15 secrets de tournage sur la série Kaamelott que vous ignorez sûrement

Vous croyez tout savoir sur Kaamelott ? On vous apprend des choses que vous ignoriez certainement !

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg
Par La rédaction Modifié le 08/03/2016 à 09:26
Star Wars Kaamelott

La série Kaamelott, créée par Alexandre Astier, a été diffusée sur M6 de 2005 à 2009. Très populaire, elle s’inspire de la légende arthurienne, en y apportant une vision décalée, qui donne à voir le roi Arthur et ses preux chevaliers comme s'ils vivaient à notre époque, loin de l'image mythique du fier guerrier se battant pour trouver le Saint Graal. Le langage des héros rappelle plus la gouaille des Tontons Flingueurs d'Audiard que le vieux français médiéval ! D'abord uniquement diffusée en format court, la série a par la suite étendu la durée de ses épisodes, qui atteignent 3/4 d'heure dans sa sixième et ultime saison.

Vous avez été nombreux à suivre ces épisodes, mais vous ne savez sans doute pas tous les secrets de la série. Les voici donc rien que pour vous en 15 points !

1. Kaamelott est l'adaptation d'un court-métrage

Source : youtube.com

Kaamelott est l'adaptation en format série du court-métrage de 14 minutes Dies Irae, réalisé en 2003 par Alexandre Astier. On y retrouve déjà de nombreux éléments caractéristiques de la série, comme le thème arthurien traité de manière décalée, le casting ou les ressorts comiques. On y voit Arthur et les chevaliers débattant autour de la Table ronde de la quête du Graal, vase sacré censé contenir le sang du Christ. Astier s'est également très largement inspiré du film Sacré Graal (sorti en 1975), écrit et réalisé par la troupe d'humoristes britanniques les Monty Python.

2. Le producteur de Kaamelott est le même que celui de la série Caméra Café

Dies irae remporte plusieurs prix dans des festivals d'humour, ce qui conduit Alexandre Astier à écrire et tourner six pilotes d’une série en format court (5 minutes environ par épisode), dans le but de le proposer aux chaînes de télé. Il donne le nom de Kamelott à ce projet, en ajoutant un t au nom Camelot (ou Kamelot), qui désigne le siège de la cour du roi Arthur. Jean-Yves Robin et la société de production CALT, qui a produit la série Caméra Café, s'intéressent au projet, qui est ensuite proposé à M6. La chaîne accepte l'idée et commande une saison de cent épisodes pour succéder à Caméra Café.

3. Les épisodes de Kaamelott ont coûté aussi cher qu'un téléfilm

Kaamelott est tourné à l’aide de deux caméras haute définition Sony HD Cam, ce qui explique son budget plus élevé (l'équivalent d'un téléfilm) qu'une série classique. Les tournages ont lieu en partie en extérieur, ce qui contribue à augmenter également les dépenses. Ainsi, CALT a estimé le coût d’une saison de Kaamelott à 2 millions d’euros environ, ce qui représente 20 000 euros par épisode. En outre, pour les trois premiers livres où les scènes d’intérieur furent tournées en studio à Paris, les scènes d’extérieur étaient tournées dans la banlieue de Lyon.

4. Kaamelott a été en grand partie tourné à Lyon

D'abord tourné à Paris, la série a été totalement délocalisée à Lyon à partir de la quatrième saison, ville dont Alexandre Astier est originaire, et où sa famille se trouve installée. Les scènes de lac furent par exemple tournées autour du Lac Vert de Passy en Haute-Savoie, et celles du château des Livres I à III au château de Montmelas-Saint-Sorlin, au coeur du Beaujolais. Les scènes extérieures du Livre V, quant à elles, ont été tournées au Mont Gerbier de Jonc, à Camaret-sur-Mer et au Plateau d’Herbouilly.

5. Le 1er métier du créateur de la série est musicien

Le premier métier d'Alexandre Astier est musicien. Né en 1974, il suit des études de musique au conservatoire et à l’American School of Modern Music de Paris (promotion 1989), tout en faisant du théâtre en parallèle. Il a d'ailleurs composé et interprété les musiques de la série, en plus d'être l’unique auteur et scénariste de tous les épisodes (à quelques rares exceptions près).

6. Toute la famille d'Alexandre Astier a joué dans la série

Kaamelott

Source : laprovence.com

Alexandre Astier vient d'une famille de comédiens, lesquels activement participé à la série. Il est le fils de Lionnel Astier (Léodagan dans Kaamelott) et de Joëlle Sevilla (Séli). Il est le demi-frère de Simon Astier (Yvain), dont la mère est Josée Drevon (Ygerne). Quatre de ses cinq enfants ont également participé à l’aventure Kaamelott : Ariane et Jeanne Astier, qui jouent Mehben et Mehgan, les filles de Karadoc et Mevanwi. Son fils Neil apparaît également en tant qu’Arthur enfant dans le Livre V, et Ethan Astier incarne son rêve de descendance dans le Livre V. Sa femme Anne-Gaëlle Daval est la chef costumière de Kaamelott, et joue également le rôle d’une fée lors de l’épisode 2 du Livre VI.

7. Les acteurs en ont bavé sur cette série !

Astier a soumis les acteurs de la série à un traitement particulier. Tout d'abord, il ne les a pas recrutés sur casting, mais en pensant à un acteur ou une actrice qu’il avait déjà vu jouer quelque part. Ensuite, pendant le tournage, les acteurs recevaient souvent leur texte au dernier moment, sans rien connaître du contenu de l’épisode. Thomas Cousseau, l’interprète de Lancelot, a expliqué que ce procédé était frustrant, car il comprenait rarement ce qu’il était en train de jouer. Astier a expliqué que le but était que les acteurs soient spontanés et n’en sachent pas plus que leur personnage, afin d’obtenir un jeu plus "pur". Enfin, Jacques Chambon, l’interprète de Merlin, garde un très mauvais souvenir du tournage de la scène du baptême de Perceval, à la fin du Livre IV, car il a dû rester "six heures dans l’eau du lac bleu jusqu’à la taille".

8. De nombreuses références à Star Wars sont présentes dans la série

kaamelott et Star Wars

Source photo : Pause Caféin

Kaamelott contient de très nombreuses références à la pop culture. Par exemple, la série fait régulièrement allusion à Star Wars, notamment lorsque Perceval découvre un sabre laser sur Tatooine. De même, le Portail Démonique découvert dans la forêt est une référence à Stargate. Des dizaines de titres d’épisodes font référence à des titres de films, tels que Heat, Always, Mission, Poltergeist, Le Professionnel ou encore Le Solitaire. La série fait aussi beaucoup référence à l’univers du jeux de rôle, et notamment à Warhammer, à travers l’évocation des Skavens.

9. Les dialogues sont très influencés par Michel Audiard

Tonton flingueurs et Kaamelott

Source : aboudjaffar.blog.lemonde.fr

Alexandre Astier s'est beaucoup inspiré des dialogues de Michel Audiard pour écrire ses propres dialogues. C'est d'ailleurs ce qui contribue au ressort comique de la série, puisqu'on y entend des personnages censés vivre à l'époque d'Arthur s'exprimer avec le langage de la rue d'aujourd'hui : à la fois iconoclastes, irrévérencieux et très imagés. Alexandre Astier a d'ailleurs déclaré à propos de Michel Audiard : "Il y a au moins deux longs métrages dont je connais les dialogues par coeur : Le Cave se rebiffe et Les Vieux de la vieille. Et je regarde au moins deux films d’Audiard par semaine".

10. La série a suivi de nombreux changements de format

Comprenant 6 Livres, la série suit différents changements de format au cours de son écriture et de sa diffusion. Ainsi, à partir du Livre III, apparaissent des épisodes en deux parties, qui deviennent de plus en plus présents dans le Livre IV. Dans le final du Livre IV, on trouve le premier épisode de sept minutes (au lieu des habituels épisodes doubles de trois minutes trente chacun).

Le plus important changement de format a lieu pour le Livre V, qui adopte un format long de huit épisodes de 52 minutes. Le tournage a été réalisé en fonction de ce nouveau format, avec pour résultat un grand nombre de séquences inédites qui ont dû être coupées lors de l’adaptation au format court de la diffusion quotidienne. Quatre épisodes longs furent d’ailleurs diffusés en prélude au Livre V, reprenant les intrigues majeures du Livre.

Le Livre VI poursuit l’évolution de la série en adoptant un format classique de 42 minutes ; il s’articule en neuf épisodes, le dernier de la série servant de transition vers l'adaptation cinéma déjà planifiée. Originellement prévue pour être constituée de sept Livres, la série a finalement été arrêtée au Livre VI, afin d’accélérer la transition narrative vers le cinéma.

11. La sortie du film adapté de la série est prévue pour 2017

La série est en cours d'adaptation pour le cinéma par Alexandre Astier, et le film, 1er d'une trilogie, devrait sortir en 2017. L'adaptation a connu quelques retards en raison de problèmes juridiques qui opposaient Astier à la société de production CALT, entre juin 2013 et novembre 2015. Ce film devrait s'intéresser au retour sur ses terres du Roi Arthur après le coup d’État de Lancelot. Le long métrage fera ainsi suite à la saison 5 de la série (la saison 6 étant constituée de flash-backs) et aux romans Kaamelott Resistance.

12. La série contient certaines incohérences narratives

L'une de ces incohérences se retrouve par exemple lorsque Perceval ne semble pas connaître les règles du "Cul de Chouette" dans le Livre I, alors qu’il y joue avec sa grand-mère 15 ans plus tôt, dans le Livre VI. De même, dans le Livre II, Perceval et Karadoc déclarent avoir lu un parchemin permettant de produire une boule de feu, alors que dans d’autres épisodes, on apprend qu’ils ne savent ni lire ni écrire.

13. La série a été en partie tournée à Rome

Le Livre VI a été en effet tourné à Rome, dans les studios mythiques de la Cinecittà. Astier a profité des décors de la série américaine Rome pour installer son tournage.

14. La série a connu un grand succès lors de sa diffusion

Elle a en effet réuni 5 millions de téléspectateurs en 2006, soit environ 16,3 % de parts de marché, lors de la diffusion du Livre IV. M6 annonce alors qu’elle commandera 600 épisodes supplémentaires, à raison de 200 épisodes tournés par an, ainsi que deux soirées spéciales en prime time de deux fois 52 minutes, diffusées en avril et novembre 2007 (après une pause au milieu du Livre V). La série a également été exportée à l'étranger, dans les pays francophones (Suisse, Belgique et Canada français).

15. De nombreuses guest stars sont apparues dans la série

Guest Stars

Source : quizz.biz

En raison du succès de la série, celle-ci a vu l'intervention de nombreuses guest stars, dont certaines on été intégrées définitivement dans la liste des personnages (Bruno Salomone, François Rollin, Antoine de Caunes, Claire Nadeau, Alain Chabat, Géraldine Nakache, Christian Clavier, etc...). Toutefois, Astier n'a pas réussi à convaincre Jean-Pierre Marielle, acteur qu'il adore, à participer au casting de la série.

Si vous avez aimé ce florilège d'anecdotes, n'hésitez pas à le partager avec vos amis !

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg

Inspirant, Divertissant, Impertinent : Pause Caféin sélectionne le meilleur des actus virales pour vous.