Plus belle la vie : adieu France 3, bonjour la TNT ? On vous dit tout !

Avec eux, il n’y a pas de doute. Elle est Plus belle la vie !

Par Aylan-afir Modifié le 10/01/2023 à 13:14
Notez cet article

On prend les mêmes et on recommence ? Pour Plus belle la vie, c’est un peu plus compliqué que ça. On vous dit tout sur ce projet fou !

Plus belle la vie n’a pas dit son dernier mot !

Vendredi 18 novembre 2022, c’est un jour de deuil pour les aficionados de Plus belle la vie. Et pour cause, après presque deux décennies de bons et loyaux services, Delphine Ernotte décide d’arrêter de produire la série. Plus qu’un choc, c’est une tragédie pour les acteurs, l’équipe de technique et les téléspectateurs. Cependant, celle qui occupe le poste de porte-parole de la coopérative d’acteurs et de techniciens n’a pas dit son dernier mot. Quelques jours après l’ultime épisode, Florence Demay jette un pavé dans la mare. Pausecafein vous raconte tout dans les moindres détails !

Plus belle la vie bientôt de retour ?

Déplorant la manière dont s’est terminée cette belle aventure, elle estime que Plus belle la vie "avait encore de beaux jours devant elle." Regrettant fortement que 1 200 salariés se retrouvent sur le carreau, elle souligne ce paradoxe qui ne laissera personne indifférent. Malgré les autres propositions, "cela ne remplacera jamais l’emploi qu’amène une quotidienne sur une région." C’est pourquoi elle semble déterminée à se battre "pour ce projet magnifique".

D’ailleurs, que les lecteurs de Pausecafein ne l’accusent pas d’être trop ambitieuse ou rêveuse. Droite dans ses bottes, elle déclare qu’elle et son équipe "ne donne[nt] pas d’illusion [mais tentent] un pari fou". Concernant le retour de Plus belle la vie, son état d’esprit est clair comme de l’eau de roche. "Si on n’arrive pas, on aura [eu le mérite] d’essayer." Grâce au soutien moral de la société de production et de distribution Newen, ils ont "un tout petit pourcentage de chances d’y arriver."

Elle lance une bouteille à la mer

Très vite, elle accepte de dévoiler les coulisses de ce "montage financier compliqué". Tout d’abord, elle va monter "une plateforme avec 100/000 fans qui paieraient, mettons, 3 euros par mois." Ensuite, elle aborde une "deuxième fenêtre [celle] d’une diffusion de Plus belle la vie en différé sur une chaîne TNT." L’un dans l’autre, cela "permettrait de financer une autre partie de ce que la série coûte, environ 24 millions par an." Le moins que Pausecafein puisse dire, c’est qu’elle a bien travaillé. Si on veut de plus amples informations sur ce "budget extrêmement précis", il suffit de demander !

Du reste, à jamais redevable envers les autres "des financements publics [ou] privés", elle ne relâche pas ses efforts. La preuve, elle a d’ores et déjà "présenté une première partie [de ce gros] dossier" et se réjouit qu’il ait plu. Réunissant des "compléments d’information, [elle] retravaille sur la présentation d’un nouveau plan". Rendez-vous est pris à la fin janvier. D’ici là, les addicts à Plus belle la vie croisent tous leurs doigts pour qu’il aboutisse. En matière de concurrence, vu ce qui est prévu à l’horizon 2023, elle a toutes ses chances. En somme, elle s’engage pour que ses démarches se concrétisent, et sollicite également ainsi notre bienveillance. "Toute personne qui croit à l’histoire sera volontiers accueillie dans le projet." Suite dans le prochain numéro de Pausecafein !

Merci à nos confrères de Les Échos

Laisser un commentaire

* Champs requis