Tarifs, produits concernés… : ce que l’on sait du “panier anti-inflation” que propose le gouvernement

Le gouvernement planche actuellement sur la mise en place d’un panier anti-inflation. Il serait constitué d’une vingtaine de produits de première nécessité, dont les tarifs seraient plafonnés et garantis au plus bas.

Par Aylan-afir Publié le 21/01/2023 à 11:52
Notez cet article

L'augmentation des coûts des matières premières a entraîné une hausse des prix des denrées dites de première nécessité. Pour les particuliers, la facture a tendance à augmenter, notamment au . Pour donner un coup de pouce financier aux foyers français, le gouvernement est en train d'étudier la mise en place d'un panier anti-. Histoire d'alléger le budget alimentaire des familles, ce panier sera composé d'articles essentiels. Son principal intérêt est que les tarifs seront évalués au plus bas et seront garantis. C'est Olivia Grégoire, la ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme, qui est à l'initiative de ce projet.

Panier anti-inflation : lutter contre la hausse des prix

https://twitter.com/Strategies/status/1616360336533118976?s=20&t=Ob9eBmjhoCV1vyYNoK-OZA

Le but du gouvernement, en mettant cette mesure en place, est de pousser les supermarchés à fixer des tarifs compétitifs sur une sélection de 20 produits de première nécessité. L'inflation des prix liés à l'alimentation entraîne des difficultés budgétaires, notamment pour les foyers les plus modestes.

Ce projet est à l'étude depuis plusieurs mois. Le gouvernement a pour ambition de le lancer dès le mois de mars 2023. Au départ, les élus avaient envisagé de lancer préférentiellement des chèques alimentaires. Ces derniers auraient été destinés  à un public de jeunes adultes (âge 18 à 25 ans) ayant de faibles revenus et aux familles avec enfants bénéficiant de revenus modestes également. Malheureusement, la mise en place de ce dispositif s'est avérée trop complexe. Le projet a donc été finalement abandonné.

Des produits essentiels

Les différents distributeurs établiront un panier anti-inflation de base. Pour ce faire, ils choisiront des produits sélectionnés parmi 20 catégories différentes. On peut citer : les pâtes alimentaires, les produits laitiers, les produits d'hygiène, les produits frais, les fruits et légumes. Ce panier doit regrouper les produits permettant d'assurer les besoins fondamentaux des familles. Les produits seront commercialisés aux prix les plus bas du marché. Ces prix seront garantis.

Si les principes de base de ce nouvel “outil” ont été établis, il reste toutefois un chaînon de taille, dans la mise en place du projet. En effet, il faut obtenir l'accord de la grande distribution. Or, les responsables du secteur sont plutôt opposés à l'instauration de la loi qui garantirait ce dispositif. Ils estiment qu'il va entraîner un déséquilibre des négociations commerciales annuelles. En effet, fournisseurs et distributeurs se mettent d'accord sur les prix d'achat, avant de commercialiser les produits dont les Français ont besoin.

Un frein dont il faut tenir compte

Pour les responsables de la grande distribution, mettre en place un panier anti-inflation aggraverait l'augmentation des prix. L'inflation en serait majorée. RTL a relayé l'information selon laquelle les représentants de la grande distribution avaient fait parvenir un communiqué dans lequel ils dénoncent le projet. Reste à savoir si ces négociations auront une issue positive et si les Français voient le panier anti-inflation d'un bon œil.

Laisser un commentaire

* Champs requis