Indochine : le groupe perd une partie de son public suite à sa prise de position concernant Les Déferlantes

Le groupe Indochine menace d’annuler sa participation au festival Les Déferlantes si ce dernier est déplacé à Perpignan. Les raisons évoquées par les artistes n’ont pas convaincu une partie de leur public.

Sabrina Biodore
Par Sabrina Biodore Publié le 10/01/2023 à 13:29
Indochine Le Groupe Perd Une Partie De Son Public Suite à Sa Prise De Position Concernant Les Déferlantes
Crédit photo : TMC

Le groupe Indochine est actuellement en pleine polémique. En effet, suite au déplacement du site d'accueil du festival Les Déferlantes, ils ont menacé d'annuler leur participation. Malheureusement pour eux, les raisons qu'ils ont évoquées n'ont pas convaincu une partie de leur public.

Un refus de jouer dans une commune dirigée par un groupe RN

Comme on vous l'a rapporté le 9 janvier, le groupe Indochine a été invité à se produire au festival Les Déferlantes, qui se déroulera en juillet 2023. Cet événement devait initialement avoir lieu à Céret. Cependant, et contre toute attente, les organisateurs l'ont déplacé à Perpignan. Une nouvelle qui a réjoui le maire RN Louis Aliot. Ce dernier n'a pas tardé à faire part de sa joie d'accueillir un événement de grande envergure dans sa commune dans un tweet. Le tweet a été supprimé depuis.

A la suite de ce partage, le groupe Indochine a réagi sur Twitter. "Hier matin, nous avons été mis devant le fait accompli, que le festival Les Déferlantes, où nous sommes programmés le 8 juillet, se déplaçait à Perpignan au lieu du site initialement prévu… Hier soir, le maire RN de Perpignan a tweeté qu’il était heureux d’accueillir le Festival Les Déferlantes. Nous demandons expressément à la direction des Déferlantes de déplacer leur festival, faute de quoi, nous annulerons notre venue". Il semble que le fait qu'un élu RN gère la commune soit la cause de l'éventuelle défection du groupe.

Une prise de position controversée

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la prise de position du groupe Indochine est plutôt controversée. Jordan Bardella, président du Rassemblement national, s'est exprimé ainsi sur BFM TV "C'est profondément sectaire et irrespectueux pour les milliers de leurs fans qui, probablement, sont aussi des électeurs du Rassemblement national. Quand on est artiste, on ne fait pas de la politique. On ne trie pas les gens qui viennent à ses concerts en fonction de leurs opinions politiques."

Une partie du public d'Indochine a également décidé de se désolidariser du groupe d'artistes. "Ce rejet s’adresse-t-il aux millions d’électeurs du @RNational_off fans de votre groupe? Allez-vous refuser de vous produire dans les 18.000 communes françaises (sur 36.000) qui ont voté majoritairement @MLP_officiel au 2nd tour ?", "Première déception depuis que je vous ai écouté à l'âge de 10 ans en 1981... Cette réaction est totalement nulle... Dans vos concerts, il y a des fans qui votent pour tous les partis confondus et c'est ça qu'on appelle l'intelligence sociale...". Les commentaires n'ont pas été tendres avec le groupe.

Les organisateurs de l'événement ont rappelé :"Nous prenons acte de la position du groupe Indochine de conditionner, pour des questions politiques, leur venue aux Déferlantes. Nous rappelons que Les Déferlantes est un festival non politisé qui a pour seule vocation la fête et le partage autour d'une programmation musicale". Nouveau rebondissement dans cette affaire. Selon Télérama, le groupe Louise Attaque a également fait part de sa volonté d'annuler sa participation si le Festival se déroule à Perpignan. Assiste-t-on à une prise de position généralisée des artistes ?

Sabrina Biodore

Rédactrice web, j'ai forgé ma plume à l'ère du web. Séries addict, passionnée de cinéma, de lecture, mais je m'intéresse à de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

* Champs requis