Pierre Palmade serait « dangereux pour lui-même » et « risque de se suicider » ? Une spécialiste tire la sonnette d’alarme

Une psychologue a évoqué « un risque suicidaire ».

Par Aylan-afir Publié le 20/02/2023 à 10:49
Notez cet article

Pierre Palmade est assigné à résidence au sein du service d’addictologie de l’hôpital Paul Brousse de Villejuif. Le parquet a requis sa mise en détention provisoire, après la fin de sa garde à vue médicalisée, intervenue vendredi 17 février.

Sous surveillance étroite, l’humoriste présenterait un état mental inquiétant. Ses proches et les spécialistes craignent le pire.

L’instant où tout a basculé

Mardi 14 février, Hélène Palmade s’exprimait, pour la première fois, en public au sujet de la situation de son frère. Elle avait décrit un homme « catastrophé, honteux » qui « prie pour ses victimes et (…) ne pense qu’à eux ». Elle a parlé de l’état d’un homme qui « se réveille peu à peu et réalise l’horreur de ce qu'il s’est passé, de ce qu’il a causé ».

Pour rappel, l’humoriste de 54 ans a causé, vendredi 10 février, un accident de la route aux conséquences tragiques. Pierre Palmade, qui conduisait sous l’emprise de la cocaïne, a percuté de plein fouet un véhicule arrivant en sens contraire. La collision a entraîné la fausse couche d’une femme enceinte de sept mois, et blessé grièvement les trois autres passagers du véhicule. Le fils de six ans de la femme enceinte a été défiguré. Il a dû subir une série d’interventions chirurgicales pour le maintenir en vie.

« Il est dangereux pour lui-même »

Depuis, Pierre Palmade a fait l'objet d'une garde à vue de 48 heures dans sa chambre d’hôpital, à Melun. Il a reconnu « avoir consommé de la cocaïne et des drogues de synthèse avant de prendre le volant ». Toutefois, il a avoué « n’avoir aucun souvenir précis des circonstances de l’accident ».

Aujourd’hui assigné à résidence dans sa chambre à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif, Palmade est astreint à une « surveillance étroite », selon nos confrères du Parisien. Son état de santé serait inquiétant. Nombreux sont ceux qui affirment que l’humoriste est au bord du suicide.

Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne, était l’invitée de TPMP jeudi 16 février. « Il est dangereux pour lui-même, il y a un risque suicidaire », a-t-elle déclaré sur le plateau. Elle ajoute : « Il était sous consommation de substances en très grande quantité. Donc, il est dans la descente, qui aggrave le risque suicidaire ».

Pierre Palmade, un homme ruiné et déprimé

Pierre Palmade est addict à l’alcool et à la cocaïne depuis son adolescence. Il avait lui-même confessé ces dépendances dans son autobiographie Dites à mon père que je suis célèbre. Il a, tout au long de sa vie, entrepris plusieurs cures de désintoxication qui n’ont jamais donné des résultats probants.

Selon nos confrères de Gala,« depuis octobre dernier, il était très déprimé. Il s’était mis en retrait de son entourage et avait replongé dans la coke et les rencontres sexuelles via Internet ».

Selon un article de Paris Match, l’humoriste aurait, aussi, des soucis financiers. « La fête H-24 coûte cher et son compte bancaire est vide », a-t-on pu lire dans les colonnes de l’hebdomadaire. Il prévoyait de vendre sa résidence secondaire, située à Cély-en-Bière, en Seine-et-Marne.

Palmade étant ruiné, déprimé et à présent accusé d’homicide involontaire, les craintes de voir l’humoriste mettre fin à ses jours sont fondées.

Laisser un commentaire

* Champs requis