Comment des tongs sont transformées en œuvres d’art ?

Ils transforment des tongs en œuvres d’art, vous y croyez ?

Par Afir Publié le 03/11/2022 à 15:51
Comment Des Tongs Sont Transformés En œuvres D'art
Comment des tongs sont transformés en œuvres d'art

Une entreprise kenyane collecte les tongs en plastique jetées et les transforme en œuvres d'art ! On vous dit tout !

Les tongs : un fléau de plus dans les océans

Les sandales de plage, communément appelées tongs, claquettes ou encore flip-flop, sont devenues très populaires au fil des années grâce à leur légèreté et leur confort. Peu chères, elles se vendent comme des petits pains dans les quatre coins du monde. Seulement, étant constituées presque intégralement de plastique, elles représentent un casse-tête sur le plan écologique. En effet, de grandes quantités de déchets en plastique, originellement des tongs, sont déversées sur les plages et les océans.

On retrouve ces claquettes emmêlées avec les algues et ensevelies sous le sable. Et parfois on les voit flotter sur les eaux. D'après certaines recherches, chaque année, il y a plus de 8 millions de tonnes de plastique jetées dans les océans. Un chiffre qui donne la chair de poule ! Le Kenya est l'un des pays les plus touchés par ce fléau, puisqu'on y recense environ 100 000 tongs fabriquées par jour et 700 000 ramassées ! 

Consciente de cette catastrophe environnementale, un entreprise sociale kényane, qui porte le nom de « Ocean Sole », a trouvé une bonne alternative pour débarrasser le pays de toutes ces quantités de plastique. Le but est de donner une nouvelle vie aux tongs : « Riches, pauvres, tout le monde en a une paire. Parce qu’elles sont très peu chères, quand une paire est hors d’usage vous la jetez et vous en achetez une neuve. Donc on se retrouve avec beaucoup de tongs sur nos plages », explique Lillian Mulupi, employée à Ocean Sole.

Cette initiative vise, dans un premier lieu, à préserver les plages du Kenya de la pollution marine et, dans un second lieu, à transformer toutes les tongs en œuvres d'art destinées aux musées, aux zoos et aux hôtels locaux.

Ocean Sole : une association qui fait de l'upcycling

Le directeur des ventes d'Ocean Sole, Joe Mwakiremba, décrit son entreprise comme une « entreprise sociale qui est fière de nettoyer les océans et les cours d’eau », précisant qu'ils utilisaient « le talent des anciens sculpteurs de bois ».

« Les travailleurs collecteurs accumulent des tongs jetées à la poubelle sur les côtes du Kenya et dans les décharges de Nairobi (…). Les tongs lavées sont placées dans l’atelier pour être séchées, puis pour être utilisées par les artistes. (…). Notre machine de découpe découpe des claquettes et produit des pochoirs en forme de girafe, de lion ou d’éléphant. Ces pochoirs sont ensuite combinés en un bloc, puis sculptés dans un aspect animal », précise Joe Mwakiremba.


Joe Mwakiremba fait savoir que son initiative écologique a beaucoup séduit dans le pays et même au-delà. Pour preuve, l'entreprise a reçu des commandes de plusieurs pays. « Nous voulons mettre en place cette idée dans d’autres pays qui ont des problèmes de tongs, comme ici. Nous avons reçu de nombreuses demandes de pays tels que l’Indonésie, l’Inde, le Brésil et en tant qu’Ocean Sole, nous visons à ouvrir des ateliers dans ces pays au cours des 5 prochaines années », se félicite-t-il.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis