Top 5 des fruits exotiques qui pourraient vous tuer

Les fruits exotiques sont de plus en plus nombreux en France. Vous devez savoir que quelques-uns peuvent vous tuer !

Par Afir Publié le 16/12/2022 à 17:07

Certains fruits peuvent rapidement devenir mortels s'ils sont ingérés en grande quantité. De nombreux fruits et leurs graines contiennent, en effet, des quantités infimes de cyanure et d'autres substances toxiques qui peuvent vous empoisonner.

Nous vous présentons sans plus attendre le Top 5 des fruits les plus mortels  :

1. La carambole

La carambole ou le fruit à l'étoile jaune est à la fois beau et savoureux, mais une quantité aussi minime que 100 ml peut être mortelle pour les personnes souffrant de problèmes rénaux. Et pour cause, ce fruit contient une neurotoxine mortelle qui peut avoir des conséquences indésirables sur les nerfs et le cerveau de l'organisme.

Les symptômes de l'empoisonnement à la carambole sont les suivants : vomissements, faiblesse, hoquet irrépressible, agitation psychomotrice et confusion mentale. L'intoxication peut aussi provoquer des crises d'épilepsie de très longue durée et mène, dans le pire des cas, au coma ou à la mort.

2. Ackée, le fruit qui ne pardonne pas

L'ackée est un fruit originaire d'Afrique de l'Ouest. C'est aussi le fruit national de la Jamaïque. Il est très toxique s'il n'est pas consommé dans les règles de l'art. La consommation de l'ackée non mûr peut provoquer des vomissements, ce qui peut conduire à un coma ou à la mort. L'ackée est toxique parce qu'il contient de l'hypoglycérine. En fait, ce fruit ne doit pas être consommé avant que les gousses extérieures protectrices ne s'ouvrent naturellement et ne deviennent rouges.

3. Le jatropha, "fruit à vomir"

L'Inde et plusieurs autres pays ont signalé plusieurs cas d'hospitalisation suite à la consommation des jatrophas. Les personnes hospitalisées présentaient des symptômes d'empoisonnement. La douleur extrême que peut provoquer le jatropha est si célèbre que le fruit a une appellation : "noix noire à vomir".

En cas d'ingestion, les gens peuvent ressentir une brûlure dans la gorge, ainsi qu'une douleur abdominale aiguë. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de nausées et de diarrhées. Les symptômes graves, notamment le collapsus cardiovasculaire et la déshydratation, peuvent être mortels.

4. Le fruit toxique Pangium edule

Ce fruit tropical méconnu pousse sur un grand arbre. Il est toxique pour l'homme en raison des différents niveaux de cyanure d'hydrogène qu'il contient. Les feuilles et les graines, une fois préparées en toute sécurité, peuvent être consommées dans divers plats.

Certains des symptômes de l'empoisonnement au fruit du Pangium edule sont le coma, les maux de tête, l'essoufflement, les vertiges, la confusion et la faiblesse. La consommation de fortes doses du Pangium edule peut entraîner un arrêt cardiaque, voire la mort.

5. Le mancenillier, fruit dangereux du Mexique

Ce fruit rond de la taille d'une mandarine est originaire du Mexique et des Caraïbes. Tant le fruit que son arbre sont extrêmement dangereux, même s'ils entrent simplement en contact avec vous. L'ingestion du fruit peut presque immédiatement provoquer des ulcérations œsophagiennes et buccales ainsi que de graves œdèmes. Cette espèce d'arbre produit également une dermatite de contact. Même le simple fait de brûler le mancenillier peut provoquer une irritation extrême des yeux. Les Aborigènes des Caraïbes avaient même l'habitude de tremper leurs flèches dans la sève du mancenillier pour avoir des flèches empoisonnées.

Numéro 5 : La carambole

La carambole ou le fruit à l’étoile jaune est à la fois beau et savoureux, mais une quantité aussi minime que 100 ml peut être mortelle pour les personnes souffrant de problèmes rénaux. Et pour cause, ce fruit contient une neurotoxine mortelle qui peut avoir des conséquences indésirables sur les nerfs et le cerveau de l’organisme. Les symptômes de l’empoisonnement à la carambole sont les suivants : vomissements, faiblesse, hoquet irrépressible, agitation psychomotrice et confusion mentale. L’intoxication peut aussi provoquer des crises d’épilepsie de très longue durée et mène, dans le pire des cas, au coma ou à la mort.

Carambolier

Numéro 4 : Ackée, le fruit qui ne pardonne pas

L’ackée est un fruit originaire d’Afrique de l’Ouest. C’est aussi le fruit national de la Jamaïque. Il est très toxique s’il n’est pas consommé dans les règles de l’art. La consommation de l’ackée non mûr peut provoquer des vomissements, ce qui peut conduire à un coma ou à la mort. L’ackée est toxique parce qu’il contient de l’hypoglycérine. En fait, ce fruit ne doit pas être consommé avant que les gousses extérieures protectrices ne s’ouvrent naturellement et ne deviennent rouges.

Ackée

Numéro 3 : Le jatropha, fruit à vomir

L’Inde et plusieurs autres pays ont signalé plusieurs cas d’hospitalisation suite à la consommation des jatrophas. Les personnes hospitalisées présentaient des symptômes d’empoisonnement. La douleur extrême que peut provoquer le jatropha est si célèbre que le fruit a une appellation : « noix noire à vomir ». En cas d’ingestion, les gens peuvent ressentir une brûlure dans la gorge, ainsi qu’une douleur abdominale aiguë. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de nausées et de diarrhées. Les symptômes graves, notamment le collapsus cardiovasculaire et la déshydratation, peuvent être mortels.

Le Jatropha

Numéro 2 : Le fruit toxique Pangium edule

Ce fruit tropical méconnu pousse sur un grand arbre. Il est toxique pour l’homme en raison des différents niveaux de cyanure d’hydrogène qu’il contient. Les feuilles et les graines, une fois préparées en toute sécurité, peuvent être consommées dans divers plats. Certains des symptômes de l’empoisonnement au fruit du Pangium edule sont le coma, les maux de tête, l’essoufflement, les vertiges, la confusion et la faiblesse. La consommation de fortes doses du Pangium edule peut entraîner un arrêt cardiaque, voire la mort.

Pangium Edule

Numéro 1 : Le mancenillier, fruit dangereux du Mexique

Ce fruit rond de la taille d’une mandarine est originaire du Mexique et des Caraïbes. Tant le fruit que son arbre sont extrêmement dangereux, même s’ils entrent simplement en contact avec vous. L’ingestion du fruit peut presque immédiatement provoquer des ulcérations œsophagiennes et buccales ainsi que de graves œdèmes. Cette espèce d’arbre produit également une dermatite de contact. Même le simple fait de brûler le mancenillier peut provoquer une irritation extrême des yeux. Les Aborigènes des Caraïbes avaient même l’habitude de tremper leurs flèches dans la sève du mancenillier pour avoir des flèches empoisonnées.

Le Mancenillier

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis