Top 5 des plus grosses erreurs d’arbitrage dans le football

On ne se remet toujours pas de ce France – Allemagne en 1982 …

Par Aylan-afir Publié le 24/10/2022 à 09:32
Notez cet article

Depuis 2019, le football mondial est régi par l'assistance vidéo, aussi appelée la VAR. Cet outil a bien évidemment totalement transformé l'arbitrage et les erreurs. Même si certaines décisions restent litigieuses. On peut notamment penser au penalty à l'OGC Nice hier face à Nantes, où l'arbitre a refusé d'aller voir la vidéo malgré les demandes des joueurs. Aujourd'hui, on va revenir loin en arrière pour revenir sur des scandales absolus de l'histoire de l'arbitrage. Des décisions qui ont changé l'histoire du football à tout jamais.

France - Allemagne 1982 : L'attentat sur Battiston

Cette image restera gravée dans la tête des tous les supporters français qui ont vu le match : celle du choc entre Schumacher en Patrick Battiston. En 1982, la France affronte l'Allemagne pour une place en finale de la Coupe du Monde. Un match marqué par les rebondissements mais également par l'attentat du gardien allemand sur Battiston, qui sortira sur civière. Malgré cela, pas de penalty ni de carton rouge. Un acte qui aurait pu coûter la vie à Patrick Battiston.

Angleterre - Argentine 1986 : La main de Dieu

C'est probablement le but le plus célèbre de l'histoire. En quart de finale de la Coupe du Monde 1986, l'Argentine de Diego Maradona affronte l'Angleterre dans un match à haute tension. Le génie marquera deux buts légendaires. Le premier de la main, le second après un slalom magique.

Corée du Sud - Italie 2002 : La corruption maison ?

On joue les huitièmes de finale de la Coupe du Monde en Corée du Sud. Les hôtes font face à une impressionnante équipe d'Italie et on ne donne pas cher de la peau des coréens. Mais, une personne va changer le match : Byron Moreno. L'arbitre va avantager sans vergogne ni retenue les coréens, allant même jusqu'à exclure Totti, un attaquant italien, pour simulation ... alors qu'il y avait penalty. Ce match restera comme l'un des plus gros scandales de l'histoire de la FIFA.

Lire aussi : Top 4 des footballeurs qui sont sortis par la petite porte

PSV - Lyon 2005 : Le penalty oublié à Nilmar

Petite dédicace à tous les supporters lyonnais qui doivent encore pleurer en y pensant. Le 13 avril 2005, en quart de finale de Ligue des Champions, après un match nul 1 partout à l'aller, les lyonnais doivent s'imposer au retour. A la 99ème minute, alors qu'on joue les prolongations, Nilmar est lancé dans la surface. A pleine vitesse, le gardien le percute et Nilmar tombe. Rien. L'OL se fera éliminer au tir-au-but et le PSV se fera sortir par Milan.

Lire aussi : 5 des plus grosses raclées lors de la Coupe du Monde de football

Chelsea - FC Barcelone 2009 : The fucking disgrace

Après un match nul et vierge au Camp Nou, c'est à Stamford Bridge que va se décider le sort de la demi-finale de Ligue des Champions entre Chelsea et le FC Barcelone. Après l'ouverture du score magnifique d'Essien en première mi-temps, Chelsea a les cartes en main. Mais l'arbitre Tom Henning Øvrebø va réaliser un match catastrophique et ne rien siffler pour les Blues, malgré plusieurs penaltys évidents. Un scandale d'arbitrage qui va chaquer la planète foot à tout jamais.

Laisser un commentaire

* Champs requis