fan de Robin Williams. Écrire sur ce que j'aime est un plaisir, je ne demande qu'à vous le transmettre ! 

Laisser un commentaire

* Champs requis