Top 5 des règnes les plus courts de l’histoire

Vous voulez faire partie des dirigeants du monde ? Ne vous inspirez pas de ces personnes

Par Afir Publié le 12/01/2023 à 09:43

Quel qu'il soit, un dirigeant doit être un exemple pour son peuple. Il est élu parce que ce dernier lui fait confiance et, par conséquent, il a l'obligation de tenir ses promesses, ce qui n'est pas le cas de nombreux dirigeants. En effet, certains profitent de leur position pour établir une dictature et régner en maîtres absolus pendant plusieurs années, voire des décennies. D'un autre côté, il y a ceux qui n'ont même pas réussi à finir un mandat, ne parvenant pas, de ce fait, à tenir leurs promesses. Nous vous laissons découvrir le Top 5 des règnes les plus courts de l'Histoire :

1. Francis Micheal Ford

Homme d’État australien, Francis Micheal Ford a été le 15e Premier ministre de son pays. Parmi tous ceux qui se sont succédé à ce poste, il est celui qui l'a occupé le moins longtemps. C’est en 1945 qu’il succède à John Curtin qui décède suite à une maladie. La longévité du pouvoir de Ford fut courte, puisque huit jours après, des élections sont organisées, et Ford cède son poste à Ben Chifley.

2. Pedro Carmona

En 2002, le président du Venezuela Hugo Chavez est renversé suite à un coup d’État. C’est le 11 avril 2002 que Lucas Rinson, le commandant en chef de l’armée vénézuélienne, a annoncé, en direct à la télévision, la démission du chef de l'Etat. Hugo Chavez était évidemment détenu dans un lieu secret par les forces militaires qui placent Pedro Carmona à la tête du gouvernement. Ce dernier ne fit pas long feu et fut forcé à l’exil en Colombie, puisque Hugo Chavez reprend sa place 36 heures plus tard.

3. Hezekiah Rabala Ochuka

Le 1er août 1982, le président du Kenya fut victime d’un coup d’État mené par un soldat de l’armée de l’air nommé Hezekiah Rabala Ochuka. Le soldat prévoyait son coup depuis longtemps et c'est grâce à ces relations qu'il a pu tenter de renverser le gouvernement. Hezekiah a failli réussir, puisqu’il a pris le contrôle du pays pendant six heures. Les autorités kényanes l'ont arrêté ainsi que tous ceux qui l'ont aidé dans son coup d’État.

4. Siaka Stevens

C’est le 21 mars 1967 que Siaka Stevens devient pour la première fois Premier ministre de la Sierra Leone, après des élections qui n’ont pas mis tout le monde d’accord. Malheureusement, quand le Premier ministre prête serment (quelques minutes après son élection) un coup d’État était déjà en cours. Organisée par un brigadier répondant au nom de David Lansana, la manœuvre est couronnée de succès et Stevens est renversé. Cependant, un an plus tard, et grâce à l’aide d'Andrew Juxon-Smith, lieutenant-colonel, Stevens organise un contre coup d’État qui lui permet de reprendre le pouvoir.

5. Louis Antoine de France

Au cours de la révolution de juillet 1930, Charles X renonce de lui-même au pouvoir pour laisser la place à son fils aîné, Louis Antoine de France. Ce dernier se devait de succéder à son père en tant que roi. Il a quand même essayé avant d'y renoncer, lui aussi, au bout de 20 minutes. Le roi laisse sa place à son neveu, le duc de Bordeaux. Finalement, Charles X et Louis Antoine finissent exilés au palais de Grafenberg, en Autriche.

Numéro 5 : Francis Micheal Ford

Homme d’État australien, Francis Micheal Ford a été le 15e Premier ministre de son pays. Parmi tous ceux qui se sont succédé à ce poste, il est celui qui l’a occupé le moins longtemps. C’est en 1945 qu’il succède à John Curtin qui décède suite à une maladie. La longévité du pouvoir de Ford fut courte, puisque huit jours après, des élections sont organisées, et Ford cède son poste à Ben Chifley.

Francis Michael Ford

Numéro 4 : Pedro Carmona

En 2002, le président du Venezuela Hugo Chavez est renversé suite à un coup d’État. C’est le 11 avril 2002 que Lucas Rinson, le commandant en chef de l’armée vénézuélienne, a annoncé, en direct à la télévision, la démission du chef de l’Etat. Hugo Chavez était évidemment détenu dans un lieu secret par les forces militaires qui placent Pedro Carmona à la tête du gouvernement. Ce dernier ne fit pas long feu et fut forcé à l’exil en Colombie, puisque Hugo Chavez reprend sa place 36 heures plus tard.

Pedro Carmona

Numéro 3 : Hezekiah Rabala Ochuka

Le 1er août 1982, le président du Kenya fut victime d’un coup d’État mené par un soldat de l’armée de l’air nommé Hezekiah Rabala Ochuka. Le soldat prévoyait son coup depuis longtemps et c’est grâce à ces relations qu’il a pu tenter de renverser le gouvernement. Hezekiah a failli réussir, puisqu’il a pris le contrôle du pays pendant six heures. Les autorités kényanes l’ont arrêté ainsi que tous ceux qui l’ont aidé dans son coup d’État.

Hezekiah Rabala Ochuka

Numéro 2 : Siaka Stevens

C’est le 21 mars 1967 que Siaka Stevens devient pour la première fois Premier ministre de la Sierra Leone, après des élections qui n’ont pas mis tout le monde d’accord. Malheureusement, quand le Premier ministre prête serment (quelques minutes après son élection) un coup d’État était déjà en cours. Organisée par un brigadier répondant au nom de David Lansana, la manœuvre est couronnée de succès et Stevens est renversé. Cependant, un an plus tard, et grâce à l’aide d’Andrew Juxon-Smith, lieutenant-colonel, Stevens organise un contre coup d’État qui lui permet de reprendre le pouvoir.

Siaka Stevens

Numéro 1 : Louis Antoine de France

Au cours de la révolution de juillet 1930, Charles X renonce de lui-même au pouvoir pour laisser la place à son fils aîné, Louis Antoine de France. Ce dernier se devait de succéder à son père en tant que roi. Il a quand même essayé avant d’y renoncer, lui aussi, au bout de 20 minutes. Le roi laisse sa place à son neveu, le duc de Bordeaux. Finalement, Charles X et Louis Antoine finissent exilés au palais de Grafenberg, en Autriche.

Louis Antoine De France

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis