Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

29.7K

Vues

Pour défendre le droit à l'avortement, elle raconte comment son ex l'a mise enceinte exprès pour la bloquer

Publié dans par La Rédaction

Cette jeune femme a été très courageuse de partager son histoire...

Le droit à l'avortement devrait être accessible à toutes les femmes dans le monde quel que soit leur situation mais c'est pourtant loin d'être le cas dans de nombreux pays. La situation recule même dans certains endroits du monde comme en Alabama où les femmes ont récemment perdu le droit à l'avortement. Femmes et hommes du monde entier se mobilisent pour montrer l'importance de ce droit et certains témoignages comme celui de Brie qui a avorté à 17 ans montrent l'importance de conserver ce droit. Manipulée par son ancien petit ami, elle s'est retrouvée enceinte sans l'avoir désiré et raconte son histoire dans cet article.

 

" Quand j'avais 17 ans, j'avais un petit ami. La seconde fois que nous avons couché ensemble, il a troué le préservatif dans mon dos et je suis tombée enceinte. J'avais 17 ans, j'étais terrifiée, après avoir acheté un test de grossesse qui s'est révélé positif, je suis allé chez mon petit ami qui m'a crié qu'il m'avait volontairement fait tomber enceinte pour me "bloquer" parce qu'il voulait passer le reste de sa vie avec moi.

 

J'étais confuse et effrayée. Je ne savais pas quoi faire. J'avais 17 ans, mon ami m'a incité à me rendre dans une clinique pour femmes. Nous ne savions pas que cette "clinique pour femmes" était possédée par des chrétiens. Ils m'ont dit que si je tuais mon bébé, je serais une meurtrière et que les meurtries vont en enfer. J'avais 17 ans. Mon ami a pris ma main et m'a sorti de cette clinique.

source : https://twitter.com/meowmeowmeow07/status/1128765670727061504

 

twitter, brie

Pour avoir accès à la procédure d'avortement à 17 ans sans accord parental, j'ai du me rendre face à un juge pour qu'il m'accorde le droit d'avorter. J'ai pris un jour de repos et mon ami m'a conduit à la clinique d'avortement. Cela a pris 5 minutes. Il n'y avait pas de bébé à retirer et à démanteler. Il n'y avait même pas un fœtus.

 

C'était un embryon qui a pris 5 minutes à retirer et pas de perte de sang.  Je suis rentrée à la maison très confuse avec beaucoup de larmes et le soutien de mon ami, j'ai tenté de continuer ma vie de jeune fille de 17 ans. Peu de temps après, j'ai eu du temps pour penser à ce qu'il s'était vraiment passé, et j'ai rompu avec lui. Il m'a menacé avec un couteau mais il s'est coupé le poignet à la place. Il a dit que s'il ne pouvait pas m'avoir il ne voulait pas vivre. J'avais 17 ans, mes parents ont découvert pour l'avortement et ce qu j'avais fait et ils m'ont viré de chez moi.

source : https://twitter.com/meowmeowmeow07/status/1128765670727061504

 

twitter, brie

Durant 10 ans, il m'a harcelée. Il allait à mon travail. Il trouvait mon nouveau numéro de téléphone et j'en changeais constamment à cause de lui. C'est seulement quand la policé l'a arrêté pour harcèlement qu'il m'a laissée tranquille. Je remercie Dieu chaque jour de ne pas avoir cet enfant. Qu'il n'ait pas été autorisée à me "bloquer". C'est un psychopathe et je me serais détestée si j'avais mis au monde un enfant avec lui en tant que père. Je pense qu'il nous aurait tué. Je n'ai jamais parlé de ça publiquement. Cela m'a causé beaucoup de douleur et de gêne mais si mon histoire peut aider quelqu'un, alors cela signifie plus que ma douleur. 


Aux jeunes femmes et aux femmes en Ohio en Géorgie et en Alabama et dans plus d'états, je suis avec vous. Je n'arrêterai jamais de me battre pour vos droits en tant qu'humains. Restez forts et ne soyez jamais honteux de qui vous êtes et de ce que vus faites avec votre corps. "

source : https://twitter.com/meowmeowmeow07/status/1128765670727061504

 

Les internautes ont beaucoup applaudi le courage de la jeune femme de parler de son histoire ouvertement et de la force d'esprit dont elle a fait preuve dans cette histoire compliquée. 

Partager

publié dans

femme

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^