Pourquoi les hommes n’ont-ils pas beaucoup d’amis proches ?

Voici pourquoi les hommes n’ont pas beaucoup d’amis proches !

Par Afir Modifié le 15/12/2022 à 13:30
Pourquoi Les Hommes N’ont Ils Pas Beaucoup D’amis Proches
Pourquoi les hommes n’ont-ils pas beaucoup d’amis proches

Selon cette étude, il serait difficile pour la gent masculine de créer et de maintenir des amitiés durables. Mais pour quelles raisons ? On vous explique tout !

Les hommes seraient insatisfaits de leurs amitiés !

Avoir une relation amicale à la fois sincère et durable n’est pas chose aisée, surtout pour les hommes ! C’est ce qu’a démontré une étude menée par Survey Center on American en 2021. Selon cette dernière, des hommes ont révélé ressentir une certaine insatisfaction en ce qui concerne leur entourage amical.

Selon l'enquête, sur les personnes sondées, seulement 20 % d'hommes ont déclaré avoir reçu un soutien émotionnel de la part d’un ami. Alors que du côté des femmes, le pourcentage est deux fois plus élevé (40 %). "La rupture des amitiés entre hommes commence vers le milieu et la fin de l’adolescence et s’accentue à l’âge adulte", a révélé Judy Yi-Chung Chu, professeur de psychologie à l’université de Stanford.

De plus, les relations amicales masculines sont généralement marquées par un niveau d’intimité émotionnelle inférieur à celui du sexe opposé. Et cela pour une raison bien particulière. "Les enfants ne commencent pas par être déconnectés sur le plan émotionnel, ils le deviennent", a expliqué le Dr Niobe Way, chercheur et professeur de psychologie appliquée à l’université de New York.

Pourtant, la science a prouvé que les vraies amitiés peuvent contribuer à la bonne santé physique et mentale. Elles permettent notamment de lutter contre le sentiment de solitude et d'isolement. "Les hommes risquent de perdre ce sentiment de ne pas être seuls dans le monde ou de ne pas être seuls dans leur expérience", a expliqué le psychologue Frank Sileo. Il a ajouté, dans ce cadre, que l'expression de la détresse émotionnelle "améliore le bien-être émotionnel des hommes, ce qui augmente leur sentiment d’être compris et conduit à moins de solitude".

Des stéréotypes persistants

Ce qui peut aussi freiner les relations hommes/hommes, ce sont les stéréotypes qui les caractérisent. Vingt-huit ans  en arrière, Frank Sileo, un psychologue américain et auteur de plusieurs livres, avait déjà mené une étude sur les amitiés masculines. Fait intéressant : un nombre important de participants pensaient que l'enquête portait sur l'homosexualité. La confusion entre relations affectives masculines et homosexualité ne date pas d'hier. Dans l'imaginaire collectif, les amitiés proches avec démonstration d'affection ne concernant que les femmes. Ce cliché persistant empêche certains à nouer des liens émotionnels avec leurs semblables.

Même si les mentalités ont évolué depuis, la pression sociale persiste. Elle empêche les hommes d'exprimer au grand jour leur sensibilité et leur vulnérabilité. "Nous considérons les relations entre les sexes comme féminines. Si c'est un truc de femme, cela devient une faiblesse ou une responsabilité si les hommes admettent qu'ils ont besoin d'amitiés", explique Judy Yi-Chung.

Les recherches du Dr Sileo ont conduit à plusieurs conclusions. Les participants les plus réticents à avoir une amitié étaient ceux qui donnaient une grande importance au pouvoir. Ils avaient également des réflexions homophobes. Quant aux autres, c'est à travers leur partenaire qu'ils comblent leur manque d'amitiés. Mais, d'après le Pr Yi-Chung, c'est une très mauvaise idée. Car les hommes "doivent savoir que ce n'est pas seulement une affaire de femmes".

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis