Top 5 des films d’horreur interdits au cinéma

Les scénaristes des films d’horreur font de leur mieux pour nous effrayer avec les visions les plus horribles qu’ils peuvent imaginer, mais… ce n’est pas toujours une réussite !

Par Aylan-afir Modifié le 25/05/2023 à 21:59
Notez cet article

Il y a des films d'horreur si mauvais et affreux que même les cinémas et les sociétés de production s'accordent à dire qu'ils ne devraient pas rester une seconde de plus dans les salles. Dans la plupart des cas, nous ferions probablement mieux de ne pas les voir. Mais, juste au cas où vous seriez curieux, voici le top 5 des films d'horreur interdits au cinéma.

1. Conjuring 2, 2016

Le film Conjuring a peut-être fait un tabac auprès du public britannique et américain. Mais les Français ont toujours réservé à la saga de Conjuring un accueil perplexe. Bien qu'il soit loin d'être le film le plus faible de la saga, Conjuring 2 n'a suscité que de la dérision et du désordre chez le public français. Cela a conduit à l'interdiction du film dans la majorité des 262 cinémas français qui allaient le projeter.

2. Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, 2021

Après la ruine de Raccoon City par le géant pharmaceutique Umbrella Corporation, un groupe de survivants travaille pour découvrir la vérité derrière l'organisation. Jusqu'ici, tout est familier... Mais Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City n'est pas le Resident Evil de vos parents. Le film a fait un bide lors de sa sortie initiale, ce qui a poussé certains cinémas du Royaume-Uni à le retirer, dont le géant de l'industrie, Odeon. Aucun de ses 120 cinémas ne l'a finalement projeté.

3. The Poughkeepsie Tapes, 2007

Qualifié comme "film choc", The Poughkeepsie Tapes a dû attendre sept ans avant de sortir. Bien qu'il ne soit pas basé sur une histoire vraie, il présente des images choquantes censées être réelles. Le film relate l'histoire d'un tueur en série qui a tourné plus de 800 vidéos sanglantes de lui-même en train de faire des choses innommables. Il n'a jamais été explicitement indiqué que le film avait été interdit dans les cinémas en raison de son contenu psychologiquement perturbant. MGM a cependant retardé sa sortie en 2007, mais il a ensuite été officiellement mis à disposition des spectateurs à la demande en 2014.

4. Dashcam, 2021

Le film d'horreur Dashcam de Rob Savage est passé inaperçu pour beaucoup de spectateurs, malgré son accueil au Festival international du film de Toronto en 2021. Sans être un échec total, le film a reçu des critiques mitigées de la part des fans. Les cinémas Vue au Royaume-Uni l'ont retiré de leur programme. Cela a donné lieu à une prise de bec sur Twitter. Finalement, il a été révélé que la décision avait été prise sur la base des "conditions commerciales non viables" du film.

5. A Cure for Wellness, 2016

En 2016, ce film d'horreur sur les établissements psychiatriques s'est aventuré sur un terrain assez familier. Pendant un court moment, cela semblait être une nouvelle entrée prometteuse. Malheureusement, le film a trébuché dès sa sortie dans les starting-blocks. Il n'a pas eu le succès escompté, et le public l'a détesté. Après un week-end d'ouverture désastreux aux États-Unis, les cinémas du pays ont fini par retirer le film.

Numéro 5 : Conjuring 2, 2016

Le film Conjuring a peut-être fait un tabac auprès du public britannique et américain. Mais les Français ont toujours réservé à la saga de Conjuring un accueil perplexe. Bien qu’il soit loin d’être le film le plus faible de la saga, Conjuring 2 n’a suscité que de la dérision et du désordre chez le public français. Cela a conduit à l’interdiction du film dans la majorité des 262 cinémas français qui allaient le projeter.

Conjuring 2, 2016

Numéro 4 : Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, 2021

Après la ruine de Raccoon City par le géant pharmaceutique Umbrella Corporation, un groupe de survivants travaille pour découvrir la vérité derrière l’organisation. Jusqu’ici, tout est familier… Mais Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City n’est pas le Resident Evil de vos parents. Le film a fait un bide lors de sa sortie initiale, ce qui a poussé certains cinémas du Royaume-Uni à le retirer, dont le géant de l’industrie, Odeon. Aucun de ses 120 cinémas ne l’a finalement projeté.

Resident Evil Bienvenue à Raccoon City, 2021

Numéro 3 : The Poughkeepsie Tapes, 2007

Qualifié comme “film choc”, The Poughkeepsie Tapes a dû attendre sept ans avant de sortir. Bien qu’il ne soit pas basé sur une histoire vraie, il présente des images choquantes censées être réelles. Le film relate l’histoire d’un tueur en série qui a tourné plus de 800 vidéos sanglantes de lui-même en train de faire des choses innommables. Il n’a jamais été explicitement indiqué que le film avait été interdit dans les cinémas en raison de son contenu psychologiquement perturbant. MGM a cependant retardé sa sortie en 2007, mais il a ensuite été officiellement mis à disposition des spectateurs à la demande en 2014.

The Poughkeepsie Tapes, 2007

Numéro 2 : Dashcam, 2021

Le film d’horreur Dashcam de Rob Savage est passé inaperçu pour beaucoup de spectateurs, malgré son accueil au Festival international du film de Toronto en 2021. Sans être un échec total, le film a reçu des critiques mitigées de la part des fans. Les cinémas Vue au Royaume-Uni l’ont retiré de leur programme. Cela a donné lieu à une prise de bec sur Twitter. Finalement, il a été révélé que la décision avait été prise sur la base des “conditions commerciales non viables” du film.

Dashcam, 2021

Numéro 1 : A Cure for Wellness, 2016

En 2016, ce film d’horreur sur les établissements psychiatriques s’est aventuré sur un terrain assez familier. Pendant un court moment, cela semblait être une nouvelle entrée prometteuse. Malheureusement, le film a trébuché dès sa sortie dans les starting-blocks. Il n’a pas eu le succès escompté, et le public l’a détesté. Après un week-end d’ouverture désastreux aux États-Unis, les cinémas du pays ont fini par retirer le film.

A Cure For Wellness, 2016

Laisser un commentaire

* Champs requis