Sexisme : Emmanuel Macron veut intensifier les cours d’éducation sexuelle à l’école

Les cours d’éducation sexuelle seront bientôt renforcés à l’école.

Par Afir Modifié le 26/01/2023 à 16:52
Emmanuel Macron Annonce L'intensification Des Cours D'éducation Sexuelle A L'école
Emmanuel Macron annonce l'intensification des cours d'éducation sexuelle a l'école

Loin de reculer, le sexisme progresse rapidement en France, notamment chez les plus jeunes. C’est du moins ce que souligne un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HEC), paru le 23 janvier 2023. Ce bilan n'a pas laissé insensible Emmanuel Macron. C'est ce que révèle un article publié dans Le Parisien le 25 janvier. Le président de la République entend bien prendre à bras le corps le sujet de l’égalité hommes-femmes. À cette fin, il veut renforcer les cours d’éducation sexuelle à l’école.

Des chiffres alarmants

Le rapport rendu par le HEC décrit des faits alarmants. Ce sont, par exemple, huit femmes sur dix qui ont été victimes d’actes sexistes avant leurs 15 ans. De même, une femme sur cinq de moins de 34 ans a déjà été violée ou sexuellement agressée. Par ailleurs, et selon les conclusions de ce rapport, 23% des hommes de 25 à 34 ans considèrent qu'il faut "être parfois violent pour se faire respecter". Ce rapport, long d’une vingtaine de pages, en dit long sur l’égalité femmes-hommes en France.

C’est fort de ce constat qu’Emmanuel Macron a rendu publique son intention de faire évoluer les mentalités, en commençant par les plus jeunes. Le Président a d’ailleurs décrété le 25 janvier comme Journée nationale de lutte contre le sexisme. Outre cette mesure symbolique, il a également affiché sa volonté de voir l’éducation à la sexualité et la vie affective enseignée de manière effective a l’école. Cette matière y est déjà enseignée, mais pas de manière efficiente, selon Macron.

Ces séances d’”éducation à l’égalité”, telles qu’elles ont été rebaptisées, seront désormais soumises à une obligation de résultat. L'éducation sexuelle est présente à raison de trois séances par an dans le cursus de tous les lycéens. Elle peine toutefois à afficher des résultats convaincants. Younes, élève de première à Paris, peut en témoigner. "Non, j'ai bien eu des séances contre le harcèlement scolaire, une sensibilisation au sujet des réseaux sociaux, mais pas sur ces thématiques. [...] À part des cours sur la reproduction en SVT au collège bien sûr”.

L’éducation sexuelle encore trop peu présente à l’école

Pourtant, il existe bien une loi sur l'éducation sexuelle. Elle rend les cours d’éducation sexuelle obligatoires au sein de tous les établissements scolaires français. Cette loi Aubry du 4 juillet 2001 dispose que l'éducation à la sexualité et à la vie affective doit faire partie du cursus scolaire "dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles et par groupe d'âge homogène".

Or aujourd’hui, et selon un rapport de Mediapart, ce ne sont en réalité que 20 % des séances d’éducation à la sexualité qui sont assurées dans les collèges. Ce chiffre tombe à 15 % au lycée. Le gouvernement avait déjà affiché sa volonté de renforcer l’éducation sexuelle à l’école. Le ministre de l’Éducation et de la Jeunesse avait rappelé que "la loi de 2001 nous enjoint de façon très claire de parler d'éducation à la sexualité et nous devons respecter la loi".

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis