Top 5 des expériences scientifiques les plus horribles sur les humains

Certaines expériences scientifiques menées sur les humains sont incroyablement effrayantes…

Par Afir Publié le 21/01/2023 à 09:01

Les expériences scientifiques ont souvent conduit à d'importantes découvertes qui ont finalement aidé l'humanité à avoir une vie meilleure. Parfois, les scientifiques, dans leur quête de connaissances, se retrouvaient à réaliser des expériences contraires à l'éthique. Le monde a connu des expériences effrayantes qui ont mal tourné et ont même coûté des vies. Voici les 5 expériences scientifiques les plus effrayantes de tous les temps.

1. Le projet MK-Ultra 

Le projet MK-Ultra était la tentative de la CIA de contrôler l'esprit humain. Le programme a débuté dans les années 1950 et a duré 16 ans. Des sujets souvent réticents recevaient des drogues, notamment des hallucinogènes comme le LSD. Ils étaient également soumis à la privation de sommeil, à l'hypnose, à des abus sexuels et à d'autres types de torture psychologique. L'objectif supposé du projet était une combinaison de recherches sur les armes chimiques et d'efforts visant à créer des drogues contrôlant l'esprit pour lutter contre les Soviétiques.

2. L'Unité 731

L'Unité 731 de l'Armée impériale japonaise a commis des atrocités au nom de la science. Ce n'est qu'en 1984 que le Japon a reconnu avoir mené des expériences cruelles sur des humains en vue d'une guerre bactériologique. L'Unité 731 a utilisé des milliers de prisonniers chinois et de civils asiatiques comme cobayes pour développer des maladies mortelles. Les expériences consistaient à infecter des prisonniers de guerre avec le choléra, l'anthrax, la peste et d'autres agents pathogènes.

3. L'étude du monstre

Cette expérience sur le bégaiement a été menée sur 22 enfants orphelins en 1939 dans l'Iowa. Un groupe des 22 enfants a suivi une thérapie positive pour acquérir une fluidité linguistique, un autre groupe recevait une thérapie "négative" et se voyait critiqué pour son élocution imparfaite. Le résultat de cette expérience cruelle et horrible est que le "groupe négatif" a fini avec des séquelles et des traumatismes psychologiques. Certains enfants ont souffert de problèmes d'élocution pour le reste de leur vie.

4. Le projet Aversion

Les homosexuels n'étaient pas les bienvenus dans l'armée sud-africaine. Pour se débarrasser de la population homosexuelle, on a inventé le projet Aversion et on a rassemblé tous les homosexuels à l'hôpital militaire près de Pretoria. Ces victimes ont été soumises à des électrochocs et à une castration chimique censés les guérir de leur "état sexuel". Des hommes subissaient des opérations de changement de sexe contre leur gré. Le changement de sexe était souvent incomplet et les victimes se voyaient exclues du monde extérieur.

5. Le projet 4.1

Le projet 4.1 est le nom d'une étude médicale cruelle menée sur les habitants des Îles Marshall. Ces indigènes avaient subi les radiations nucléaires de la bombe américaine Castle Bravo qui a explosé sur l'atoll de Bikini. Au lieu de prévenir les habitants de la région, le gouvernement américain a décidé de se taire et d'observer les effets des radiations dans le cadre d'une recherche. L'exposition aux radiations nucléaires a augmenté le nombre de fausses couches et de mort-nés. Un tiers des habitants de l'île a développé des tumeurs et est décédé des suites des effets des radiations.

Numéro 5 : Le projet MK-Ultra 

Le projet MK-Ultra était la tentative de la CIA de contrôler l’esprit humain. Le programme a débuté dans les années 1950 et a duré 16 ans. Des sujets souvent réticents recevaient des drogues, notamment des hallucinogènes comme le LSD. Ils étaient également soumis à la privation de sommeil, à l’hypnose, à des abus sexuels et à d’autres types de torture psychologique. L’objectif supposé du projet était une combinaison de recherches sur les armes chimiques et d’efforts visant à créer des drogues contrôlant l’esprit pour lutter contre les Soviétiques.

Le Projet Mk Ultra

Numéro 4 : L'Unité 731

L’Unité 731 de l’Armée impériale japonaise a commis des atrocités au nom de la science. Ce n’est qu’en 1984 que le Japon a reconnu avoir mené des expériences cruelles sur des humains en vue d’une guerre bactériologique. L’Unité 731 a utilisé des milliers de prisonniers chinois et de civils asiatiques comme cobayes pour développer des maladies mortelles. Les expériences consistaient à infecter des prisonniers de guerre avec le choléra, l’anthrax, la peste et d’autres agents pathogènes.

L'unité 731

Numéro 3 : L'étude du monstre

Cette expérience sur le bégaiement a été menée sur 22 enfants orphelins en 1939 dans l’Iowa. Un groupe des 22 enfants a suivi une thérapie positive pour acquérir une fluidité linguistique, un autre groupe recevait une thérapie « négative » et se voyait critiqué pour son élocution imparfaite. Le résultat de cette expérience cruelle et horrible est que le « groupe négatif » a fini avec des séquelles et des traumatismes psychologiques. Certains enfants ont souffert de problèmes d’élocution pour le reste de leur vie.

L'étude Du Monstre

Numéro 2 : Le projet Aversion

Les homosexuels n’étaient pas les bienvenus dans l’armée sud-africaine. Pour se débarrasser de la population homosexuelle, on a inventé le projet Aversion et on a rassemblé tous les homosexuels à l’hôpital militaire près de Pretoria. Ces victimes ont été soumises à des électrochocs et à une castration chimique censés les guérir de leur « état sexuel ». Des hommes subissaient des opérations de changement de sexe contre leur gré. Le changement de sexe était souvent incomplet et les victimes se voyaient exclues du monde extérieur.

Le Projet Aversion

Numéro 1 : Le projet 4.1

Le projet 4.1 est le nom d’une étude médicale cruelle menée sur les habitants des Îles Marshall. Ces indigènes avaient subi les radiations nucléaires de la bombe américaine Castle Bravo qui a explosé sur l’atoll de Bikini. Au lieu de prévenir les habitants de la région, le gouvernement américain a décidé de se taire et d’observer les effets des radiations dans le cadre d’une recherche. L’exposition aux radiations nucléaires a augmenté le nombre de fausses couches et de mort-nés. Un tiers des habitants de l’île a développé des tumeurs et est décédé des suites des effets des radiations.

Le Projet 4.1

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis