Top 5 des mythes sur la cigarette électronique

Est-ce une bonne idée de remplacer une addiction par une autre ?

Par Aylan-afir Publié le 24/12/2022 à 18:54
Notez cet article

La cigarette électronique a été inventée il y a près de 20 ans, en 2003. De plus en plus de personnes l'utilisent chaque jour. Certains l’utilisent dans le but d’arrêter la cigarette, d’autres vapotent juste par plaisir. La cigarette électronique est-elle le remède miracle annoncé contre la cigarette ? Est-elle réellement inoffensive ? Vous en saurez plus dans notre Top 5 des mythes sur la cigarette électronique.

1. Sa fumée n'est que de la vapeur d’eau

Certains utilisateurs de cigarette électronique sont persuadés qu’ils ne font qu’ingérer de la vapeur d’eau lorsqu’ils vapotent. Ils sont ainsi certains de ne pas faire de mal à leur organisme, puisque la vapeur d’eau est censée être sans danger. Fausse idée ! Les e-liquides contiennent des produits chimiques tels que le propylène glycol et la glycérine végétale. On y trouve également des traces de métaux lourds comme le plomb, le nickel ou le chrome. L’ingestion de ces métaux, même en quantités infimes, est très nocive.

2. Vapoter est un choix

La plupart de ceux qui se mettent à la cigarette électronique pensent sincèrement qu’ils le font par choix. Or, lorsqu’on observe tout le marketing réalisé autour de ce produit, on comprend vite que les jeunes sont incités à vapoter, même de manière indirecte. On présenterait presque les produits dérivés de la cigarette électronique comme des produits healthy ! Panier de fruits rouges, tarte au citron meringuée ou encore délice au chocolat sont autant de parfums que l’on propose aux vapoteurs. Ils donnent une image positive de la cigarette électronique en faisant (presque) oublier les dangers qu’elle présente.

3. Les stars ne sont pas payées pour vapoter

La plupart des stars qui s'affichent avec une vapoteuse sont payées pour le faire. Cela contribue à banaliser l’usage de la cigarette électronique et à en faire un objet glamour. Le public, notamment les plus jeunes, souhaitent reproduire les comportements de leurs stars préférées. Ils se mettent à vapoter en voulant ressembler à leurs idoles et en pensant améliorer leur propre image.

4. Elle n’est pas addictive

La cigarette électronique, comme la cigarette classique, fonctionne en utilisant des e-liquides riches en nicotine. La nicotine est une substance extrêmement addictive qui peut rapidement rendre accro à la vapoteuse. Par ailleurs, consommer de la nicotine augmente la pression artérielle. Ce faisant, elle peut causer de l’hypertension artérielle ou des troubles cardiovasculaires graves. Certains e-liquides ne contiennent pas de nicotine, mais leur composition chimique n’est pas inoffensive.

5. Elle est moins nocive que la cigarette classique

De manière globale, cette affirmation est juste. La vapoteuse, contrairement à la cigarette classique, ne provoque pas de cancers de manière directe et ne contient pas de substances hautement toxiques (goudron, cyanure, etc.). Toutefois, il faut l'utiliser avec modération, ou pas du tout, dans la mesure du possible. Rappelons aussi que nous n’avons pas le recul nécessaire pour juger des effets de la cigarette électronique sur le long-terme. Le mieux serait donc de ne pas y toucher du tout, ou de l'arrêter progressivement.

Numéro 5 : Sa fumée n'est que de la vapeur d’eau

Certains utilisateurs de cigarette électronique sont persuadés qu’ils ne font qu’ingérer de la vapeur d’eau lorsqu’ils vapotent. Ils sont ainsi certains de ne pas faire de mal à leur organisme, puisque la vapeur d’eau est censée être sans danger. Fausse idée ! Les e-liquides contiennent des produits chimiques tels que le propylène glycol et la glycérine végétale. On y trouve également des traces de métaux lourds comme le plomb, le nickel ou le chrome. L’ingestion de ces métaux, même en quantités infimes, est très nocive.

Sa Fumée N'est Que De La Vapeur D’eau

Numéro 4 : Vapoter est un choix

La plupart de ceux qui se mettent à la cigarette électronique pensent sincèrement qu’ils le font par choix. Or, lorsqu’on observe tout le marketing réalisé autour de ce produit, on comprend vite que les jeunes sont incités à vapoter, même de manière indirecte. On présenterait presque les produits dérivés de la cigarette électronique comme des produits healthy ! Panier de fruits rouges, tarte au citron meringuée ou encore délice au chocolat sont autant de parfums que l’on propose aux vapoteurs. Ils donnent une image positive de la cigarette électronique en faisant (presque) oublier les dangers qu’elle présente.

Vapoter Est Un Choix

Numéro 3 : Les stars ne sont pas payées pour vapoter

La plupart des stars qui s’affichent avec une cigarette électronique sont payées pour le faire. Cela contribue à banaliser l’usage de la cigarette électronique et à en faire un objet glamour. Le public, notamment les plus jeunes, souhaitent reproduire les comportements de leurs stars préférées. Ils se mettent à vapoter en voulant ressembler à leurs idoles et en pensant améliorer leur propre image.

Les Stars Ne Sont Pas Payées Pour Vapoter

Numéro 2 : Elle n’est pas addictive

La cigarette électronique, comme la cigarette classique, fonctionne en utilisant des e-liquides riches en nicotine. La nicotine est une substance extrêmement addictive qui peut rapidement rendre accro à la vapoteuse. Par ailleurs, consommer de la nicotine augmente la pression artérielle. Ce faisant, elle peut causer de l’hypertension artérielle ou des troubles cardiovasculaires graves. Certains e-liquides ne contiennent pas de nicotine, mais leur composition chimique n’est pas inoffensive.

Elle N'est Pas Addictive

Numéro 1 : Elle est moins nocive que la cigarette classique

De manière globale, cette affirmation est juste. La cigarette électronique, contrairement à la cigarette classique, ne provoque pas de cancers de manière directe et ne contient pas de substances hautement toxiques (goudron, cyanure, etc.). Toutefois, il faut l’utiliser avec modération, ou pas du tout, dans la mesure du possible. Rappelons aussi que nous n’avons pas le recul nécessaire pour juger des effets de la cigarette électronique sur le long-terme. Le mieux serait donc de ne pas y toucher du tout, ou de l’arrêter progressivement.

Elle Est Moins Nocive Que La Cigarette Classique

Laisser un commentaire

* Champs requis