« Sans mon frère, je me serais su*cidé » : au plus mal, Stromae se confie dans un documentaire bouleversant

Après avoir annulé ses concerts en raison de son état de santé, Stromae se livre à cœur ouvert dans un documentaire diffusé sur France Ô.

.

Par Aylan-afir Modifié le 16/05/2023 à 15:46
Notez cet article

Alors qu'il avait prévu une tournée dans toute la France, Stromae a été contraint d'annuler ses concerts l'un après l'autre, à cause de ses problèmes de santé. À présent quelque peu rétabli, il se livre à cœur ouvert dans un documentaire réalisé par France Ô.

Stromae en plein burn-out ?

Après une absence qui aura duré 6 ans, Stromae avait fait un come-back spectaculaire en 2022, avec un nouvel album intitulé Multitude. Une nouvelle qui avait ravi ses fans, qui s'attendaient alors à des apparitions plus fréquentes du chanteur. C'est avec joie et beaucoup d'impatience qu'ils attendaient sa tournée européenne, prévue pour le début de l'année 2023. Malheureusement, l'interprète de Papaoutai a dû laisser ses admirateurs en plan, pour des raisons de santé.

Les fans du chanteur entre déception et inquiétude

L'annulation des premiers concerts de Stromae en France a été un coup dur pour les fans, d'autant plus que la raison était la détérioration de sa santé. « Il y a quelques mois, j’ai ressenti une dégradation de mon état de santé, qui m’a conduit à renoncer à quelques premières dates en France, puis en Europe », avait déclaré le chanteur sur Twitter.

« Je ne pourrai pas honorer ma promesse »

Finalement, après plusieurs concerts annulés, Stromae décide de mettre définitivement un terme à sa tournée. « Entouré de mes médecins, ma famille, mes amis et mon équipe, j’espérais pouvoir me redresser rapidement pour reprendre la route et vous retrouver le plus vite possible. Malheureusement je dois aujourd’hui accepter que ce temps de repos et de rémission sera plus long que je ne l’imaginais. C’est donc avec un immense regret que je ne pourrai pas honorer ma promesse et que j’annonce l’arrêt du Multitude Tour », a-t-il expliqué dans un communiqué de presse partagé sur Twitter.

Comment un médicament a transformé la vie Stromae en cauchemar

Il faut savoir que le combat de l'artiste belge contre la maladie a débuté en 2015. Tout a commencé au cours de sa tournée au Congo, lorsqu'il a contracté le paludisme. On lui a alors administré un traitement pour traiter cette fâcheuse maladie, qui a malheureusement eu des effets secondaires conséquents sur le chanteur. Depuis, le chanteur est en proie à la santé mentale fragilisée et à des crises d'angoisse.

Des effets secondaires dévastateurs

Lors d'un documentaire qui lui a été consacré sur France O, Stromae a livré des détails bouleversants sur son combat contre maladie. Il explique, d'abord, qu'il souffre des effets secondaires du Lariam, un médicament antipaludique. « J'ai subi des effets secondaires du Lariam (...) Ça m'est arrivé en juin 2015. C'était dans le cadre de ma tournée en Afrique. J'étais stressé, j'étais épuisé. Tout me prédisposait à péter un plomb. L'accélérateur, c'était le Lariam. Pendant les concerts, je ne m'en rendais pas compte, on n'a pas le recul. C'est de la paranoïa, c'est plein de trucs », a-t-il raconté.

« S'il n'avait pas été là, je me serais sans doute su*cidé »

Dans ce même documentaire, Stromae raconte l'un de ses épisodes les plus durs. Il en profite pour remercier son petit frère, sans lequel il ne serait plus là. « Mon frère a eu le déclic. (...) Et je pense que s'il n'avait pas été là, je me serais sans doute su*cidé cette nuit-là. Ça, c'est sûr. Je pèse bien mes mots quand je vous dis ça. S'il n'avait pas été là, je ne pense pas que je pourrais vous parler aujourd'hui »

Qu'est-ce que le Lariam, cet anti-paludique qui a déclenché la descente aux enfers de Stromae ?

Le Lariam, également connu sous le nom de méfloquine, est un médicament anti-paludique utilisé pour la prévention et le traitement du paludisme, une maladie infectieuse transmise par les moustiques. Le Lariam appartient à la classe des médicaments appelés antipaludiques à base de quinoléine et peut avoir des effets secondaires plus ou moins graves, comme :

  • Nausées, vomissements et diarrhée
  • Étourdissements et vertiges
  • Troubles du sommeil, tels que des rêves anormaux, des cauchemars ou de l'insomnie
  • Troubles de l'humeur, comme l'anxiété, la dépression ou les changements d'humeur
  • Problèmes de vision, notamment des troubles de la vision ou des changements de perception des couleurs
  • Réactions cutanées, comme des démangeaisons, des éruptions cutanées ou une sensibilité accrue au soleil
  • Troubles de l'équilibre et de la coordination motrice
  • Troubles de l'audition, notamment des acouphènes
  • Symptômes gastro-intestinaux tels que douleurs abdominales, flatulences et constipation

Stromae a partagé publiquement son expérience avec le Lariam, affirmant avoir subi des effets indésirables graves tels que des troubles du sommeil, des angoisses, des crises de panique et des idées suicidaires. Ces effets secondaires ont eu un impact significatif sur sa santé mentale et ont influencé sa carrière musicale. Il est important de noter que les effets secondaires du Lariam peuvent varier d'une personne à l'autre, et que tous les individus ne réagissent pas de la même manière au médicament. Bien que le Lariam puisse être efficace dans la prévention et le traitement du paludisme, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de prendre ce médicament, afin d'évaluer les risques et les bénéfices potentiels en fonction de la situation individuelle de chaque personne.