Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

19.2K

Vues

Elle prend sa revanche sur sa chef qui n'a pas cru qu'elle était malade

Publié dans par La Rédaction

Elle y réfléchira à deux fois avant de forcer une personne malade à venir

Alors que Sarah était très malade un jour, sa chef l'a sommée de venir malgré tout au travail. De peur de se faire renvoyer à cause des règles très strictes de sa boîte à propos des absences la jeune femme s'est rendue au travail. Il n'a pas fallu longtemps à ses collègues pour se rendre compte qu'elle était bel et bien très malade. Et sa chef l'a également appris à ses dépends. Découvrez l'histoire de Sarah dans cet article.

 

malade, femme, canapésource : mirror.co.uk

 

" Vous ne croyez pas que je suis malade ? Me menacez avec les conséquences en cas d'absence ? Bien, je viens dans ce cas... "

 

Alors, je bossais pour une grosse chaîne orange de DIY au Royaume Uni. Très stricte et exigeante, les absences étaient vertes, jaunes, rouges, système de feu de circulation. Oui, levez vos yeux au ciel, c'est stupide, non ? Alors sans regarder ce qui n'allait pas avec vous, complètement justifié ou non, si vous étiez au stade rouge vous receviez un avertissement écrit.

 

Je me suis réveillée un jour et en quelques minutes c'est devenu évident que je n'allais pas bien du tout. J'ai mal au niveau de l'estomac (je soupçonne une intoxication alimentaire), je vomis et l'autre bout ne se sent pas bien non plus. J'ai de grosses sueurs et des tremblements et je ne peux pas quitter ma salle de bain. Evidemment j'appelle pour dire que je suis malade et une personne très sympathique me dit qu'il n'y a pas de problème.

 

Deux heures plus tard, je reçois un coup de téléphone de ma chef qui me dit qu'elle a besoin de moi. Je lui raconte ma journée et lui explique à quel point je suis malade. Elle me dit que je dois venir parce que je suis sur une absence rouge et qu'elle va devoir me donner un avertissement (je ne peux pas perdre ce job et comme cela m'est déjà arrivé plus tôt dans l'année, ma prochaine absence pourrait me pousser à être virée). Après quelques minutes de hauts et de bas, je suis à peu près bien. Je traîne littéralement mes fesses jusqu'au travail et ma collègue au bureau de service me dit immédiatement "omg qu'est ce qui ne va pas avec toi ?! tu as l'air grise" (sachez que je suis rousse et que je suis toujours super pâle).

 

Elle dit d'attendre ici et qu'elle va chercher Lisa qui est une chef de rayon ici, Lisa m'a regardée et m'a demandé de venir immédiatement dans le bureau de la manager. Elle m'emmène directement au manager du magasin, et me fait lui expliquer la situation. Il est furieux que l'on m'ait dit de venir. Il demande à Lisa de me ramener immédiatement chez moi.

 

magasin, peinturesource : peinture-destok.com

 

Je retourne sur mes pas avec Lisa dans le magasin et remarque la responsable qui m'a demandé de venir. À ce moment, à 20 mètres du bureau de peinture, ma maladie revient dans un gros pic.  Je cours vers le bureau (poubelle la plus proche) et à cause de la force du vomi, je ne parviens pas à garder ma tête basse. Je projette du vomis sur la putain de meuf exorciste, sur tout le bureau, sur tous les pots de peinture, sur la machine pour mélanger la peinture. Partout.

 

Je lève les yeux et tente de reprendre mon souffle et il y a cette femme avec une expression de grande horreur sur son visage. Le seul son est la radio du magasin et le vomi qui goutte. Le responsable du magasin apparaît et quelques secondes plus tard regarde la responsable et lui dit qu'elle ferait bien d’attraper une serpillière et qu'il lui parlera dans son bureau quand elle aura fini. Il demande à Lisa de me ramener chez moi.

 

Lisa était la responsable du rayon peinture. Elle a eu une bonne demie heure hors du magasin à aider une collègue. Et l'autre merdeuse a du rester et nettoyer mon vomi sur le bureau de peinture de Lisa.

 

Lisa m'a dit que le lendemain que quand elle était revenue après m'avoir déposée, elle était toujours en train de nettoyer le bureau. Elle a eu un sérieux avertissement du manager du magasin et un avertissement écrit pour mauvaise conduite professionnelle. Doux karma !

 

Je suis si contente que j'ai pliée face à sa demande et que je sois venue. Cela valait le coup de traîner mes fesses ici pour la remettre en place. "

 

Partage cet article à tes amis qui rêveraient de vomir sur leur chef juste pour le plaisir de voir son visage se décomposer, cela les rendra heureux de voir que certains ont eu la chance de le faire ! :D

Partager

publié dans

lifestyle

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^