Top 5 des villes et structures souterraines fascinantes

Pénétrez dans les profondeurs de la Terre…

Par Aylan-afir Publié le 24/03/2023 à 17:25
Notez cet article

Les cultures ont toujours cherché à explorer l'idée de la vie souterraine tout au long de l'Histoire. Cependant, le fait de vivre sous terre ne plait pas à tout le monde. De nos jours, plusieurs sites souterrains étonnants et fascinants ont été découverts dans de nombreuses villes du monde. Voici une liste des cinq villes et structures souterraines les plus fascinantes.

1. Vladivostok, Russie

Vladivostok a vu le jour au XIXᵉ siècle pour protéger la Russie contre les ennemis de l'est. Aujourd'hui, c'est un site historique dans le Primorsky Krai. Cette forteresse maritime a été le quartier général de la flotte impériale russe et possède des tunnels, des bunkers et des abris anti-bombes qui ont été transformés en musée. Bien que vieille, la forteresse reste en bon état avec une grande partie de sa structure d'origine préservée.

2. Les tunnels de Moose Jaw, Canada

Les tunnels de Moose Jaw se trouvent au Saskatchewan, au Canada. Ces tunnels ont servi au transport des immigrants chinois des États-Unis au Canada pendant la période de l'hystérie anti-chinoise connue sous le nom de Péril Jaune. Ces passages souterrains sont très importants, car leurs portes se trouvent dans les sous-sols où vivent des migrants chinois légaux. Ils ont été utilisés comme cachettes et étaient souvent ciblés par les autorités canadiennes. Plus tard, dans les années 1920, les tunnels ont également servi de voies pour le transport illégal d'alcool et d'autres produits interdits.

3. Les voûtes d'Édimbourg, Écosse

Les voûtes d'Édimbourg sont un réseau de salles souterraines situées sous le pont du sud à Édimbourg, en Écosse et elles ont été construites en même temps que le pont en 1788. À l'origine, elles servent d'ateliers et d'espaces de stockage pour les artisans travaillant au-dessus. Au fil du temps, les voûtes ont acquis une sinistre réputation, étant occupées par des criminels, tels que des contrebandiers et même des meurtriers, y compris les célèbres tueurs en série écossais William Burke et William Hare.

4. Les bunkers de Berlin, Allemagne

Depuis les années 1950, Berlin s'est dotée d'un large réseau de bunkers souterrains destinés à se protéger des armes nucléaires. Ces dernier varient en termes de fonctionnalités, allant de simples abris à des espaces de vie sophistiqués disposant d'équipements d'urgence et de survie. Après la fin de la guerre froide, la plupart des bunkers sont devenus des centres d'exposition d'art. Cependant, certains ont été réaménagés en salles de concert ces dernières années, permettant à la scène musicale souterraine de la ville de continuer à exister.

5. La Grande Muraille souterraine, Chine

Pendant les années 1960 et 1970, le président Mao a ordonné la construction de milliers d'abris et de colonies souterraines à travers la Chine. Cela avait pour but de protéger la population chinoise contre la menace croissante d'une guerre nucléaire mondiale. La Grande Muraille Souterraine, qui s'étendait sur une superficie de plus de 85 kilomètres carrés, était le plus grand de ces abris, avec plus de 10 000 structures construites à Pékin. Le réseau comprenait une variété d'installations nécessaires pour vivre sous terre.

Numéro 5 : Vladivostok, Russie

Vladivostok a vu le jour au XIXᵉ siècle pour protéger la Russie contre les ennemis de l’est. Aujourd’hui, c’est un site historique dans le Primorsky Krai. Cette forteresse maritime a été le quartier général de la flotte impériale russe et possède des tunnels, des bunkers et des abris anti-bombes qui ont été transformés en musée. Bien que vieille, la forteresse reste en bon état avec une grande partie de sa structure d’origine préservée.

Vladivostok, Russie

Numéro 4 : Les tunnels de Moose Jaw, Canada

Les tunnels de Moose Jaw se trouvent au Saskatchewan, au Canada. Ces tunnels ont servi au transport des immigrants chinois des États-Unis au Canada pendant la période de l’hystérie anti-chinoise connue sous le nom de Péril Jaune. Ces passages souterrains sont très importants, car leurs portes se trouvent dans les sous-sols où vivent des migrants chinois légaux. Ils ont été utilisés comme cachettes et étaient souvent ciblés par les autorités canadiennes. Plus tard, dans les années 1920, les tunnels ont également servi de voies pour le transport illégal d’alcool et d’autres produits interdits.

Les Tunnels De Moose Jaw, Canada

Numéro 3 : Les voûtes d'Édimbourg, Écosse

Les voûtes d’Édimbourg sont un réseau de salles souterraines situées sous le pont du sud à Édimbourg, en Écosse, et elles ont été construites en même temps que le pont en 1788. À l’origine, elles servent d’ateliers et d’espaces de stockage pour les artisans travaillant au-dessus. Au fil du temps, les voûtes ont acquis une sinistre réputation, étant occupées par des criminels, tels que des contrebandiers et même des meurtriers, y compris les célèbres tueurs en série écossais William Burke et William Hare.

Les Voûtes D'Édimbourg, Écosse

Numéro 2 : Les bunkers de Berlin, Allemagne

Depuis les années 1950, Berlin s’est dotée d’un large réseau de bunkers souterrains destinés à se protéger des armes nucléaires. Ces derniers varient en termes de fonctionnalités, allant de simples abris à des espaces de vie sophistiqués disposant d’équipements d’urgence et de survie. Après la fin de la guerre froide, la plupart des bunkers sont devenus des centres d’exposition d’art. Cependant, certains ont été réaménagés en salles de concert ces dernières années, permettant à la scène musicale souterraine de la ville de continuer à exister.

Les Bunkers De Berlin, Allemagne

Numéro 1 : La Grande Muraille souterraine, Chine

Pendant les années 1960 et 1970, le président Mao a ordonné la construction de milliers d’abris et de colonies souterraines à travers la Chine. Cela avait pour but de protéger la population chinoise contre la menace croissante d’une guerre nucléaire mondiale. La Grande Muraille Souterraine, qui s’étendait sur une superficie de plus de 85 kilomètres carrés, était le plus grand de ces abris, avec plus de 10 000 structures construites à Pékin. Le réseau comprenait une variété d’installations nécessaires pour vivre sous terre.

La Grande Muraille Souterraine, Chine

Laisser un commentaire

* Champs requis