Top 5 des faits fascinants sur les larmes

Il est normal que les bébés pleurent pour s’exprimer, mais qu’en est-il des larmes d’adultes ?

Par Afir Publié le 06/01/2023 à 20:41

Les larmes sont un mystère ! Depuis des centaines d'années, les chercheurs se demandent pourquoi les adultes, parfaitement capables d'utiliser des mots pour communiquer, versent encore des larmes... On a fini par découvrir que les larmes cachaient plus de surprises que ce qu'on croyait. Envie d'en savoir plus ? Voici le top 5 des faits fascinants que vous ignorez sur les larmes !

1. Il y a différents types de larmes

Il existe trois types de larmes. Pour commencer, il y a les larmes basales, un liquide produit à chaque clignement d'œil et dont le but est de protéger et lubrifier l'œil. Ensuite, il y a les larmes qui se manifestent en réaction à un irritant (un produit, un aliment...). Enfin, il y a les larmes émotionnelles qu'on verse lorsqu'une émotion est intense : tristesse, joie, colère, stress, soulagement, etc.

Les larmes sont sécrétées par les glandes lacrymales. Et bien que les trois types de larmes soient un mélange similaire d'eau, de sel, de lipides, de protéines et de glucose, ils sont étonnamment différents au microscope.

2. L'oignon, ce légume qui nous fait pleurer

L'oignon est un légume particulier qui a le pouvoir de faire pleurer abondamment les yeux. Pourquoi cela arrive-t-il ? La réponse est que... l'oignon se défend ! Une fois coupé, l'oignon libère un gaz pour repousser tout animal qui essaie de le manger. Ce gaz est irritant mais pas nocif.

Qu'en est-il de cette idée reçue qui avance que l'oignon nettoie les yeux ? Totalement fausse ! Le gaz libéré à la coupe provoque un fort larmoiement, en réponse à une irritation. Alors oui, les yeux s'auto-nettoient, mais le mérite ne revient pas à l'oignon.

3. Le bonheur fait pleurer

Les pleurs sont généralement associés à des émotions négatives comme le deuil et la tristesse. Cependant, on pleure aussi quand on est heureux, et ce, quel que soit le contexte. Il s'avère que le cerveau ne peut distinguer les émotions positives des émotions négatives

Une fois que l'hypothalamus reçoit le signal, il active le système nerveux autonome. Le vainqueur de la médaille d'or et celui qui a perdu la course pleurent pour des raisons différentes, mais remarquablement, les dominos de leur cerveau tombent exactement dans le même ordre.

4. Les larmes peuvent générer de l'électricité

Le lysozyme est une enzyme présente dans les larmes humaines, les blancs d'œufs, la salive et le lait des mammifères. Une fois cristallisé, il présente un potentiel de piézoélectricité. Cette énergie est produite par certaines substances sous pression.

Cela promet de belles perspectives dans le domaine biomédical, en particulier avec les implants nécessitant des revêtements antibactériens et électro actifs. Un jour, le lysozyme pourrait alimenter des appareils à l'intérieur du corps humain.

5. Pleurer sous la douche

Les chercheurs admettent qu'il est difficile d'étudier cette situation, car il n'est pas si évident d'étudier quelqu'un qui pleure sous la douche. Pourquoi pleure-t-on sous la douche alors ? La réponse pourrait être un mélange de logique et de psychologie sociale.

La plupart des gens n'aiment pas pleurer en public. La salle de bain est donc un bon endroit pour ceux qui souhaitent un peu d'intimité. Et inutile de rappeler que le bruit de l'eau étouffe très bien les sanglots.

Numéro 5 : Il y a différents types de larmes

Il existe trois types de larmes. Pour commencer, il y a les larmes basales, un liquide produit à chaque clignement d’œil et dont le but est de protéger et lubrifier l’œil. Ensuite, il y a les larmes qui se manifestent en réaction à un irritant (un produit, un aliment…). Enfin, il y a les larmes émotionnelles qu’on verse lorsqu’une émotion est intense : tristesse, joie, colère, stress, soulagement, etc. Les larmes sont sécrétées par les glandes lacrymales. Et bien que les trois types de larmes soient un mélange similaire d’eau, de sel, de lipides, de protéines et de glucose, ils sont étonnamment différents au microscope.

Il Y A Différents Types De Larmes

Numéro 4 : L'oignon, ce légume qui nous fait pleurer

L’oignon est un légume particulier qui a le pouvoir de faire pleurer abondamment les yeux. Pourquoi cela arrive-t-il ? La réponse est que… l’oignon se défend ! Une fois coupé, l’oignon libère un gaz pour repousser tout animal qui essaie de le manger. Ce gaz est irritant, mais pas nocif. Qu’en est-il de cette idée reçue qui avance que l’oignon nettoie les yeux ? Totalement fausse ! Le gaz libéré à la coupe provoque un fort larmoiement, en réponse à une irritation. Alors oui, les yeux s’auto-nettoient, mais le mérite ne revient pas à l’oignon.

L'oignon, Ce Légume Qui Nous Fait Pleurer

Numéro 3 : Le bonheur fait pleurer

Les pleurs sont généralement associés à des émotions négatives comme le deuil et la tristesse. Cependant, on pleure aussi quand on est heureux, et ce, quel que soit le contexte. Il s’avère que le cerveau ne peut distinguer les émotions positives des émotions négatives. Une fois que l’hypothalamus reçoit le signal, il active le système nerveux autonome. Le vainqueur de la médaille d’or et celui qui a perdu la course pleurent pour des raisons différentes, mais remarquablement, les dominos de leur cerveau tombent exactement dans le même ordre.

Le Bonheur Fait Pleurer

Numéro 2 : Les larmes peuvent générer de l'électricité

Le lysozyme est une enzyme présente dans les larmes humaines, les blancs d’œufs, la salive et le lait des mammifères. Une fois cristallisé, il présente un potentiel de piézoélectricité. Cette énergie est produite par certaines substances sous pression. Cela promet de belles perspectives dans le domaine biomédical, en particulier avec les implants nécessitant des revêtements antibactériens et électro actifs. Un jour, le lysozyme pourrait alimenter des appareils à l’intérieur du corps humain.

Les Larmes Peuvent Générer De L'électricité

Numéro 1 : Pleurer sous la douche

Les chercheurs admettent qu’il est difficile d’étudier cette situation, car il n’est pas si évident d’étudier quelqu’un qui pleure sous la douche. Pourquoi pleure-t-on sous la douche alors ? La réponse pourrait être un mélange de logique et de psychologie sociale. La plupart des gens n’aiment pas pleurer en public. La salle de bain est donc un bon endroit pour ceux qui souhaitent un peu d’intimité. Et inutile de rappeler que le bruit de l’eau étouffe très bien les sanglots.

Pleurer Sous La Douche

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis