Top 5 des animaux vitaux pour un écosystème

La disparition de certaines espèces causerait la perte de notre écosystème.

Par Afir Publié le 21/01/2023 à 09:17

On peut définir, par écosystème, la planète entière, une forêt, une mer, ou encore un petit lac. Un écosystème est un milieu regroupant un ensemble d’êtres vivants qui interagissent entre eux et avec ce milieu. Si l’un des composants d’un écosystème disparait, alors il y aurait un chamboulement dans son fonctionnement, et cela va du plus petit insecte au plus gros prédateur. Voici cinq animaux indispensables au fonctionnement de leurs écosystèmes.

1. Le wombat

Le wombat est un marsupial qui vit dans les régions montagneuses d’Australie. Il mesure 1,20 m pour une hauteur de 70 cm et peut peser jusqu’à 40 kg. À première vue, il ressemble à un petit ourson. Cet animal a la particularité de creuser des tunnels et, ce faisant, il brise le sol qui est dur et il crée des lits de semences. Sachant que dans les régions où il vit, le sol est peu productif et il a donc besoin qu’on le retourne. Le wombat joue donc le rôle du tracteur de labour, mais les fermiers préfèrent le chasser de leurs propriétés, car ils trouvent qu'il dégrade leurs plants.

2. Les requins

En mer, les requins sont au sommet de la chaine alimentaire. Présent dans pratiquement tous les océans du globe, ils peuvent vivre jusqu’à 30 ans. Durant leur vie, ils vont rendre service au monde. Les requins se nourrissent de poissons qui sont à leur tour des prédateurs (de 2ᵉ niveau), et en diminuant le nombre de ces poissons, ils contribuent à protéger l’espèce qui est en dessous de ces derniers. La disparition des requins engendrerait ainsi la disparition d’autres espèces à la base de chaine alimentaire.

3. Les abeilles 

Les abeilles produisent plusieurs aliments d’une grande qualité nutritionnelle : le miel, la gelée royale, le pollen qu'elles récoltent, ainsi que la propolis. Cependant, ce n’est pas pour cette raison qu’elles sont importantes, mais plutôt parce qu’elles sont indispensables à la pollinisation. Selon les experts apicoles de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 75 % des plantes utilisées pour produire 90 % de la nourriture mondiale ont besoin de pollinisation.

4. Les vautours

Les vautours sont des charognards. Ils jouent un rôle très important dans la nature, qui consiste à débarrasser des cadavres d’animaux, afin d’éviter la propagation de maladies. Ce sont des nettoyeurs et ils s'avèrent très efficaces. Il y a des vautours qui se nourrissent de viscère et de muscles, en l'occurrence les vautours fauves. D’autres préfèrent la peau et les cartilages, à savoir les vautours moines. D’autres encore préfèrent les os, comme le gypaète barbu.

5. Les moustiques

Tout le monde les déteste, mais ils ont leur importance. D'abord, les moustiques, mâles principalement, se nourrissent du nectar des fleurs et contribuent ainsi à la pollinisation. Les larves de certaines espèces de moustiques se nourrissent de micro-organismes et de déchets organiques. Ce faisant, elles filtrent environ deux litres d’eau par jour. De plus, ces larves rendent dans leurs déjections des éléments comme l'azote, qui est important pour la croissance des plantes. Par ailleurs, les moustiques constituent une proie pour plusieurs espèces insectivores.

Numéro 5 : Le wombat

Le wombat est un marsupial qui vit dans les régions montagneuses d’Australie. Il mesure 1,20 m pour une hauteur de 70 cm et peut peser jusqu’à 40 kg. À première vue, il ressemble à un petit ourson. Cet animal a la particularité de creuser des tunnels et, ce faisant, il brise le sol qui est dur et il crée des lits de semences. Sachant que dans les régions où il vit, le sol est peu productif et il a donc besoin qu’on le retourne. Le wombat joue donc le rôle du tracteur de labour, mais les fermiers préfèrent le chasser de leurs propriétés, car ils trouvent qu’il dégrade leurs plants.

Le Wombat

Numéro 4 : Les requins

En mer, les requins sont au sommet de la chaine alimentaire. Présent dans pratiquement tous les océans du globe, ils peuvent vivre jusqu’à 30 ans. Durant leur vie, ils vont rendre service au monde. Les requins se nourrissent de poissons qui sont à leur tour des prédateurs (de 2ᵉ niveau), et en diminuant le nombre de ces poissons, ils contribuent à protéger l’espèce qui est en dessous de ces derniers. La disparition des requins engendrerait ainsi la disparition d’autres espèces à la base de chaine alimentaire.

Les Requins

Numéro 3 : Les abeilles 

Les abeilles produisent plusieurs aliments d’une grande qualité nutritionnelle : le miel, la gelée royale, le pollen qu’elles récoltent, ainsi que la propolis. Cependant, ce n’est pas pour cette raison qu’elles sont importantes, mais plutôt parce qu’elles sont indispensables à la pollinisation. Selon les experts apicoles de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 75 % des plantes utilisées pour produire 90 % de la nourriture mondiale ont besoin de pollinisation.

Les Abeilles

Numéro 2 : Les vautours

Les vautours sont des charognards. Ils jouent un rôle très important dans la nature, qui consiste à débarrasser des cadavres d’animaux, afin d’éviter la propagation de maladies. Ce sont des nettoyeurs et ils s’avèrent très efficaces. Il y a des vautours qui se nourrissent de viscère et de muscles, en l’occurrence les vautours fauves. D’autres préfèrent la peau et les cartilages, à savoir les vautours moines. D’autres encore préfèrent les os, comme le gypaète barbu.

Les Vautours

Numéro 1 : Les moustiques

Tout le monde les déteste, mais ils ont leur importance. D’abord, les moustiques, mâles principalement, se nourrissent du nectar des fleurs et contribuent ainsi à la pollinisation. Les larves de certaines espèces de moustiques se nourrissent de micro-organismes et de déchets organiques. Ce faisant, elles filtrent environ deux litres d’eau par jour. De plus, ces larves rendent dans leurs déjections des éléments comme l’azote, qui est important pour la croissance des plantes. Par ailleurs, les moustiques constituent une proie pour plusieurs espèces insectivores.

Les Moustiques

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis