Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

161K

Vues

Ce court-métrage explique la terrible violence du pervers narcissique

Publié dans par La Rédaction

Les violences psychologiques blessent en profondeur

Avant de lire cet article, une question : êtes-vous victime d'un pervers narcissique ? Avez-vous peur d'être vous-même un pervers narcissique ? Si c'est la première option, on vous invite à regarder le court-métrage dont on va vous parler dans l'article. Si c'est la seconde, lisez l'article aussi, mais commencez par faire ce test : 15 questions pour savoir si je suis un dangereux pervers narcissique.

 

Ceci étant fait, revenons-en à nos moutons.

 

Le pervers narcissique est extrêmement violent : il sait plaire et conquérir ses partenaires, mais ensuite, il n'a de cesse de les rabaisser, de les contrôler, des les culpabiliser, des les humilier...

 

Le problème, c'est que cette violence ne se voit pas : pas de dents cassées, pas de bleus, pas d'oeil au beurre noir... Le pervers peut donc continuer sa démolition sans que personne ne se doute de rien. Et souvent, même sa victime a du mal à lutter, totalement embobinée dans la Toile de son partenaire tortionnaire !

 

Ouf ! Heureusement, on a trouvé comment vous pouvez apprendre à reconnaître un pervers narcissique : grâce à un film de 15 minutes, intitulé Fred et Marie !

 

Le court-métrage Fred et Marie

 

 

Ce mini film de 2012 est en réalité une commande d’Egalité des chances, une structure belge qui milite pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Sa directrice Alexandra Adriaenssens nous raconte sa démarche :

 

Nous sommes les premiers à avoir abordé la violence psychologique. On avait regardé ce qui se faisait déjà, dans d’autres pays, histoire de ne pas réinventer la poudre. C’est là qu’on a constaté qu’en matière de lutte contre la violence conjugale, les autres n’abordaient que les coups.

 

Le pervers narcissique est un tel caméléon qu'il est rarement abordé au cinéma ou au théâtre (même si c'est le thème du film Mon Roi, de Maïwenn, sorti il y a tout juste un an).

 

Dans ces deux œuvres, le pervers narcissique est un homme mais cela peut tout aussi bien se passer dans le sens inverse (on dit ça au cas où, on ne veut pas être qualifiés de machistes, ni d'anti-machistes).

 

On espère vous avoir donné envie de regarder ces deux œuvres qui font la lumière sur un problème plus grave qu'il n'y parait. Et si vous avez le moindre doute sur vous-même ou une personne de votre entourage, un seul numéro : le 3919, réservé aux violences conjugales car oui, la manipulation, c'est aussi une forme de violence psychologique !

 

Si cet article et cette vidéo vous ont plu, lâchez une pluie de like et de partages sur cet article !

Partager

publié dans

psychologie

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^