Top 5 des savants tués par leur invention

Ils ont fait les frais de leur ingéniosité

Par Aylan-afir Modifié le 17/04/2023 à 14:06
Notez cet article

La mort tragique des personnages que nous allons citer dans cet article est l’exemple parfait des dangers de l’invention et des risques liés à l’exploration de nouvelles technologies. Voici donc les 5 inventeurs qui auraient peut-être dû ne rien inventer.

1. Franck Reichelt

Franck Reichelt était un tailleur autrichien connu pour avoir inventé une sorte de manteau parachute. Ce dernier était un dispositif en soie équipé de poches d’air qui étaient censées ralentir la chute lors de ses sauts. C’est en 1912 qu'on l'autorisa à sauter du premier étage de la tour Eiffel. L’expérience devait se faire avec un mannequin, mais l’inventeur, ayant un excès de confiance en son invention décida de sauter lui-même. Le parachute ne s’ouvrit pas convenablement et l’inventeur est mort sur le coup, il n’avait que 33 ans.

2. Marie Curie

La physicienne et chimiste française Marie Curie a découvert le polonium et le radium en 1898. Ensuite, elle a démontré que la radioactivité est une propriété de l’atome. Ainsi, ses recherches lui vaudront deux prix Nobel en chimie et en physique. Mais la scientifique ignorait les risques liés à la radioactivité et travaillait sans porter de protection dans un petit hangar. Elle mourra le 4 juillet 1934 des suites d’une anémie aplasique, qui est une grave déficience des cellules de la moelle osseuse, provoquée par son exposition prolongée aux rayonnements.

3. Horace Lawson Hunley

Horace Lawson Hunley est un avocat, député et inventeur américain décédé en 1863 à l'âge de 40 ans à cause de sa propre invention. En effet, Hunley a mis au point un sous-marin à propulsion humaine. Le but de cet engin était d’attaquer les navires nordistes qui bloquaient les ports du sud en pleine guerre de sécession. Le premier essai de cet appareil s’est soldé par la mort par noyade des cinq membres de l’équipage. Hunley a survécu par miracle, mais il a retenté une plongée quelques mois plus tard. Celle-ci causera sa mort, ainsi que celle de 7 autres marins.

4. Thomas Midgley 

Thomas Midgley est un ingénieur et chimiste américain. Il est connu pour avoir inventé deux des substances les plus nocives du XXᵉ siècle. Il s'agit d’un additif au plomb pour l’essence et du CFC (chlorofluorocarbones). Ces substances ont provoqué par la suite un immense trou dans la couche d’ozone. C'est en 1944, alors âgé de 55 ans que Midgley est intoxiqué au plomb et frappé par la polio. Par conséquent, il a perdu l’usage de ses jambes. Sa nature d’inventeur reprenant le dessus, il élabore un système de cordes et de sangles qui l’aident à se lever de son lit. Mais un jour, il s’est emmêlé dans les cordes et finit par mourir étranglé.

5. William Bullock 

Par ailleurs, et tout comme les deux précédents inventeurs, William Bullock était américain. Il est connu pour avoir révolutionné l’industrie de l’imprimerie en mettant au point l’imprimante rotative. Bien que les machines qu’il inventa furent aussi géniales les unes que les autres, sa mort était stupide et est survenue alors qu’il n’avait que 54 ans. En effet, alors que l’inventeur cherchait à ajuster une courroie, son pied se prit dans celle-ci et sa jambe fut écrasée. Une infection sévère s'est ensuivi, ce qui a nécessité une amputation de sa jambe à laquelle il n'a pas survécu.

Numéro 5 : Franck Reichelt

Franck Reichelt était un tailleur autrichien connu pour avoir inventé une sorte de manteau parachute. Ce dernier était un dispositif en soie équipé de poches d’air qui étaient censées ralentir la chute lors de ses sauts. C’est en 1912 qu’on l’autorisa à sauter du premier étage de la tour Eiffel. L’expérience devait se faire avec un mannequin, mais l’inventeur, ayant un excès de confiance en son invention décida de sauter lui-même. Le parachute ne s’ouvrit pas convenablement et l’inventeur est mort sur le coup, il n’avait que 33 ans.

Franck Reichelt

Numéro 4 : Marie Curie

La physicienne et chimiste française Marie Curie a découvert le polonium et le radium en 1898. Ensuite, elle a démontré que la radioactivité est une propriété de l’atome. Ainsi, ses recherches lui vaudront deux prix Nobel en chimie et en physique. Mais la scientifique ignorait les risques liés à la radioactivité et travaillait sans porter de protection dans un petit hangar. Elle mourra le 4 juillet 1934 des suites d’une anémie aplasique, qui est une grave déficience des cellules de la moelle osseuse, provoquée par son exposition prolongée aux rayonnements.

Marie Curiechâteau Du Nid D'hirondelle, En Ukraine

Numéro 3 : Horace Lawson Hunley

Horace Lawson Hunley est un avocat, député et inventeur américain décédé en 1863 à l’âge de 40 ans à cause de sa propre invention. En effet, Hunley a mis au point un sous-marin à propulsion humaine. Le but de cet engin était d’attaquer les navires nordistes qui bloquaient les ports du sud en pleine guerre de sécession. Le premier essai de cet appareil s’est soldé par la mort par noyade des cinq membres de l’équipage. Hunley a survécu par miracle, mais il a retenté une plongée quelques mois plus tard. Celle-ci causera sa mort, ainsi que celle de 7 autres marins.

Horace Lawson Hunley

Numéro 2 : Thomas Midgley

Thomas Midgley est un ingénieur et chimiste américain. Il est connu pour avoir inventé deux des substances les plus nocives du XXᵉ siècle. Il s’agit d’un additif au plomb pour l’essence et du CFC (chlorofluorocarbones). Ces substances ont provoqué par la suite un immense trou dans la couche d’ozone. C’est en 1944, alors âgé de 55 ans que Midgley est intoxiqué au plomb et frappé par la polio. Par conséquent, il a perdu l’usage de ses jambes. Sa nature d’inventeur reprenant le dessus, il élabore un système de cordes et de sangles qui l’aident à se lever de son lit. Mais un jour, il s’est emmêlé dans les cordes et finit par mourir étranglé.

Thomas Midgley

Numéro 1 : William Bullock 

Par ailleurs, et tout comme les deux précédents inventeurs, William Bullock était américain. Il est connu pour avoir révolutionné l’industrie de l’imprimerie en mettant au point l’imprimante rotative. Bien que les machines qu’il inventa furent aussi géniales les unes que les autres, sa mort était stupide et est survenue alors qu’il n’avait que 54 ans. En effet, alors que l’inventeur cherchait à ajuster une courroie, son pied se prit dans celle-ci et sa jambe fut écrasée. Une infection sévère s’est ensuivi, ce qui a nécessité une amputation de sa jambe à laquelle il n’a pas survécu.

William Bullock 

Laisser un commentaire

* Champs requis