Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

259K

Vues

Violée 43 200 fois à 16 ans, elle déclare la guerre à ses bourreaux

Publié dans par La Rédaction

Ancienne esclave sexuelle, elle devient une porte-parole anti-prostitution forcée !

L'histoire de Karla Jacinto fait froid dans le dos. Enlevée à 12 ans, elle a subi 4 ans de prostitution intensive avant de réussir à s'échapper. Malgré les souvenirs atroces et les risques de représailles, elle continue le combat pour les autres filles et est devenue une véritable icône contre la prostitution d'enfants, un grand problème au Mexique. Voici son histoire. 

 

A 12 ans, Karla tombe amoureuse. C'est l'homme de sa vie, elle en est sûre. Il est plus âgé, il a un peu d'argent et la traite comme une princesse. Elle est persuadée que grâce à lui, elle va pouvoir fuir son village, la maison de ses parents, la misère de sa modeste existence. 

 

Il finit par réaliser son rêve. Il l'arrache à sa famille en lui promettant monts et merveilles. Sauf que l'homme n'est pas amoureux. Il est loin d'être l'homme idéal, malgré l'aveuglement de Karla. En effet, il est proxénète. Et ses cousins aussi. 

 

prostitution rue

Source photo : YouTube/Nuestra Tele

 

Peu à peu, il devient violent. Il explique à Karla qu'elle doit désormais se prostituer pour lui, faire le trottoir. Il lui explique même ce qu'elle doit faire précisément, et quelles positions. Elle ne comprend pas, ou plutôt, ne veut pas comprendre. Alors, il l'insulte, lui crache dessus, la frappe avec une barre de fer. Il l'humilie jusqu'à ce qu'elle n'ait plus aucune confiance en elle. C'est alors qu'il l'emmène avec lui dans sa ville, à Tenancigo, au Mexique. 

 

Là-bas, il la vend à un maquereau. Karla, en état de choc, ne se bat plus, elle n'en a plus la force. Elle ne veut plus recevoir des coups de barre en fer. Alors, elle accepte de faire tout ce qu'on lui dit. De 10h du matin à minuit, elle travaille en tant que prostituée. Elle enchaine environ 30 clients par jour. 

 

ville mexicaine

Source photo : YouTube/Nuestra Tele

 

Peu à peu, elle retrouve un peu de force, mais les maquereaux lui font bien comprendre que fuir ne servirait à rien. En effet, elle est dans une ville où tout le monde est au courant de ce réseau mafieux. La ville est d'ailleurs connue pour son trafic d'enfants, selon la BBC. 

 

Les clients de la petite Karla sont policiers, hommes politiques, pasteurs... Tout le monde protège cet horrible commerce. Elle ne peut s'adresser à personne. Dans cette ville, tout le monde ferme les yeux sur son destin et celui des autres enfants. Le cauchemar dure 4 ans. Pendant 4 ans, Karla enchaine les relations sexuelles non désirées. Selon ses propres estimations, elle a connu 43 200 viols. Elle utilise le terme de viol, puisque ce sont des relations sexuelles forcées. Le dégoût est total...

 

photo de Karla Jacinto enfant

Source photo : YouTube/Nuestra Tele

 

Mais un jour, la lumière arrive enfin. A 16 ans, Karla est libérée grâce à l'un de ses clients réguliers, qui découvre l'envers du décor et l'aide à s'échapper. Il lui permet de trouver refuge dans le foyer Fundación Camino a Casa, une association qui lutte contre le commerce d'enfants. 

 

Aujourd'hui, Karla a 23 ans, et même si elle a quitté l'enfer, elle n'en est pas loin. En effet, elle a rejoint la Fundación Camino a Casa et lutte jour après jour contre le trafic d'êtres humains et l'esclavagisme sexuel. Tous les jours, elle risque sa vie :

 

Quand je me réveille le matin, je ne sais pas si je serai toujours vivante le soir. La mort se cache à chaque coin de rue à cause de ce que je fais.

 

Karla Jacinto adulte

Source photo : CNN

 

Malgré tout, Karla continue, convaincue que cette lutte est noble. Aujourd'hui, elle est l'emblême et la porte-parole de l'association et se bat contre ces bourreaux qui transforment l'enfance de milliers de jeunes filles en cauchemar. Elle prend la parole et fait avancer la lutte pour faire cesser ces trafics qui font honte à l'humanité. 

 

Cette réalité n'est pas isolée. Aux Etats-Unis également, le trafic d'enfants existe et la prostitution infantile aussi. En France également. Selon une estimation, entre 6000 et 10 000 enfants seraient également exploités sexuellement dans l'Hexagone. Une bien triste réalité dont on ne parle pas.  

 

Si cette situation (dont on ne parle jamais) vous révolte et que vous admirez le courage de la jeune Karla, partagez son histoire, likez-la, commentez-la avec plein de petits coeurs. Merci !

 


 

Vidéo bonus : Il va vous prouver qu'il est facile de vous droguer dans un bar

 

Partager

youtube / nuestre tele

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

^