Top 5 des pays qui respectent le moins les droits des femmes

En 2023, s’habiller comme on veut ou même aller à l’école est encore loin d’être un droit absolu pour toutes les femmes !

Par Afir Publié le 17/01/2023 à 20:09

En ce qui concerne les Droits de l'Homme, de grands progrès ont été réalisés en Occident ces 50 dernières années. Les droits des femmes ont aussi connu une évolution fulgurante. Dans les pays développés, rares sont celles et ceux qui osent remettre en question la parité hommes-femmes. C’est malheureusement loin d’être le cas dans de nombreuses régions du monde. On y traite les femmes comme des citoyens de seconde catégorie. On bafoue également leurs droits les plus élémentaires. Parmi ces pays, en voici les 5 qui respectent le moins les droits des femmes.

5. Le Liban

Ces dernières années, les autorités libanaises ont tenté de développer les droits des femmes. On ne peut pas vraiment affirmer que leur initiative ait été couronnée de succès ! Ce pays, tiraillé entre les deux cultures occidentale et musulmane, connaît de constantes régressions en termes de parité hommes-femmes.

Jusqu’en 2017, il était impossible de poursuivre un violeur. Pire encore, le Liban ne dispose pas d’un véritable Code civil. Le divorce, l’héritage ou la garde des enfants ne sont donc pas des droits absolus pour les citoyennes libanaises.

4. L’Arabie Saoudite

Depuis son accession au trône, le Prince Ben Salmane, considéré comme un réformateur, tente d’accorder plus de droits aux femmes. De maigres progrès ont ainsi été réalisés. Les femmes ont à présent le droit de conduire une voiture sans la présence de leurs maris.

Triste réalité dans ce pays où les femmes n’ont ni le droit de travailler, ni celui de se rassembler ou d’entreprendre. Leur droit à la propriété est aussi quasiment inexistant. Pour finir, les violences faites aux femmes sont considérées comme "normales".

3. La Mauritanie

Depuis des siècles en Mauritanie, des "lois" traditionnelles garantissaient les droits des femmes. C'était une société matriarcale. Ce n’est pas le cas de la loi mauritanienne qui bafoue les droits des femmes de manière choquante.

Les mariages forcés y sont légion. Ils se font parfois avec des petites filles en guise d’épouses. Comble de l’horreur, l’excision y est encore largement répandue. Selon les rapports les plus optimistes, ce sont au moins 50 % des femmes qui auraient subi des mutilations sexuelles avant leurs 15 ans.

2. L’Iran

La Perse était autrefois l’une des plus grandes civilisations au monde. Bien du chemin a été fait depuis, puisque l’Iran est aujourd’hui l’un des pays les moins respectueux des femmes. Le pays des Mille et Une Nuits impose un code vestimentaire strict aux femmes, et ce, depuis la révolution islamique de 1979. Elles n’ont évidemment pas le droit de travailler sans l’accord de leurs maris, ni de faire quoi que ce soit d’autre sans cet accord.

La police des mœurs interpelle des femmes dans la rue de manière brutale, et ce, afin de vérifier la conformité de leur voile aux principes de la charia. Néanmoins, une révolution secoue le pays depuis novembre 2022. Peut-être apportera-t-elle un souffle de modernité en Iran.

1. L’Afghanistan

L'Afghanistan, qui fut jadis une grande civilisation, bafoue aujourd’hui les droits les plus élémentaires des femmes. Depuis le retour récent des Talibans au pouvoir, le port de la burka a été réinstauré, obligeant les femmes à se couvrir entièrement le visage.

De même, les femmes n’ont ni le droit de travailler, ni d’aller à l’école ou à l’université. Elles n’ont même pas le droit de sortir de chez elles sans l’accord de leurs maris. De manière assez évidente, aucune loi ne vient protéger les droits des femmes, livrées à la merci de leurs congénères masculins.

Numéro 5 : Le Liban

Ces dernières années, les autorités libanaises ont tenté de développer les droits des femmes. On ne peut pas vraiment affirmer que leur initiative ait été couronnée de succès ! Ce pays, tiraillé entre les deux cultures occidentale et musulmane, connaît de constantes régressions en termes de parité hommes-femmes. Jusqu’en 2017, il était impossible de poursuivre un violeur. Pire encore, le Liban ne dispose pas d’un véritable Code civil. Le divorce, l’héritage ou la garde des enfants ne sont donc pas des droits absolus pour les citoyennes libanaises.

Le Liban

Numéro 4 : L’Arabie Saoudite

Depuis son accession au trône, le Prince Ben Salmane, considéré comme un réformateur, tente d’accorder plus de droits aux femmes. De maigres progrès ont ainsi été réalisés. Les femmes ont à présent le droit de conduire une voiture sans la présence de leurs maris. Triste réalité dans ce pays où les femmes n’ont ni le droit de travailler, ni celui de se rassembler ou d’entreprendre. Leur droit à la propriété est aussi quasiment inexistant. Pour finir, les violences faites aux femmes sont considérées comme « normales ».

L’arabie Saoudite

Numéro 3 : La Mauritanie

Depuis des siècles en Mauritanie, des « lois » traditionnelles garantissaient les droits des femmes. C’était une société matriarcale. Ce n’est pas le cas de la loi mauritanienne qui bafoue les droits des femmes de manière choquante. Les mariages forcés y sont légion. Ils se font parfois avec des petites filles en guise d’épouses. Comble de l’horreur, l’excision y est encore largement répandue. Selon les rapports les plus optimistes, ce sont au moins 50 % des femmes qui auraient subi des mutilations sexuelles avant leurs 15 ans.

La Mauritanie

Numéro 2 : L’Iran

La Perse était autrefois l’une des plus grandes civilisations au monde. Bien du chemin a été fait depuis, puisque l’Iran est aujourd’hui l’un des pays les moins respectueux des femmes. Le pays des Mille et Une Nuits impose un code vestimentaire strict aux femmes, et ce, depuis la révolution islamique de 1979. Elles n’ont évidemment pas le droit de travailler sans l’accord de leurs maris, ni de faire quoi que ce soit d’autre sans cet accord. La police des mœurs interpelle des femmes dans la rue de manière brutale, et ce, afin de vérifier la conformité de leur voile aux principes de la charia. Néanmoins, une révolution secoue le pays depuis novembre 2022. Peut-être apportera-t-elle un souffle de modernité en Iran.

L’iran

Numéro 1 : L’Afghanistan

L’Afghanistan, qui fut jadis une grande civilisation, bafoue aujourd’hui les droits les plus élémentaires des femmes. Depuis le retour récent des Talibans au pouvoir, le port de la burka a été réinstauré, obligeant les femmes à se couvrir entièrement le visage. De même, les femmes n’ont ni le droit de travailler, ni d’aller à l’école ou à l’université. Elles n’ont même pas le droit de sortir de chez elles sans l’accord de leurs maris. De manière assez évidente, aucune loi ne vient protéger les droits des femmes, livrées à la merci de leurs congénères masculins.

L’afghanistan

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis