Couple : les 3 principaux tue-l’amour, selon les scientifiques

Quels sont les trois principaux tue-l’amour ? Les scientifiques les ont déterminés ! Découvrez-les dans cet article !

Par Aylan-afir Publié le 13/01/2023 à 18:43
Notez cet article

Ah la vie de couple ! Les premiers échanges amoureux, ainsi que les premières étapes suivant la mise en couple sont souvent vus de manière idyllique par les jeunes amoureux. Le retour à la réalité peut parfois s'avérer brutal. Et certains couples ne tiennent alors que quelques semaines, voire quelques mois. En amour, il n'y a pas de recettes miracles. Une étude scientifique réalisée par sur un échantillon de 5 500 célibataires en Australie a permis de déterminer quels étaient les trois pires tue-l'amour.

Les 3 principaux tue-l’amour

Cette étude a été réalisée sur un groupe de personnes âgées de 21 à 76 ans, hommes et femmes compris. Elle a été relayée par Modes & Travaux. Les résultats recensés par des chercheurs australiens ont permis de déterminer les principaux tue-l'amour. Parmi ces derniers, on retrouve :

  • Le manque d’hygiène en première position. 67% des personnes interrogées ont cité ce défaut comme un tue-l'amour. Il rebute plus les femmes qui l'ont cité à 71%, que les hommes (63%). Cette problématique regroupe les mauvaises odeurs corporelles, la mauvaise haleine ou la rareté des douches.
  • La paresse en seconde position. Elle mettrait un frein aux ardeurs de 66% des célibataires interrogés. Avec une moyenne de 72% pour les femmes et de 60% pour les hommes. C'est le manque d'activité qui est mis en avant dans ce cas de figure.  Une flemmardise, une tendance à se contenter d'une vie casanière ont été mis sur le tapis.
  • Le besoin excessif d’attention, qui serait véritablement répulsif pour 63% des sondés. 69% des femmes l'ont cité comme un tue-l'amour, contre 57 % des hommes interrogés.  

Les célibataires repoussés par d'autres habitudes

Les trois comportements cités ont tendance à provoquer des ruptures prématurées. Mais on peut également en citer d'autres. 6% des célibataires interrogés ont déclaré qu'une personne ne faisant jamais de sport ne les attirait pas vraiment. A contrario, pour 9% d'entre eux, c'est une personne trop sportive qui va les repousser. Pour 14% des interrogés, être trop timide ou trop direct n'est pas vraiment attirant. Parler trop est rédhibitoire pour 23% des personnes, tandis que pour 33%, c'est le fait d'être trop têtu qui s'avère être totalement répulsif. Ce trait de caractère pose véritablement un problème en cas de conflit, la remise en question s'avérant plus difficile. Quant au manque d’humour, il fait fuir 54% d’entre eux. Se mettre en couple signifie également être en capacité de s'amuser avec son partenaire. Sinon, cela n'a pas vraiment d'intérêt !

Enfin, l'affinité sexuelle a également été abordée. 33% des sondés avouent qu'un manque de libido pose un véritable problème. Les hommes semblent être plus touchés que les femmes par cette question. Ils sont 39 % à avoir cité ce "défaut", contre 27% pour les femmes. Certains ont été encore plus durs dans leurs propos, puisque 47% des célibataires ont qualifié le fait d'être "nul" au lit comme une gêne. Quand on sait qu'en matière de sexe, tout est une question de feeling et de consentement, on se rend vite compte que ce qui plaît à une conquête peut véritablement déplaire à une autre.

En conclusion, 49% des personnes ont déclaré que la distance pouvait parfois poser problème. Tout dépend des affects et de l'histoire de chacun ! Si l'on se base sur cette étude, on constate qu'en matière de couples, tout est une question d'équilibre !