10 sons qui prouvent que Marseille est l’autre capitale du rap français

IAM, Soprano, FF, Keny Arkana : le rap marseillais n’a pas à rougir !

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg
Par La rédaction Modifié le 12/05/2016 à 12:00
Jul Soprano

La France est le 2ème pays au monde qui écoute et produit le plus de rap. Paris et sa banlieue ont fourni au rap français des dizaines de rappeurs de talent qui ont fait connaitre le rap français aux 4 coins de la planète. Mais n'oublions pas Marseille ! La ville de Provence aussi a fait éclore de nombreux artistes et groupes hip-hop qui ont permis à l'Hexagone de devenir une référence du rap.

Quand on parle des débuts du rap en France (à la fin des 80's), on a tendance à citer MC Solaar, NTM, Assassin et... IAM ! Si les trois premiers viennent tous de banlieue parisienne, IAM est un groupe de "Mars".

Marseille est rapidement devenuz la 2ème capitale française du rap grâce à des artistes tels IAM, Fonky Family, 3e Œil ou Chiens de paille : ils font un rap différent, plus mélancolique, parfois plus funky aussi. Et l'accent des artistes n'est pas étranger à cette "particularité marseillaise".

Voici 10 tubes du rap marseillais dont certains mettent la ville provençal sur un piédestal.

1. Je danse le Mia, IAM

2. Art 2 rue, Fonky Family

3. Demain c'est loin, IAM

4. La vie de rêve, Le 3ème Oeil

D'autres artistes émergent peu à peu dans le courant des années 90 : Keny Arkana, Psy4 de la Rime, Faf Larage, Dadoo, DJ Djel (FF)... Certains artistes percent aussi en solo, comme Le Rat Luciano de la FF ou encore Soprano (Psy4).

Namor et Soprano

Source photo : Jean-Erick PASQUIER / Getty Images

5. Les Mystérieuses Cités d'Or, Psy4 de la Rime

6. Marseille, Capitale de la rupture, Keny Arkana

7. Il est fou ce monde, Le Rat Luciano

Mais on constate un essoufflement du phénomène hip-hop à Marseille, qui durera jusqu'aux alentours de 2010.

Depuis quelques années, le rap marseillais retrouve ses lettres de noblesses grâce à des artistes divers et variés. On peut notamment citer Deen Burbigo (même s'il a plutôt percé sur la scène parisienne), Révolution Urbaine, Lacrim ou, dans un style plus mainstream, Jul.

8. Ailleurs, Deen Burbigo feat. Nemir (rappeur de Perpignan)

9. La Provence, Révolution Urbaine

10. Marseille, Jul

Eh non, le rap ne se limite pas qu'aux artistes de Paris et de sa banlieue. Et les Marseillais n'ont pas fini de nous le rappeler !

Si cet article vous a plu, likez, partagez, commentez !


Vidéo bonus : Cet homme rappe plus vite qu'Eminem et en 7 langues !

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg

Inspirant, Divertissant, Impertinent : Pause Caféin sélectionne le meilleur des actus virales pour vous.