Violences policières : il manifeste contre la nouvelle réforme des retraites et se retrouve sans testicule

L’homme a déposé plainte après avoir été amputé d’un testicule suite à un coup de matraque.

Par Afir Modifié le 24/01/2023 à 11:25
Manifestations Un Homme Amputé D’un Testicule Suite à Un Coup De Matraque
Manifestations un homme amputé d’un testicule suite à un coup de matraque

Les manifestations du 19 janvier ont réuni un nombre considérable de Français mécontents de la nouvelle réforme des retraites. Quelques débordements se sont produits, donnant lieu à des heurts entre la police et les manifestants.

Réforme des retraites : rejet, manifestations et violences policières 

Les manifestations qui ont lieu le 19 janvier contre la nouvelle réforme des retraites ont été émaillées par d'importants débordements. Les services de police sont intervenus de manière brutale pour tenter de maintenir l'ordre. Des affrontements entre manifestants et policiers ont d'ailleurs éclaté. Un homme âgé de 26 ans a dû subir une amputation d'un testicule, suite à un violent coup de matraque de la part d'un policier. Le jeune manifestant, d'origine espagnole, a décidé de porter plainte pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique entraînant une mutilation".

C’est son avocate, Me Lucie Simon, qui a annoncé à Libération l’intention de son client de demander réparation. Ce dernier affirme avoir été frappé d’un coup de matraque par un policier, alors qu’il se trouvait au sol. L’ensemble de la scène a été filmée et publiée sur les réseaux sociaux.

A noter que la manifestation parisienne s'est plutôt bien déroulée jusqu’aux alentours de 16 heures, heure à laquelle les forces de l’ordre ont reçu des projectiles. C’est à ce moment précis que les policiers ont décidé de charger les manifestants, afin de les disperser. Ivan S, le jeune en question, n'était pas loin de la scène. En voulant se mettre à l'abri, il court, chute au sol et se retrouve allongé sur le dos. C’est là que le policier a bondi sur lui et lui a assené un violent coup de matraque à l’entrejambe. C’est ce que montre une vidéo dont une partie a été diffusée en direct sur BFMTV.

“Mon testicule faisait la taille d’une balle de tennis”

En début de soirée, Ivan S. se fait ausculter par un médecin qui constate la profondeur des blessures. Il l’oriente aussitôt à l’hôpital Tenon, dans le 20ᵉ arrondissement. "Quand je suis arrivé, mon testicule faisait la taille d’une balle de tennis. On m’a dit qu’on allait m’opérer, et quand je me suis réveillé, on m’a annoncé : 'L’opération s’est très bien déroulée, on vous a amputé le testicule droit", déplore-t-il sur les colonnes de Libération.

La préfecture de Paris a affirmé que "dans un contexte d’extrême violence et dans le cadre d’une manœuvre de police pour interpeller des individus violents, le préfet de police a demandé au Directeur de l'ordre public et de la circulation à ce que les circonstances exactes de l’incident rapporté soient éclaircies".

Olivier Véran : On a "beaucoup d'empathie" pour Ivan S

Interrogé à ce sujet par BFMTV dimanche 22 janvier, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a dit avoir “beaucoup d’empathie” pour Ivan S. Il appelle toutefois à comprendre “le contexte” dans lequel cette scène s’est déroulée. Ces violences policières ne sont pas sans rappeler celles qui avaient entaché les manifestations des Gilets jaunes.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis