Top 5 des plus grands poètes de la littérature française

Demain dès l’aube… connaissez-vous la suite ?

Par Aylan-afir Publié le 28/02/2023 à 19:41
Notez cet article

La poésie française a une longue et riche histoire qui remonte au Moyen Âge et continue d'inspirer les poètes d'aujourd'hui. Au fil des siècles, de nombreux poètes français ont marqué la littérature par leur talent et leur créativité. Dans ce qui suit, nous allons découvrir cinq des plus grands poètes de la littérature française.

1. Joachim Du Bellay

Joachim du Bellay était un poète français né en 1522 à Liré en Anjou. La culture l'entoure et il forme avec Pierre de Ronsard un groupe de poètes qu'on appelle « la Brigade ». Le but de ce dernier est de créer des œuvres en français aussi bonnes que celles du latin et du grec. Son premier recueil de sonnets, « L'Olive », a connu un grand succès.

Joachim du Bellay a quitté la France pour Rome, mais sa vie là-bas a été une grande déception. C'est à ce moment-là qu'il a écrit « Les Regrets » en exprimant son désir de retourner en France. Malheureusement, il est mort à l'âge de 37 ans avant de pouvoir réaliser ce souhait.

2. Pierre de Ronsard

Pierre de Ronsard est né en septembre 1524 près de Vendôme. L'éducation de Pierre par son oncle Jean Ronsard lui permet de s'initier à la poésie latine, qui influencera sa propre poésie. Il a fondé en 1549 avec d'autres poètes la « Pléiade », autrefois nommé la brigade, un groupe qui a cherché à renouveler la poésie française en s'inspirant des modèles antiques.

Ronsard a publié de nombreux recueils de poésie, dont les plus célèbres sont « Les Amours » et « Les Odes ». Il est mort en 1585, laissant derrière lui une œuvre poétique considérable.

3. Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud, né en 1854 dans une famille bourgeoise, il devient un élève modèle, remportant plusieurs prix en littérature. En 1870, il rencontre Georges Izambard, son professeur, qui l'encourage à écrire. Son œuvre poétique est imprégnée d'idées anti-bourgeoises et libertaires.

Après ses études, Rimbaud fugue à Paris et rencontre Paul Verlaine. Leur relation se termine par une tragique altercation où Verlaine blesse Rimbaud. Après cela, Rimbaud voyage en Europe et en Afrique, gagnant sa vie en faisant du commerce. Il meurt en 1891 à 37 ans.

4. Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est né en 1821 à Paris. Après la mort de son père, il hérite d'un amour pour l'art et la littérature. Sa mère se remarie avec un général qui n'accepte pas la sensibilité de Charles. En 1831, la famille déménage à Lyon où il fréquente une école privée. Il poursuit ensuite ses études à Paris, mais est renvoyé pour une affaire. Malgré cela, Baudelaire finit par obtenir son baccalauréat et part en Inde.

De retour à Paris, il devient critique d'art et journaliste, tout en écrivant les premiers poèmes des Fleurs du Mal. Il participe également aux rencontres du Club des Haschischins et décrit ces expériences dans « Les Paradis artificiels ».

5. Victor Hugo

Victor Hugo voit le jour à Besançon. Après avoir achevé ses études au lycée Louis-Le-Grand de Paris, il se voue entièrement à sa passion pour la littérature. En 1841, il est élu à l'Académie française et nommé Pair de France en 1845. Après la perte tragique de sa fille Léopoldine cette même année, il se rallie à la cause républicaine. Cela entraîne son exil à Jersey et Guernesey pendant près de deux décennies, durant lesquelles il produit ses œuvres les plus remarquables.

De retour en France en 1870, il sera le symbole de la résistance républicaine contre le Second Empire, et sera élu député puis sénateur.

Numéro 5 : Joachim Du Bellay

Joachim du Bellay était un poète français né en 1522 à Liré en Anjou. La culture l’entoure et il forme avec Pierre de Ronsard un groupe de poètes qu’on appelle « la Brigade ». Le but de ce dernier est de créer des œuvres en français aussi bonnes que celles du latin et du grec. Son premier recueil de sonnets, « L’Olive », a connu un grand succès. Joachim du Bellay a quitté la France pour Rome, mais sa vie là-bas a été une grande déception. C’est à ce moment-là qu’il a écrit « Les Regrets » en exprimant son désir de retourner en France. Malheureusement, il est mort à l’âge de 37 ans avant de pouvoir réaliser ce souhait.

Joachim Du Bellay

Numéro 4 : Pierre de Ronsard

Pierre de Ronsard est né en septembre 1524 près de Vendôme. L’éducation de Pierre par son oncle Jean Ronsard lui permet de s’initier à la poésie latine, qui influencera sa propre poésie. Il a fondé en 1549 avec d’autres poètes la « Pléiade », autrefois nommé la brigade, un groupe qui a cherché à renouveler la poésie française en s’inspirant des modèles antiques. Ronsard a publié de nombreux recueils de poésie, dont les plus célèbres sont « Les Amours » et « Les Odes ». Il est mort en 1585, laissant derrière lui une œuvre poétique considérable.

Pierre De Ronsard

Numéro 3 : Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud, né en 1854 dans une famille bourgeoise, il devient un élève modèle, remportant plusieurs prix en littérature. En 1870, il rencontre Georges Izambard, son professeur, qui l’encourage à écrire. Son œuvre poétique est imprégnée d’idées anti-bourgeoises et libertaires. Après ses études, Rimbaud fugue à Paris et rencontre Paul Verlaine. Leur relation se termine par une tragique altercation où Verlaine blesse Rimbaud. Après cela, Rimbaud voyage en Europe et en Afrique, gagnant sa vie en faisant du commerce. Il meurt en 1891 à 37 ans.

Arthur Rimbaud

Numéro 2 : Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est né en 1821 à Paris. Après la mort de son père, il hérite d’un amour pour l’art et la littérature. Sa mère se remarie avec un général qui n’accepte pas la sensibilité de Charles. En 1831, la famille déménage à Lyon où il fréquente une école privée. Il poursuit ensuite ses études à Paris, mais est renvoyé pour une affaire. Malgré cela, Baudelaire finit par obtenir son baccalauréat et part en Inde. De retour à Paris, il devient critique d’art et journaliste, tout en écrivant les premiers poèmes des Fleurs du Mal. Il participe également aux rencontres du Club des Haschischins et décrit ces expériences dans « Les Paradis artificiels ».

Charles Baudelaire

Numéro 1 : Victor Hugo

Victor Hugo voit le jour à Besançon. Après avoir achevé ses études au lycée Louis-Le-Grand de Paris, il se voue entièrement à sa passion pour la littérature. En 1841, il est élu à l’Académie française et nommé Pair de France en 1845. Après la perte tragique de sa fille Léopoldine cette même année, il se rallie à la cause républicaine. Cela entraîne son exil à Jersey et Guernesey pendant près de deux décennies, durant lesquelles il produit ses œuvres les plus remarquables. De retour en France en 1870, il sera le symbole de la résistance républicaine contre le Second Empire, et sera élu député puis sénateur.

Victor Hugo

Laisser un commentaire

* Champs requis