Top 5 des choses que vous ne savez pas sur Stephen King

Vous aimez les films d’horreur ? Sachez que beaucoup d’entre eux dérivent des romans de Stephen King.

Par Afir Publié le 22/01/2023 à 08:59

Auteur de romans d'horreur, de crime, de science-fiction et de suspense, Stephen King a été décrit comme le "roi de l'horreur". Au cours de sa carrière, il a publié 64 romans vendus, au total, à plus de 350 millions d'exemplaires. L'auteur est une personnalité très célèbre, mais certains détails de sa vie sont moins connus. Venez découvrir 5 faits sur le roi de l'horreur.

1. Auteur vivant le plus adapté

King est actuellement détenteur du record mondial Guinness pour le plus grand nombre d'adaptations cinématographiques d'œuvres d'un auteur vivant. En effet, il a plus de 50 adaptations pour le cinéma et la télévision à son actif jusqu'en 2022. Il y en a également beaucoup d'autres à l'horizon, notamment une nouvelle version de Salem's Lot. Ses travaux sont aussi adaptés en BD, en pièces de théâtre et en comédies musicales. De plus, Dolores Claiborne (1992) a même été adapté en opéra en 2013.

2. Stephen King a peur du chiffre 13

Bien que King ait écrit un nombre considérable de romans d'horreur, il a, comme nous tous, des peurs. Le chiffre 13 est l'une de ses peurs les plus importantes. Cela peut paraitre fou, mais une phobie est de nature irrationnelle, et King accorde beaucoup de considération à la sienne. Il a expliqué une fois ses problèmes avec ce nombre de cette façon : "Le chiffre 13 ne manque jamais de tracer ce vieux doigt glacé le long de ma colonne vertébrale. Lorsque j'écris, je ne m'arrête jamais de travailler si le numéro de la page est 13 ou un multiple de 13 ; je continue à taper jusqu'à ce que j'arrive à un chiffre sûr".

3. Stephen King permet aux cinéastes débutants d'adapter des histoires pour 1 $

On trouve une page sur le site Web de Stephen King consacrée à ce qu'il appelle ses "Dollar baby", des histoires courtes dont il autorise l'adaptation par des cinéastes débutants pour la modique somme de 1 dollar. L'une des plus remarquables adaptations est celle de "The Woman in the Room" (1983) de Frank Darabont, tirée du recueil Night Shift (1978) de King. Ce film, qui est le premier que Darabont a réalisé, s'est avéré suffisamment bon pour figurer sur la liste des demi-finalistes aux Oscars.

4. Il déteste la version cinématographique de "The Shining"

Le film The Shining, réalisé par Stanley Kubrick et mettant en vedette Jack Nicholson, est le chouchou de la critique et est considéré par beaucoup comme étant la meilleure des adaptations cinématographiques d'un livre de Stephen King, ainsi que l'un des plus grands films d'horreur jamais réalisés. Cependant, King a souvent déclaré à quel point il avait horreur du film. Il a un jour déclaré à la BBC : "Le livre est chaud. Le film est froid. Le livre se termine dans le feu, et le film dans la glace." King a également ajouté ne pas comprendre le fanatisme suscité par le film au cours du temps.

5. Il donne beaucoup d'argent à des œuvres de charité

Chaque année, King donne quatre millions de dollars aux bibliothèques et aux écoles. Il est aussi connu pour acheter et donner des équipements aux services d'incendies. Il verse aussi trois millions de dollars supplémentaires chaque année à des programmes d'alphabétisation et à d'autres organismes de bienfaisance. L'auteur est même réputé pour prendre en charge les frais d'inscription à l'université d'étudiants ayant besoin d'une aide financière. Toutefois, ces actions charitables restent souvent discrètes.

Numéro 5 : Auteur vivant le plus adapté

King est actuellement détenteur du record mondial Guinness pour le plus grand nombre d’adaptations cinématographiques d’œuvres d’un auteur vivant. En effet, il a plus de 50 adaptations pour le cinéma et la télévision à son actf jusqu’en 2022. Il y en a également beaucoup d’autres à l’horizon, notamment une nouvelle version de Salem’s Lot. Ses travaux sont aussi adaptés en BD, en pièces de théâtre et en comédies musicales. De plus, Dolores Claiborne (1992) a même été adapté en opéra en 2013.

Auteur Vivant Le Plus Adapté

Numéro 4 : Stephen King a peur du chiffre 13

Bien que King ait écrit un nombre considérable de romans d’horreur, il a, comme nous tous, des peurs. Le chiffre 13 est l’une de ses peurs les plus importantes. Cela peut paraitre fou, mais une phobie est de nature irrationnelle, et King accorde beaucoup de considération à la sienne. Il a expliqué une fois ses problèmes avec ce nombre de cette façon : « Le chiffre 13 ne manque jamais de tracer ce vieux doigt glacé le long de ma colonne vertébrale. Lorsque j’écris, je ne m’arrête jamais de travailler si le numéro de la page est 13 ou un multiple de 13 ; je continue à taper jusqu’à ce que j’arrive à un chiffre sûr ».

Stephen King A Peur Du Chiffre 13

Numéro 3 : Stephen King permet aux cinéastes débutants d'adapter des histoires pour 1 $

On trouve une page sur le site Web de Stephen King consacrée à ce qu’il appelle ses « Dollar baby », des histoires courtes dont il autorise l’adaptation par des cinéastes débutants pour la modique somme de 1 dollar. L’une des plus remarquables adaptations est celle de « The Woman in the Room » (1983) de Frank Darabont, tirée du recueil Night Shift (1978) de King. Ce film, qui est le premier que Darabont a réalisé, s’est avéré suffisamment bon pour figurer sur la liste des demi-finalistes aux Oscars.

Stephen King Permet Aux Cinéastes Débutants D'adapter Des Histoires Pour 1 $

Numéro 2 : Il déteste la version cinématographique de "The Shining"

Le film The Shining, réalisé par Stanley Kubrick et mettant en vedette Jack Nicholson, est le chouchou de la critique et est considéré par beaucoup comme étant la meilleure des adaptations cinématographiques d’un livre de Stephen King, ainsi que l’un des plus grands films d’horreur jamais réalisés. Cependant, King a souvent déclaré à quel point il avait horreur du film. Il a un jour déclaré à la BBC : « Le livre est chaud. Le film est froid. Le livre se termine dans le feu, et le film dans la glace. » King a également ajouté ne pas comprendre le fanatisme suscité par le film au cours du temps.

Il Déteste La Version Cinématographique De The Shining

Numéro 1 : Il donne beaucoup d'argent à des œuvres de charité

Chaque année, King donne quatre millions de dollars aux bibliothèques et aux écoles. Il est aussi connu pour acheter et donner des équipements aux services d’incendies. Il verse aussi trois millions de dollars supplémentaires chaque année à des programmes d’alphabétisation et à d’autres organismes de bienfaisance. L’auteur est même réputé pour prendre en charge les frais d’inscription à l’université d’étudiants ayant besoin d’une aide financière. Toutefois, ces actions charitables restent souvent discrètes.

Il Donne Beaucoup D'argent à Des œuvres De Charité

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis