Sept jeux mobiles devenus légendaires

Nostalgie, quand tu nous tiens …

Louis Bouchard
Par Louis Bouchard Publié le 14/10/2022 à 08:38
Les années 2010 marque l'avènement des téléphones portables. Alors que dans les années 2000, ils ne servent surtout qu'à appeler, ils deviennent peu à peu des des objets à tout faire. Et alors que les jeux vidéos ne sont disponibles que sur consoles et PC, le téléphone apparaît comme une nouvelle opportunité.Il faut donc innover et créer des jeux capables de tourner sur des engins qui ne sont encore pas très puissants. Il ne faut pas que le jeu soit trop lourd, trop sophistiqué, sinon le téléphone ne peut pas le supporter. C'est à ce moment que sont développés une flopée de jeux mobiles, tous plus cultes les uns que les autres. Voici les sept jeux qui ont marqué l'histoire :

Doodle Jump 

On avait tous ce petit cousin qui voulait tout le temps le téléphone. Mais pourquoi ? Pour jouer à Doodle Jump ! Cette petite créature qui devait monter sans s'arrêter a accompagné les journées de millions d'utilisateurs.

Temple Run

On arrive dans les fameux jeux de course qui ne s'arrêtent jamais. Pour Temple Run, le principe est simple. On est sur un petit chemin qui ne fait que zigzaguer et on doit tourner au bon moment. Mais il faut éviter les trous, les racines, les crevasses et tout ce genre de trucs placés intelligemment pour te tuer.Lire aussi : Les jeux vidéos consommeraient autant que dix réacteurs nucléaires

Clash of Clans

Les débuts de Supercell sont tonitruants. Cette petite boîte finlandaise créé, en 2010, un jeu stratégique révolutionnaire. Chaque joueur entretient son village et, pour se faire, il doit piller celui des autres. Pour évoluer, il peut intégrer un clan qui partira en guerre avec lui. Par la suite, Supercell continuera sur la lancée avec Clash Royale et Brawl Star, deux jeux encore très populaires aujourd'hui. 

Candy Crush

Bon, y a-t-il vraiment besoin de développer ? Jeu préféré des personnes qui s'ennuient dans le métro, Candy Crush a réussi à monter un empire avec un concept très simple. Sorti en 2012, sa popularité n'a jamais faibli et il continue de hanter les écrans d'accueil des téléphones du monde entier. Lire aussi : 10 jeux free to play qui finiront forcément par vous coûter de l'argent !

Subway Surfers

Le grand rival de Temple Run ! Les deux jeux ont le même objectif mais pas le même univers. Alors que Temple Run opte pour une esthétique très simple, Subway Surfers par sur quelque chose de plus moderne. On joue un gosse qui doit échapper à un gardien parce qu'il a tagué un mur. La difficulté ? Éviter les métros qui te foncent dessus à pleine vitesse. Quelle violence.

Fruit Ninja

Franchement, c'était super satisfaisant. Le concept est aussi simple qu'addictif, il faut couper des fruits qui tombent du ciel. Sauf qu'on a des combos, des attaques spéciales et tout le délire. Hier comme aujourd'hui, on peut toujours passer trois heures devant ce jeu sans se lasser. En bref, de vrais ninjas !

Jetpack Joyride

On finit avec un jeu qui a fait kiffer une génération toute entière. Le principe se rapproche aussi des Temple Run et Subway Surfer sauf que là on a un jetpack. Le jeu était super joli pour l'époque et a un flow de fou. Validé.

Numéro 7 : Doodle Jump 

On avait tous ce petit cousin qui voulait tout le temps le téléphone. Mais pourquoi ? Pour jouer à Doodle Jump ! Cette petite créature qui devait monter sans s’arrêter a accompagné les journées de millions d’utilisateurs.

Doodle Jump

Numéro 6 : Temple Run

On arrive dans les fameux jeux de course qui ne s’arrêtent jamais. Pour Temple Run, le principe est simple. On est sur un petit chemin qui ne fait que zigzaguer et on doit tourner au bon moment. Mais il faut éviter les trous, les racines, les crevasses et tout ce genre de trucs placés intelligemment pour te tuer.

Temple Run

Numéro 5 : Clash of Clans

Les débuts de Supercell sont tonitruants. Cette petite boîte finlandaise créé, en 2010, un jeu stratégique révolutionnaire. Chaque joueur entretient son village et, pour se faire, il doit piller celui des autres. Pour évoluer, il peut intégrer un clan qui partira en guerre avec lui. Par la suite, Supercell continuera sur la lancée avec Clash Royale et Brawl Star, deux jeux encore très populaires aujourd’hui.

Clash Of Clans

Numéro 4 : Candy Crush

Bon, y a-t-il vraiment besoin de développer ? Jeu préféré des personnes qui s’ennuient dans le métro, Candy Crush a réussi à monter un empire avec un concept très simple. Sorti en 2012, sa popularité n’a jamais faibli et il continue de hanter les écrans d’accueil des téléphones du monde entier.

Candy Crush

Numéro 3 : Subway Surfers

Le grand rival de Temple Run ! Les deux jeux ont le même objectif mais pas le même univers. Alors que Temple Run opte pour une esthétique très simple, Subway Surfers par sur quelque chose de plus moderne. On joue un gosse qui doit échapper à un gardien parce qu’il a tagué un mur. La difficulté ? Éviter les métros qui te foncent dessus à pleine vitesse. Quelle violence.

Subway Surfer

Numéro 2 : Fruit Ninja

Franchement, c’était super satisfaisant. Le concept est aussi simple qu’addictif, il faut couper des fruits qui tombent du ciel. Sauf qu’on a des combos, des attaques spéciales et tout le délire. Hier comme aujourd’hui, on peut toujours passer trois heures devant ce jeu sans se lasser. En bref, de vrais ninjas !

Fruit Ninja

Numéro 1 : Jetpack joyride

On finit avec un jeu qui a fait kiffer une génération toute entière. Le principe se rapproche aussi des Temple Run et Subway Surfer sauf que là on a un jetpack. Le jeu était super joli pour l’époque et a un flow de fou. Validé.

Jetpack Joyride
Louis Bouchard

Journaliste passionné de sport et de cinéma, je suis un éternel fan de Robin Williams. Écrire sur ce que j'aime est un plaisir, je ne demande qu'à vous le transmettre ! 

Laisser un commentaire

* Champs requis