Strasbourg : alcoolisé, un homme jette son bouledogue du cinquième étage

Le chien a dû être euthanasié

Par Aylan-afir Publié le 01/02/2023 à 20:05
Notez cet article

Lundi 30 janvier, un homme du quartier de Neuhof, à Strasbourg, a jeté son chien, un bouledogue de 2 ans, par la fenêtre. L’animal, qui n’est pas mort sur le coup, a été pris en charge rapidement. Malheureusement, il finira par être euthanasié. L’auteur de ce crime odieux est un homme de 39 ans, qui était fortement alcoolisé au moment des faits. Il est reconnu coupable et encourt de lourdes sanctions pénales. Son procès a eu lieu mercredi 1er février, en comparution immédiate.

"Son maître répondra de ses actes devant la justice"

Les services de police du Bas-Rhin ont annoncé que le bouledogue de deux ans, nommé Moka, n’a finalement pas survécu à ses blessures. Le chien avait été jeté par la fenêtre du cinquième étage de son appartement par son propriétaire. C’est un passant qui avait donné l’alerte, en découvrant le pauvre animal gisant en sol et souffrant de profondes blessures. Victime d'importantes lésions internes et des nombreuses fractures, le bouledogue a été, hélas, été euthanasié, mardi 31 janvier.

Ainsi que l’ont rapporté les services de police, le chien a pu bénéficier d’une prise en charge rapide afin de tenter de le sauver. Ceci n’aura malheureusement pas suffi. L’animal souffrait de "très importantes lésions internes et des nombreuses fractures résultant des actes de cruauté infligées par son maître", toujours selon les services de police du Bas-Rhin.

Concernant le coupable, il présentait deux grammes d’alcool par litre de sang au moment des faits. Il a été interpellé par la police locale. "Malgré sa prise en charge rapide, Moka [...] a dû être euthanasié hier soir (mardi, NDLR). Son maître répondra de ses actes devant la justice", ont précisé les policiers du Bas-Rhin. Le procès a lieu ce mercredi 1er février. A l'heure où nous écrivons ces lignes, on ne sait pas encore quelle peine a été prononcée à l'encontre du prévenu.

Une peine lourde

La fondation 30 Millions d’Amis s’est portée partie civile dans cette affaire. "Une procédure pour sévices graves et acte de cruauté a été lancée par les autorités", précise par ailleurs la fondation. En France, les actes de cruauté envers les animaux sont sévèrement réprimés. Une loi a d’ailleurs été votée dans ce cadre, en novembre 2021. Elle est venue renforcer un dispositif judiciaire déjà très au point.

Cette loi prévoit la lutte effective contre les individus coupables d’abandon d’animaux domestiques. Elle met également fin à l’utilisation d’animaux sauvages dans les spectacles de cirque et autres delphinariums. Elle vient, enfin et surtout, renforcer les sanctions contre ceux qui commettent des actes de maltraitance envers des animaux domestiques. Le fait de donner la mort à un animal domestique est désormais un délit passible de sanctions pénales.

Concernant l’affaire du bouledogue Moka, La SPA de Strasbourg a annoncé via son compte Twitter avoir porté plainte contre le propriétaire de l'animal. "L'individu encourt 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende pour sévices graves et actes de cruauté ayant entraîné la mort de l'animal", rapporte l’association 30 Millions d’Amis.