Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

11.1K

Vues

La fin des jeux vidéos que vous n'avez pas eu le courage de finir

Publié dans
par La Rédaction

Certaines sont plus émouvantes que n'importe quel film !

Oubliez un instant ce champ de bataille qu'est le mode multi chaotique de GTA ou vos parties de League of Legends où tout le monde se tape dessus et s'insulte (en même temps, c'est vrai qu'il est mauvais ce jungler). Revenons à la base : les jeux solos. Les bons jeux solos, avec une belle histoire, et une belle fin. Puisque c'est de ça que nous allons parler dans cet article : les plus belles fins de jeux vidéos. Certaines seront attendues, mais d'autres pourraient bien vous surprendre !

 

1. Spec Ops : The line

 

 

Spec Ops : The Line nous met dans peau d'un soldat américain à la tête d'une petite unité chargée de retrouver un colonel américain disparu. Le tout se déroule à Dubaï, recouverte de sable à cause de nombreuses catastrophes naturelles.

 

Derrière ses allures de FPS basique se cache en fait une ambiance réfléchie. Pendant tout le jeu, le joueur est persuadé de faire le bien, d'être un héros, jusqu'à se rendre compte que rien de tout cela n'est vrai. On plonge en plein dans les horreurs de la guerre. Vos actions à la fin du jeu vous permettront de débloquer plusieurs fins différentes, toutes vraiment marquantes. On pourra dire ce qu'on veux sur le jeu en lui-même : ses fins sont une réussite totale.

 

2. Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

 

 

L'action se déroule en pleine guerre froide, et on incarne Naked Snake, le chef d'une unité spéciale américaine. Sa mission : libérer un ingénieur prisonnier. Mais problème : la femme qui l'a formé, The Boss, est passé du côté ennemi.

 

A la fin du jeu, Snake se retrouve directement face à son mentor, et finit par en venir à bout. La mort de la femme permet d'éviter une guerre entre les Etats-unis et l'URSS. Mais Snake réalisera aussi qu'elle n'était pas réellement une traîtresse. Elle l'a simplement fait croire pour devenir le seul vrai ennemi des soviétique, sauvant ainsi son pays.

 

3. Mass Effect 2

 

 

Dans la saga Mass Effect, nous incarnons le commandant Shepard, qui lutte pour sauver la galaxie des Moissonneurs. Ces derniers sont un peuple cybernétique qui se rend dans la Voie Lactée tout les 50 000 ans pour éradiquer tout les peuples trop avancés technologiquement.

 

De retour d'une mission-suicide dans la base des Moissonneurs (dont le nombre de survivants dépend de vous), le commandant Shepard a deux mots à dire à l'Homme Trouble, qui a commandé la mission et qui vous donne vos objectifs tout le long du jeu. S'en suit un échange houleux, et un claquage de porte du commandant, qui annonce une suite mouvementée dans Mass Effect 3 !

 

4. Uncharted 2

 

 

Uncharted est au jeu vidéo ce qu'Indiana Jones est au cinéma. On y incarne Nathan Drake, un aventurier à la recherche d'un joyau disparu dans l'Himalaya. Mais il n'est pas le seul à le convoiter. Un ancien criminel de guerre est également à sa recherche, et il est prêt à tout pour le trouver.

 

On a donc forcément droit à une fin spectaculaire, et à un héros qui emballe la belle nana qu'il convoite, le tout dans un pays exotique et des paysages grandioses ! Un happy ending qui fait sourire, surtout quand on découvre une des phobies gênantes de Drake !

 

5. Starcraft II : Legacy of the Void

 

 

Surtout connu pour son mode multijoueur et ses coréens, Starcraft 2 propose aussi une très belle campagne en trois volets. Le dernier d'entre eux, à savoir Legacy of the Void marque la fin des aventures de Jim Raynor pour sauver la galaxie.

 

Petit résumé pour ceux qui n'ont pas joué aux deux précédents opus : Raynor est un rebelle terran qui cherche à se venger de Mengsk, l'empereur qui a ordonné l'abandon de troupes lors d'une mission, parmi lesquelles se trouvait Sarah Kerrigan, la femme de Raynor. Cette dernière se fait enlever par les zergs, un peuple alien, et sera transformée en leur reine : la Reine des lames.

 

Raynor parvient à la libérer de l'emprise des Zergs et ils arrivent à tuer Mengsk ensembles. Mais le vrai méchant apparaît à ce moment là : Amon, un Xel'Naga (une sorte de demi-dieu). Bon, on va pas se mentir, on a droit à un petit passage bien WTF lorsqu'on vient à bout d'Amon lors de la dernière mission, mais on ne peut qu'être content quand le héros retrouve enfin la belle Sarah Kerrigan à l'issue de l'épilogue.

 

6. The Last of Us

 

 

Il y a environ 20 ans, un virus s'est mit à décimer la population. C'est dans ce contexte qu'on va suivre deux personnages : Joel, un homme d'une cinquantaine d'années, et Ellie, une jeune fille de 14 ans qui n'a jamais connu l'époque où on pouvait vivre normalement. Joel cherche à protéger cette dernière comme sa propre fille.

 

Dans la catégorie "choix moraux", The Last of Us nous colle une belle claque. Imaginez un instant être confronté à la situation suivante : laisser se sacrifier une enfant consentante pour que des scientifiques puissent guérir un virus qui décime l'humanité, ou tout faire péter pour la sauver et partir avec ? Devinez le choix qu'a fait Joel...

 

7. Soldats inconnus : mémoires de la Grande Guerre

 

 

Certains se demanderont peut être "C'est quoi ce jeu ?". Sachez que c'est une production signée Ubisoft se déroulant pendant la guerre des tranchées. On va y suivre l'histoire de plusieurs personnages cherchant à survivre aux horreurs de la guerre, dont les destinées vont se croiser à plusieurs reprises.

 

Et il est impossible de ne pas verser une larme lors de la scène finale. Celle où on conduit Emile, un poilu français, au pelotons d’exécution. Son crime ? Avoir tué un officier qui voulait envoyer toute son unité au casse-pipe en voulant l'assommer avec une pelle. Pendant toute la scène, on entend la dernière lettre qu'Emile envois à sa fille, jusqu'à son dernier instant.

 

8. Portal 2

 

 

Vous êtes enfermé dans les laboratoires d'Aperture équipé d'un outil vous permettant de poser des portails pour résoudre des énigmes. Le grand méchant de l'histoire : GLaDOS, l'intelligence artificielle qui a tué tout le monde dans le labo et essaye de vous tuer.

 

Fin surprenante et étonnamment spectaculaire pour un puzzle-game, Portal 2 nous éblouit jusqu'à la fin par son ambiance déjantée, jusqu'à nous envoyer sur la Lune à l'issu du boss final, et nous surprendre par la décision finale de GLaDOS qui vous libère, en vous chantant une chanson !

 

9. Journey

 

 

Journey a marqué chaque joueur qui s'y est essayé par sa beauté et son aspect très poétique. On y dirige un petit personnage dans un univers très vaste, voyageant dans des contrées désertiques.

 

A la fin du jeu, le personnage que l'on incarne est piégé dans un énorme blizzard, et finit par s'écrouler au sol, épuisé. D'étranges êtres masqués viennent alors le remettre sur pied, et on va le voir s'envoler pour atteindre le sommet d'une montagne. C'est là le dernier voyage que l'ont effectue dans le jeu, jusqu'à un mystérieux passage blanc où ont voit notre personnage disparaître. Notre personnage est-il mort ? Ou a t-il simplement atteint le bout de son voyage ?

 

10. Final Fantasy VII : Crisis Core

 

 

Sortez vous mouchoirs. Nan, vraiment. J'ai vu même les plus durs fondre en larme devant la beauté de cette fin. Le jeu nous fait incarner Zack, un jeune soldat qui se retrouve traqué par l'entreprise qui l'embauchait. Il sauve la peau à un certain Cloud (le héros de Final Fantasy VII), et s'enfuit avec lui bien que ce dernier soit dans le coma.

 

Au détour d'une pause dans leur route, Zack est finalement retrouvé. Il fait front, seul, face à une armée entière. Et après des heures de combat, il finit par tomber. Le jeu se termine sur une scène touchante où Zack lègue son épée à Cloud, avant de trépasser.

 

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

 


 

 Bonus vidéo : Les meilleures astuces de nos experts pour geeker peinard pendant l'été

 

Partager

publié dans

gaming

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^