Top 5 des pays ayant le plus de prix Nobel

Le prix Nobel est sans doute la plus haute récompense à laquelle un scientifique, un homme de lettres ou un diplomate peut aspirer.

Par Aylan-afir Publié le 15/03/2023 à 10:25
Notez cet article

Avant sa mort, l’inventeur de la dynamite, Alfred Nobel, a légué l'équivalant de 179 millions d'euros de sa fortune pour récompenser ceux qui auront apporté les plus grandes avancées pour l'humanité. Cela concerne cinq domaines, à savoir la paix, la littérature, la physique, la chimie et la médecine. C'est ainsi qu'est née la fondation Nobel, le 29 juin 1900, qui choisit les candidats et leur remet le fameux prix Nobel. Aujourd’hui, le montant de ce dernier est de 740 000 euros à partager entre tous les lauréats. Des scientifiques et des inventeurs, il y en a partout dans le monde, mais dans certains pays, il y en a « à la pelle ». Découvrons donc les cinq pays comptant le plus de lauréats.

5. La Suède (33 lauréats)

C’est en 1903 que la Suède voit un de ses scientifiques recevoir cette récompense. Le chimiste Svante August Arrhenius reçoit le prix pour sa grande contribution dans de nombreux domaines et pour avoir formulé la loi d’Arrhenius. Le dernier lauréat suédois porte le même prénom que le premier. Il s'agit de Svante Pääbo, qui reçoit le prix Nobel de physiologie ou de médecine, le 3 octobre 2022, pour ses découvertes sur les génomes des hominidés éteints.

4. La France (73 lauréats)

En 1901, Sully Prudhomme reçoit le prix Nobel de la littérature, tandis qu'Henry Dunant et Frédéric Passy remportent celui de la paix. Ils étaient les premiers lauréats français depuis la création de la fondation. Les deux derniers sont attribués à Alain aspect, physicien, pour ses résultats concluants portant sur le paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen, ainsi qu'à Annie Ernaux, professeure de lettres pour « le courage et l’acuité clinique, avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle », explique le jury Nobel.

3. L'Allemagne (112 lauréats)

Le premier de la nation est remis, en 1910, à Otto Wallach. Illustre chimiste allemand, il l'emporte pour ses travaux dans le champ des composés alicycliques. En 2021, c'est à l'océanographe Klaus Hasselmann que revient le prix Nobel de la physique, pour avoir développé le modèle de Hasselmann de variabilité climatique. La même année, le prix est aussi décerné au chimiste Benjamin List, pour ses travaux, avec le Britannique David MacMillan, sur l'organocatalyse asymétrique.

2. Le Royaume-Uni (138 lauréats)

Les Anglais ont eu leur premier prix Nobel en 1902. C'est le médecin bactériologiste Ronald Ross qui se voit récompensé pour ses travaux sur le paludisme. En effet, il a démontré que cette maladie se transmet par les piqûres de moustiques femelles anophèles. En 2021, le Royaume-Uni remporte sa dernière récompense décernée au chimiste David MacMillan pour avoir développé l'organocatalyse asymétrique.

1. Les États-Unis d'Amérique (403 lauréats)

Dès 1906, le président américain Theodore Roosevelt a décroché le premier prix Nobel pour son pays, celui de la paix. Cette récompense lui a été attribuée suite au rôle important qu'il a joué dans la résolution du conflit russo-japonais. En 2022, les États-Unis remportent six prix Nobel, à savoir John F. Clauser en physique, ainsi que K. Barry Sharpless et Carolyn R. Bertozzi en chimie. Quant aux sciences économiques, le prix a été attribué à Philip Dybvig, Douglas Diamond et Ben Bernanke.

Numéro 5 : La Suède (33 lauréats)

C’est en 1903 que la Suède voit un de ses scientifiques recevoir cette récompense. Le chimiste Svante August Arrhenius reçoit le prix pour sa grande contribution dans de nombreux domaines et pour avoir formulé la loi d’Arrhenius. Le dernier lauréat suédois porte le même prénom que le premier. Il s’agit de Svante Pääbo, qui reçoit le prix Nobel de physiologie ou de médecine, le 3 octobre 2022, pour ses découvertes sur les génomes des hominidés éteints.

La Suède (33 Lauréats)

Numéro 4 : La France (73 lauréats)

En 1901, Sully Prudhomme reçoit le prix Nobel de la littérature, tandis qu’Henry Dunant et Frédéric Passy remportent celui de la paix. Ils étaient les premiers lauréats français depuis la création de la fondation. Les deux derniers sont attribués à Alain aspect, physicien, pour ses résultats concluants portant sur le paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen, ainsi qu’à Annie Ernaux, professeure de lettres pour « le courage et l’acuité clinique, avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle », explique le jury Nobel.

La France (73 Lauréats)

Numéro 3 : L'Allemagne (112 lauréats)

Le premier de la nation est remis, en 1910, à Otto Wallach. Illustre chimiste allemand, il l’emporte pour ses travaux dans le champ des composés alicycliques. En 2021, c’est à l’océanographe Klaus Hasselmann que revient le prix Nobel de la physique, pour avoir développé le modèle de Hasselmann de variabilité climatique. La même année, le prix est aussi décerné au chimiste Benjamin List, pour ses travaux, avec le Britannique David MacMillan, sur l’organocatalyse asymétrique.

L'allemagne (112 Lauréats)

Numéro 2 : Le Royaume-Uni (138 lauréats)

Les Anglais ont eu leur premier prix Nobel en 1902. C’est le médecin bactériologiste Ronald Ross qui se voit récompensé pour ses travaux sur le paludisme. En effet, il a démontré que cette maladie se transmet par les piqûres de moustiques femelles anophèles. En 2021, le Royaume-Uni remporte sa dernière récompense décernée au chimiste David MacMillan pour avoir développé l’organocatalyse asymétrique.

Le Royaume Uni (138 Lauréats)

Numéro 1 : Les États-Unis d'Amérique (403 lauréats)

Dès 1906, le président américain Theodore Roosevelt a décroché le premier prix Nobel pour son pays, celui de la paix. Cette récompense lui a été attribuée suite au rôle important qu’il a joué dans la résolution du conflit russo-japonais. En 2022, les États-Unis remportent six prix Nobel, à savoir John F. Clauser en physique, ainsi que K. Barry Sharpless et Carolyn R. Bertozzi en chimie. Quant aux sciences économiques, le prix a été attribué à Philip Dybvig, Douglas Diamond et Ben Bernanke.

Les États Unis D'amérique (403 Lauréats)