Top 5 des raisons de communiquer par des signes avec son bébé

Pour communiquer avec ses enfants, il n’y a pas que le langage verbal, les signes sont aussi très utiles. Découvrez pourquoi.

Par Afir Publié le 21/01/2023 à 08:58

Avant de maîtriser le langage verbal, un enfant s’exprime généralement et naturellement en utilisant des gestes. Mais pourquoi ne pas lui apprendre d’autres signes pour mieux communiquer avec lui ? Nous vous présentons le top 5 des raisons de communiquer par des signes avec son bébé.

1. Intégrer les signes au quotidien du bébé

Dès la naissance de son enfant, les parents doivent accompagner les actions et les habitudes de celui-ci avec des signes. Ces derniers s’associent à des mots afin de souligner les interactions verbales. Par exemple, pour donner la tétée à son bébé, on peut lui dire "tu veux téter mon bébé" et en même temps faire le signe correspondant à la tétée. Il en est de même lorsqu’on envisage de lui changer sa couche ou lui donner son bain. Avec le temps, l’enfant va associer les signes, les mots et les actions. Ainsi, dès qu’il verra le signe, il saura quoi faire et à quoi s’attendre exactement.

2. Un langage de transition

Lorsqu’on utilise les signes pour communiquer avec son enfant, cela ne veut en aucun cas dire qu’on retarde l’acquisition du langage verbal de ce dernier. Bien au contraire, associer un signe à une action ou un mot aide l’enfant à les mémoriser plus rapidement. Par exemple, si on lit une histoire ou un livre à son petit et, en même temps, on fait le signe, cela augmente les chances d’ancrer le mot dans sa tête.

3. Des échanges de plus en plus élaborés

Il est aussi possible d’utiliser les signes au-delà de ses routines quotidiennes, à savoir dans des échanges plus élaborés. Par exemple, en rentrant du travail, on peut échanger avec son enfant avec des signes. C’était bien ta journée à la crèche (signe de la crèche) ? Moi, je suis un peu fatigué(e) (signe de la fatigue). Tu as aimé faire de la peinture (le signe aimer) ? L’enfant va non seulement mieux comprendre les émotions de son parent, mais aussi, il va acquérir des repères spatiaux et mettre des mots sur chaque comportement.

4. Des avantages à double sens, entre parents et bébés

Les signes ont l’avantage de permettre au bébé qui ne parle pas d’échanger avec ses parents et d’attirer leur attention sur ses besoins. Le fait d’être compris crée chez lui une certaine confiance en lui-même. Les signes ont donc pour rôle d’enrichir le lien d’attachement, puisqu’il aide les parents et leur bébé à se comprendre mieux.

5. Pas de marche forcée, le bébé décide !

Il ne faut pas forcer son enfant à apprendre les signes et à les reproduire. Il faut laisser ce dernier à son aise, et décider à quel moment il aura besoin d'y faire recours. S'il ne trouve pas son doudou, il sera content d’utiliser un signe qui lui permettra de demander de l’aide pour le chercher. Plusieurs enfants commencent à utiliser les signes à partir de deux ans, mais si vous remarquez que votre tout-petit ne reproduit pas correctement les signes, il ne faut pas être frustré, car cela n’a pas une grande importance tant que vous arrivez à comprendre ce qu'il demande.

Numéro 5 : Intégrer les signes au quotidien du bébé

Dès la naissance de son enfant, les parents doivent accompagner les actions et les habitudes de celui-ci avec des signes. Ces derniers s’associent à des mots afin de souligner les interactions verbales. Par exemple, pour donner la tétée à son bébé, on peut lui dire « tu veux téter mon bébé«  et en même temps faire le signe correspondant à la tétée. Il en est de même lorsqu’on envisage de lui changer sa couche ou lui donner son bain. Avec le temps, l’enfant va associer les signes, les mots et les actions. Ainsi, dès qu’il verra le signe, il saura quoi faire et à quoi s’attendre exactement.

Intégrer Les Signes Au Quotidien Du Bébé

Numéro 4 : Un langage de transition

Lorsqu’on utilise les signes pour communiquer avec son enfant, cela ne veut en aucun cas dire qu’on retarde l’acquisition du langage verbal de ce dernier. Bien au contraire, associer un signe à une action ou un mot aide l’enfant à les mémoriser plus rapidement. Par exemple, si on lit une histoire ou un livre à son petit et, en même temps, on fait le signe, cela augmente les chances d’ancrer le mot dans sa tête.

Un Langage De Transition

Numéro 3 : Des échanges de plus en plus élaborés

Il est aussi possible d’utiliser les signes au-delà de ses routines quotidiennes, à savoir dans des échanges plus élaborés. Par exemple, en rentrant du travail, on peut échanger avec son enfant avec des signes. C’était bien ta journée à la crèche (signe de la crèche) ? Moi, je suis un peu fatigué(e) (signe de la fatigue). Tu as aimé faire de la peinture (le signe aimer) ? L’enfant va non seulement mieux comprendre les émotions de son parent, mais aussi, il va acquérir des repères spatiaux et mettre des mots sur chaque comportement.

Des échanges De Plus En Plus élaborés

Numéro 2 : Des avantages à double sens, entre parents et bébés

Les signes ont l’avantage de permettre au bébé qui ne parle pas d’échanger avec ses parents et d’attirer leur attention sur ses besoins. Le fait d’être compris crée chez lui une certaine confiance en lui-même. Les signes ont donc pour rôle d’enrichir le lien d’attachement, puisqu’il aide les parents et leur bébé à se comprendre mieux.

Des Avantages à Double Sens, Entre Parents Et Bébés

Numéro 1 : Pas de marche forcée, le bébé décide !

Il ne faut pas forcer son enfant à apprendre les signes et à les reproduire. Il faut laisser ce dernier à son aise, et décider à quel moment il aura besoin d’y faire recours. S’il ne trouve pas son doudou, il sera content d’utiliser un signe qui lui permettra de demander de l’aide pour le chercher. Plusieurs enfants commencent à utiliser les signes à partir de deux ans, mais si vous remarquez que votre tout-petit ne reproduit pas correctement les signes, il ne faut pas être frustré, car cela n’a pas une grande importance tant que vous arrivez à comprendre ce qu’il demande

Pas De Marche Forcée, Le Bébé Décide !

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis