Top 5 des aliments pour réduire le risque du cancer

Le cancer est le mal du siècle. Pour le prévenir, rien de mieux qu’une alimentation saine.

Par Afir Publié le 05/12/2022 à 15:49

Les aliments que nous mangeons influent sur le risque de développer des maladies. Il a été démontré que notre alimentation a un impact significatif sur le développement du cancer. Certains aliments contiennent des substances bénéfiques qui peuvent ralentir sa propagation. D'autres, au contraire, peuvent l'accélérer. De nombreuses études suggèrent aussi qu'une consommation plus importante de certains aliments peut diminuer du risque de développer cette maladie.

Vous trouverez ci-dessous les meilleurs aliments qui peuvent réduire le risque de développer un cancer !

Le brocoli

Le brocoli contient du sulforaphane, un produit chimique végétal présent dans les légumes crucifères qui pourrait avoir d'importantes propriétés anticancéreuses. Des recherches ont démontré que le sulforaphane réduit la taille et le nombre de cellules cancéreuses du sein jusqu'à 75 %. De la même manière, le traitement au sulforaphane a permis de réduire la taille des tumeurs chez les souris de plus de 50 % et a contribué à la mort des cellules cancéreuses de la prostate, selon une étude animale. Inclure du brocoli dans votre alimentation peut contribuer à prévenir le cancer.

La carotte

La carotte, l'un des légumes les plus faciles à préparer, regorge de nutriments qui combattent certaines maladies. Elle contient du bêta-carotène, un antioxydant qui, selon les scientifiques, pourrait protéger les membranes cellulaires des toxines. Elle ralentit également la croissance des cellules cancéreuses. De plus, les carottes contiennent d'autres vitamines et composés phytochimiques qui pourraient protéger contre les cancers du sein, de la bouche, du pharynx, du larynx, de l'œsophage et de l'estomac.

Certaines études suggèrent que les carottes protègent contre le cancer du col de l'utérus. Probablement parce qu'elles fournissent des antioxydants qui pourraient combattre le HPV (papillomavirus humain), la principale cause de ce type de cancer. Par ailleurs, les carottes contiennent du falcarinol, un pesticide naturel qui pourrait avoir des effets anti-inflammatoires.

Les haricots

Les haricots sont riches en fibres, ce qui, selon certaines études, pourrait contribuer à protéger contre le cancer colorectal. Une étude a suivi 1 905 personnes ayant des antécédents de tumeurs colorectales et a constaté que celles qui consommaient davantage de haricots avaient tendance à avoir un risque moindre de récidive tumorale.
De même, une étude sur les animaux a montré que le fait de nourrir des rats avec des Haricots et d'induire ensuite un cancer du côlon bloquait le développement des cellules cancéreuses dans une proportion allant jusqu'à 75 %. D'après ces résultats, manger quelques portions de haricots chaque semaine peut augmenter votre apport en fibres et contribuer à réduire le risque de développer un cancer.

Les baies

Les baies sont riches en antioxydants, tels que la vitamine C et l'acide ellagique, un produit phytochimique. Lors de tests en laboratoire, l'acide ellagique semble avoir des propriétés anticancéreuses qui stimulent les enzymes, lesquelles détruisent les substances cancérigènes et ralentissent la croissance des tumeurs. Il paraît prévenir les cancers de la peau, de la vessie, du poumon, de l'œsophage et du sein. Elles contiennent également des flavonoïdes, qui suppriment une enzyme qui endommage l'ADN et qui a été associée au cancer du poumon.

La cannelle

L'un des nombreux avantages de la cannelle pour la santé est sa capacité à réduire la glycémie et à atténuer les inflammations. Par ailleurs, certaines recherches menées sur des animaux ont prouvé qu'un extrait de cannelle s'est révélé capable d'arrêter la propagation des cellules cancéreuses. Enfin, un test a mis en évidence que l'huile essentielle de cannelle empêche la croissance des cellules cancéreuses de la tête et du cou. Et réduit également de manière significative la taille des tumeurs.

Numéro 5 : Le brocoli

Le brocoli contient du sulforaphane, un produit chimique végétal présent dans les légumes crucifères qui pourrait avoir d’importantes propriétés anticancéreuses. Des recherches ont démontré que le sulforaphane réduit la taille et le nombre de cellules cancéreuses du sein jusqu’à 75 %. De la même manière, le traitement au sulforaphane a permis de réduire la taille des tumeurs chez les souris de plus de 50 % et a contribué à la mort des cellules cancéreuses de la prostate, selon une étude animale. Inclure du brocoli dans votre alimentation peut contribuer à prévenir le cancer.

Broccoli

Numéro 4 : Les carottes

La carotte, l’un des légumes les plus faciles à préparer, regorge de nutriments qui combattent certaines maladies. Elle contient du bêta-carotène, un antioxydant qui, selon les scientifiques, pourrait protéger les membranes cellulaires des toxines. Elle ralentit également la croissance des cellules cancéreuses. De plus, les carottes contiennent d’autres vitamines et composés phytochimiques qui pourraient protéger contre les cancers du sein, de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage et de l’estomac. Certaines études suggèrent que les carottes protègent contre le cancer du col de l’utérus. Probablement parce qu’elles fournissent des antioxydants qui pourraient combattre le HPV (papillomavirus humain), la principale cause de ce type de cancer. Par ailleurs, les carottes contiennent du falcarinol, un pesticide naturel qui pourrait avoir des effets anti-inflammatoires.

Les Carottes

Numéro 3 : Les haricots

Les haricots sont riches en fibres, ce qui, selon certaines études, pourrait contribuer à protéger contre le cancer colorectal. Une étude a suivi 1 905 personnes ayant des antécédents de tumeurs colorectales et a constaté que celles qui consommaient davantage de haricots avaient tendance à avoir un risque moindre de récidive tumorale.
De même, une étude sur les animaux a montré que le fait de nourrir des rats avec des Haricots et d’induire ensuite un cancer du côlon bloquait le développement des cellules cancéreuses dans une proportion allant jusqu’à 75 %. D’après ces résultats, manger quelques portions de haricots chaque semaine peut augmenter votre apport en fibres et contribuer à réduire le risque de développer un cancer.

Les Haricots

Numéro 2 : Les baies

Les baies sont riches en antioxydants, tels que la vitamine C et l’acide ellagique, un produit phytochimique. Lors de tests en laboratoire, l’acide ellagique semble avoir des propriétés anticancéreuses qui stimulent les enzymes, lesquelles détruisent les substances cancérigènes et ralentissent la croissance des tumeurs. Il paraît prévenir les cancers de la peau, de la vessie, du poumon, de l’œsophage et du sein. Elles contiennent également des flavonoïdes, qui suppriment une enzyme qui endommage l’ADN et qui a été associée au cancer du poumon.

Les Baies

Numéro 1 : La cannelle

L’un des nombreux avantages de la cannelle pour la santé est sa capacité à réduire la glycémie et à atténuer les inflammations. Par ailleurs, certaines recherches menées sur des animaux ont prouvé qu’un extrait de cannelle s’est révélé capable d’arrêter la propagation des cellules cancéreuses. Enfin, un test a mis en évidence que l’huile essentielle de cannelle empêche la croissance des cellules cancéreuses de la tête et du cou. Et réduit également de manière significative la taille des tumeurs.

La Cannelle

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis