Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

15

Vues

10 faits qui prouvent que la vie des femmes dans l’antiquité était beaucoup moin sexy

Publié dans par La Rédaction

On nous a pourtant toujours appris que ce n’était pas beau de mentir …

Si vous vous rêviez la vie d’Hélène de Sparte, de vous faire enlever par Paris, redescendez un peu de votre petit nuage. La vie ce n’est pas le monde des bisounours et encore moins celle des femmes dans l’antiquité romaine et grecque. On vous a concocté un petit récap des faits qui ne vous donneront certainement plus envie d’être Hélène même dans vos rêves les plus lointains.

 

 

1. Elles n’avaient pas le choix que de travailler

 

Riches ou pauvres, les femmes devaient travailler. Femme de ménage, sage-femme, cuisinière, serveuse et autre. Le choix ne leur appartenait pas évidemment.

 

Elles n?avaient pas le choix que de travailler

Source : Spartucus / The Bryna Productions, Domina /Cattleya, Brightside.me

 

 

2. Leurs menstruations étaient loin d’être comme aujourd’hui

 

Même si on pense qu’elles avaient leurs règles bien moins souvent qu’aujourd’hui à cause de leur régime alimentaire, les femmes de l’antiquité gréco-romaine espéraient qu’elles soient abondantes par peur de tomber malades si le liquide restait coincé.

 

Et il faut savoir qu’il n’existait ni cup, ni culotte de règle ou autre à l’époque, elles restaient enfermées chez elles, avec du coton, de la laine de mouton ou encore des chiffons qu’elles réutilisaient par la suite. Vraiment pas très glamour …

 

Leurs menstruations étaient loin d?être comme aujourd?hui

Source : Depositphotos.com, Brightside.me

 

 

3. Si elles ne voulaient pas que leurs maris aient un quelconque contrôle sur elles, il fallait qu’elle quitte la maison pendant 3 jours…

 

Il existe trois types de mariage selon le droit romain. L’un deux, connu sous le nom d’« usus » établissait un mariage entre un homme et une femme si celle-ci vivait dans la même maison que son mari depuis plus d’un an. Elle était alors reconnue comme son épouse légale mais si elle voulait éviter que son mari n’établisse un contrôle légal sur elle, il fallait qu'elle s’absente pendant 3 nuits consécutives. Et à l’époque on n’imagine bien qu’il n’y avait pas d’hôtel …

 

 

Source : Troy / Warner Bros., Domina / Cattleya, Brightside.me

 

 

4. Elles se rendaient aux bains pour voir leurs amis et amants …

 

Si elles voulaient parler à leurs amies, elles devaient se rendre aux thermes. C’était aussi l’endroit où elles pouvaient discrètement rejoindre leurs amants. Il faut savoir aussi, que plus tard, à Rome, il leur a été interdit de se baigner nue, elles devaient porter des toges spéciales. Une loi érigée par un évêque, bien sûr …

 

Source : East News, Yvonnes Hulbert / Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0, Brightside.me

 

 

5. Les femmes romaines riches n’allaitaient pas

 

Et non, les femmes riches de l’époque laissaient la nourrice faire le travail. Les médecins pensaient que les femmes qui venaient d’accoucher étaient trop fatiguées pour allaiter. Un médecin romain, quant à lui, pensait que la nourrice en allaitant le bébé pouvait lui transmettre sa langue maternelle … Il a eu son diplôme dans un Kinder Surprise celui-là.

 

Source : Marie-Lan Nguyen / Musée du Louvre / Wikimedia Commons, CC BY 3.0

 

 

6. Le mariage c’était à 12 ans … Alors que nous on jouait encore aux Playmobil

 

Et il pouvait être encore plus tôt si les enfants venaient d’une famille noble. Le chef de famille avait le pouvoir absolu de décider pour ses enfants.

Point positif : une fille pouvait refuser le mariage si elle arrivait à prouver que le mari avait un mauvais caractère.

 

Source : Alexander / Warner Bros., Juan Pablo Salinas et Teruel / Wikkimedia Commons, CC0 1.0, Brightside.me

 

 

7. Les femmes étaient loin d’être libres

 

Même si Rome est connu pour ses mœurs libres, les femmes, elles, n’avaient pas vraiment le droit d’avoir un amant. Elles devaient s’en cacher, alors que les hommes eux étaient libres de faire ce qu’ils voulaient, évidemment …

 

Source : alex-bernardini.fr

 

 

8. Une femme restait sous le pouvoir de son père même après le mariage

 

Alors si son mari n’avait aucun pouvoir légal sur elle, son père, lui, si. Sympa la vie !

 

Source : Gladiateur / Scott Free Productions

 

 

9. Excréments d’animaux, lanoline, graisse d’oiseau, etc étaient utilisés comme produits de beauté …

 

La lanoline, pour ceux qui ne connaissent pas, est une substance obtenue à partir de la laine de mouton, qui ne sent vraiment pas très bon… Les femmes dans l’antiquité se l'appliquaient sur le visage comme masque. La bouse de crocodile était, quant à elle, utilisée pour rendre la peau plus pâle et pure. Miam, ça donne envie…

 

Source : Edithobayaa1 / Wikimedia Commons, Robykurian / Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0, Brightside.me

 

 

10.  Elles n’avaient pas de prénom

 

Non c’est faux Hélène ne s’appelait pas vraiment Hélène. Elles étaient souvent nommées selon le nom de leur père (Vipsania, fille de Vipsanius) ou le clan auquel elles appartenaient.

 

Source : Nicolas Guy Brenet / Piété et générosité des femmes romaines / Wikimedia Commons, CC BY 4.0

 

L’envie d’avoir la vie d’Hélène vous est passée non ?

Partager

publié dans

femme

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

^