Repas servis en avion : top 10 des trucs à savoir, faut pas s’attendre à grand chose

Poisson, poulet, ou végétarien ?

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg
Par La rédaction Publié le 10/08/2022 à 16:23
Avion

On est en plein mois d’août, et pendant que nous on est là à travailler, la plupart d'entre vous êtes en vacances ou sur le point de partir bronzer. Jusque-là, on était bien jaloux. Et puis on a pensé à la bouffe de merde que vous allez vous taper dans l’avion, et d’un coup ça va mieux.

1. Les repas sont millimétrés

Pour éviter au maximum le gaspillage et pour faire des économies, les repas sont préparés au gramme près. On peut penser que à quelques grammes près, c'est rien, mais multiplié par des milliers de repas, ça fait vite beaucoup. Par exemple, American Airlines a réalisé 40 000$ d’économie en retirant une olive de tous ses plateaux repas !

source : travelguys.fr

2. Les plateaux repas sont produits en quantité astronomique

Emirates Flight Catering, leader mondial dans l’industrie de la restauration aéronautique, fournit des services de restauration et d’assistance en vol à plus de 100 compagnies aériennes. Ils produisaient apparemment une moyenne de 225 000 repas par jour avant l’épidémie de coronavirus.

source : francetvinfo.f

3. Le même plat n'a pas le même goût dans les airs que sur Terre

En gros, dans les airs, la faible pression atmosphérique et l’humidité modifient les capacités de nos papilles gustatives à capter les saveurs sucrées et salées. C'est pour ça qu'on vide 3 paquets de sels dans nos plats pour ne pas avoir l’impression de manger du carton.

source : topito.com

4. Les plats proposés privilégient "l'umami"

L’umami c'est un peu notre « cinquième sens » du goût. Ce terme japonais peut se traduire par « savoureux ». Elle permet notamment de capter les saveurs retrouvées dans les aliments tels que la sauce soja, les tomates, la charcuterie, les épinards, les crustacés, les champignons, ou encore les sardines et les algues. Et en plus l'altitude n'y change rien !

source : fr.freepik.com

5. Les menus sont pensés longtemps en avance

Les compagnies de voyages préparent jusqu’à un an à l’avance les menus qui seront servis, et le cycle d’élaboration jusqu’à sa mise en vol peut prendre 6 mois.

source : topito.com

6. On privilégie les plats en sauce

car ils évitent le dessèchement des aliments.

Vous aviez sûrement remarqué que vos plats sont généralement noyés dans beaucoup de sauce. C'est fait exprès pour éviter de manger un truc tout desséché.

source : lapresse.ca

7. Des compagnies travaillent en collaboration

avec des chefs étoilés.

source : topito.com

8. Les viandes sont précuites avant d'embarquer

La nourriture de l’avion est cuite au sol, pour respecter les normes de sécurité alimentaire. Il est pour des raisons assez évidentes interdit de cuisiner à bord. Mais pour ce qui est de la viande, c’est un peu différent. Le boeuf n’est cuit qu’à 30% et le poulet à 60% avant d’embarquer. Ils finissent ensuite leur cuisson dans le four à vapeur ou à convection à air sec de l’appareil.

source : lapresse.ca

9. Les pilotes d'une même compagnie

ne mangent pas la même chose.

Objectif : éviter qu’ils soient tous contaminés en cas d’intoxication alimentaire. Comme ça s'il y a un problème, tout le monde n'est pas atteint. Y'en a là-dedans !

source : topito.com

10. Les haricots secs et pois chiches sont interdits

dans certaines compagnies.

Ici la raison n'est pas anodine : ça fait péter. Et personne n'a envie de rester 3h confiné avec 100 personnes qui pètent à répétition.

source : recette360.com

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg

Inspirant, Divertissant, Impertinent : Pause Caféin sélectionne le meilleur des actus virales pour vous.