“Roméo et Juliette” (1968) : les deux acteurs principaux accusent les studios Paramount d’exploitation s*xuelle !

Aujourd’hui septuagénaires, ils accusent les studios Paramount d’exploitation s*xuelle et demandent réparation !

Par Aylan-afir Modifié le 09/04/2023 à 14:50
Notez cet article

En 1968, alors qu’ils étaient encore adolescents, les deux acteurs ont incarné les rôles de Roméo et Juliette dans le film éponyme réalisé par Franco Zeffirelli. Les studios Paramount auraient filmé sans leur consentement une scène d’eux nus. Près de 60 ans plus tard, ils disent avoir été trahis et demandent réparation.

Des adolescents filmés nus à leur insu ?

C’est en 1968 que paraît l’adaptation cinématographique de la tragédie de Shakespeare Roméo et Juliette. Produite par Franco Zeffirelli, elle propulse à l’écran deux adolescents âgés de 15 et 16 ans, Olivia Hussey et Leonard Whiting. La critique salue leur prestation et ils obtiendront chacun un Golden Globe. De manière plus globale, le film obtient une myriade d’éloges. Il fait aujourd’hui partie des indémodables du cinéma.

Seulement voilà, il y a un hic. Olivia Hussey et Leonard Whiting, alors mineurs, disent avoir été filmés dans leur plus simple appareil, sans leur consentement. Les deux protagonistes vont plus loin en accusant Paramount Studios de les avoir exploités s*xuellement. Ils précisent que l'on a dévoilé leurs fesses et leur poitrine à l’écran, sans leur autorisation.

Selon le témoignage des deux protagonistes, c’est Franco Zeffirelli qui a insisté pour que cette scène soit diffusée à l’écran. Il affirmerait que sans cette séquence, le film ne séduirait pas les spectateurs. Il devait initialement la tourner avec des vêtements de couleur chair, avant de décider de le faire en tenue d'Adam.

Une plainte déposée 

Les deux acteurs, aujourd’hui septuagénaires, ont donc décidé de porter plainte contre les studios Paramount. "Le studio Paramount a des images de mineurs nus qu’ils savent devoir être retirées du film. Les images de s*xuelles d’enfants sont graves et elles ne devraient pas être tolérées", déclare leur avocat, Solomon Gresen.

Tous les deux disent subir les séquelles, aujourd’hui encore, de cette scène qu'ils auraient été contraints à tourner. Ils soutiennent qu'on les a trompés et qu'ils souffrent, en conséquence, d’angoisses et de détresse émotionnelle. Ils accusent les studios Paramount  “d’avoir été malhonnêtes et d’avoir filmé en secret des mineurs nus ou partiellement nus sans leur consentement, en violation des lois, régulant l’indécence et l’exploitation s*xuelle des mineurs”.

Olivia Hussey et Leonard Whiting demandent aujourd’hui réparation. Ils estiment que le préjudice subi devrait leur valoir des indemnités se chiffrant en centaines de millions de dollars. L'on parle de 500 millions de dollars. Leur avocat ajoute que ce préjudice les suit à ce jour et s'est accentué depuis la parution de la nouvelle version de Roméo et Juliette. Cela aurait ravivé, chez les acteurs, des souvenirs qu’ils auraient préféré oublier.

Le tribunal de Santa Monica devrait statuer prochainement sur cette affaire. Toutefois, une faille dans l’argumentaire des deux acteurs devrait rejaillir lors de ce procès. Lors d’une interview en 2018, Olivia Hussey avait, en effet, affirmé que le producteur n’avait d’autre choix que de filmer cette scène. “C’était nécessaire pour le film”, déclarait-elle alors.