Top 5 des personnalités pour la réforme des retraites et pourquoi

La réforme des retraites suscite de vifs débats !

Par Aylan-afir Publié le 28/04/2023 à 20:52
Notez cet article

La réforme des retraites est un sujet délicat et controversé avec des opinions divergentes sur la nécessité et les modalités de cette loi. Alors que de nombreuses personnalités publiques expriment leur opposition à cette réforme, il existe également des personnalités qui la soutiennent avec conviction. Dans cet article, nous allons découvrir les cinq personnalités qui sont en faveur de la réforme des retraites et les raisons pour lesquelles elles la soutiennent.

1. Julie Delpech

Julie Delpech, députée de la 1ʳᵉ circonscription de la Sarthe, est en faveur de la réforme des retraites et elle l'affirme clairement. La députée déclare que cette loi est nécessaire pour notre pays. En tant que femme politique, elle va à la rencontre de la population et s'exprime dans les médias, disant qu'elle cherche toujours à convaincre en acceptant les avis et en étant à l'écoute du peuple. Delpech regrette de ne pas avoir voté, et avoue qu'elle aurait aimé voir tous les députés prendre position et assumer leurs choix. En tout cas, pour elle, la décision est prise.

2. Jean-Marc Daniel

L'essayiste Jean-Marc Daniel défend avec conviction la réforme des retraites. Alors que la plupart des personnalités sont contre, ce professeur, qui se considère comme un néolibéral, va à contre-courant. Pour lui, cette loi est nécessaire pour assurer la stabilité des finances publiques. Le directeur de la rédaction de la revue Sociétal affirme qu'il aimerait voir l'âge légal de la repoussé jusqu'à 67 ans. Il craint aussi que l'État n'applique pas pleinement la loi. Ce qui pourrait entraîner, selon lui, un impact négatif à long terme.

3. Philippe Aghion

Philippe Aghion, professeur au Collège de France et économiste, soutient Elisabeth Borne. L'écrivain et proche du Président Macron affirme que toutes les réformes ne se valent pas. Selon lui, ce qui est proposé par Borne est totalement correct, et c'est « juste et efficace ». Pour le professeur, grâce à la méthode de la Première ministre, les négociations seront plus faciles et il sera plus aisé d'arriver à un consensus.

4. Françoise Hardy

Dans une interview donnée le 9 avril dernier au Journal du Dimanche, Françoise Hardy s'est exprimée et a choqué la galerie. L'interprète de Comment te dire adieu a laissé les gens sans voix en déclarant être en faveur de la réforme des retraites. La chanteuse estime qu'il existe plusieurs raisons urgentes de mettre en place cette loi. Contrairement à près de 300 de ses confrères artistes ayant signé contre la loi. De plus, elle affirme qu'il est temps que la France prenne des mesures pour aligner l'âge légal de départ à la retraite avec celui des autres pays européens.

5. Éric Zemmour

Éric Zemmour a été très clair au sujet de la réforme des retraites, il l'a soutien. En effet, le fondateur de Reconquête a déclaré : « Je la voterais, d'abord, parce que c'est ma réforme. Parce que moi j'avais dit 64 ans, et j'avais dit un index pour les seniors, pour qu'on ne puisse plus virer les gens entre 55 et 64 ans ». Zemmour affirme que la France est dans l'obligation de travailler plus longtemps. Selon lui, c'est le pays qui travaille le moins collectivement. Donc, pousser l'âge légal est nécessaire pour sauver le système.

Numéro 5 : Julie Delpech

Julie Delpech, députée de la 1ʳᵉ circonscription de la Sarthe, est en faveur de la réforme des retraites et elle l’affirme clairement. La députée déclare que cette loi est nécessaire pour notre pays. En tant que femme politique, elle va à la rencontre de la population et s’exprime dans les médias, disant qu’elle cherche toujours à convaincre en acceptant les avis et en étant à l’écoute du peuple. Delpech regrette de ne pas avoir voté, et avoue qu’elle aurait aimé voir tous les députés prendre position et assumer leurs choix. En tout cas, pour elle, la décision est prise.

Julie Delpech

Numéro 4 : Jean-Marc Daniel

L’essayiste Jean-Marc Daniel défend avec conviction la réforme des retraites. Alors que la plupart des personnalités sont contre, ce professeur, qui se considère comme un néolibéral, va à contre-courant. Pour lui, cette loi est nécessaire pour assurer la stabilité des finances publiques. Le directeur de la rédaction de la revue Sociétal affirme qu’il aimerait voir l’âge légal de la retraite repoussé jusqu’à 67 ans. Il craint aussi que l’État n’applique pas pleinement la loi, ce qui pourrait entraîner, selon lui, un impact négatif à long terme.

Jean Marc Daniel

Numéro 3 : Philippe Aghion

Philippe Aghion, professeur au Collège de France et économiste, soutient Elisabeth Borne. L’écrivain et proche du Président Macron affirme que toutes les réformes ne se valent pas. Selon lui, ce qui est proposé par Borne est totalement correct, et c’est « juste et efficace ». Pour le professeur, grâce à la méthode de la Première ministre, les négociations seront plus faciles et il sera plus aisé d’arriver à un consensus.

Philippe Aghion

Numéro 2 : Françoise Hardy

Dans une interview donnée le 9 avril dernier au Journal du Dimanche, Françoise Hardy s’est exprimée et a choqué la galerie. L’interprète de Comment te dire adieu a laissé les gens sans voix en déclarant être en faveur de la réforme des retraites. La chanteuse estime qu’il existe plusieurs raisons urgentes de mettre en place cette loi. Contrairement à près de 300 de ses confrères artistes ayant signé contre la loi. De plus, elle affirme qu’il est temps que la France prenne des mesures pour aligner l’âge légal de départ à la retraite avec celui des autres pays européens.

Françoise Hardy

Numéro 1 : Éric Zemmour

Éric Zemmour a été très clair au sujet de la réforme des retraites, il l’a soutien. En effet, le fondateur de Reconquête a déclaré : « Je la voterais, d’abord, parce que c’est ma réforme. Parce que moi j’avais dit 64 ans, et j’avais dit un index pour les seniors, pour qu’on ne puisse plus virer les gens entre 55 et 64 ans ». Zemmour affirme que la France est dans l’obligation de travailler plus longtemps. Selon lui, c’est le pays qui travaille le moins collectivement. Donc, pousser l’âge légal est nécessaire pour sauver le système.

Éric Zemmour