Oise : un élu condamné pour avoir abusé d’une fille de 12 ans pendant plusieurs années

18 ans après les faits, Daniel Genty a été condamné à de la prison ferme.

Par Aylan-afir Modifié le 09/04/2023 à 13:38
Notez cet article

Un élu de l’Oise vient d’écoper d’une peine de prison ferme pour avoir abusé pendant plusieurs années d’une fillette de 12 ans. Il a été reconnu coupable de vi*l sur une mineure de moins de 15 ans.

Quand on me touche, je me gratte jusqu’au sang

Le mouvement #MeToo est apparu aux États-Unis en 2007, sous l’initiative de l’activiste Tara Burke. Le mouvement a été repris en 2017 suite à l’affaire Weinstein, qui avait révélé de terribles scandales s*xuels. C’est l’actrice Alyssa Milano qui a donné un second souffle au mouvement, qui a permis à des milliers de femmes de dénoncer les violences s*xuelles dont elles ont été victimes.

Aujourd'hui, de plus en plus de femmes trouvent le courage de dénoncer leurs vi*leurs, même des années plus tard. Pour Sophie, il aura fallu 18 ans pour rendre public le calvaire qui a été le sien. En 2019, la jeune femme trouve la force d’aller exposer son cas aux services de police en vue d’obtenir justice. Sophie n’a toutefois pas souhaité assister au procès de son vi*leur. C’est son avocate qui a rapporté les paroles de la jeune femme lors du procès, qui s'est tenu au tribunal correctionnel de Beauvais. "J’ai encore peur des hommes et quand on me touche, je me gratte jusqu’au sang", témoigne-t-elle.

Le coupable, Daniel Genty, était le deuxième adjoint au maire de Beaudéduit, dans l’Oise. Qui aurait pu croire que ce père de deux enfants à l’apparence ordinaire pouvait être en réalité un dangereux prédateur s*xuel ? Lors du déroulement des faits, en 2005, Genty a 39 ans. Sa victime, elle, n’en a que 12.

“Il va en faire sa maîtresse”

A l'époque, Daniel Genty est également responsable du comité des fêtes de village. Il était donc régulièrement amené à interagir avec les enfants de sa commune. Le procès de Genty aura révélé que ce dernier leur envoyait régulièrement des photos de son organe s*xuel.

Concernant le cas de Sophie, elle s’était retrouvée seule avec Genty dans l’atelier de ce dernier. C’est là qu’il l’a forcée à l’embrasser et l’a vi*lée pour la première fois. Pour sa défense, le vi*leur clamera : “Il n’y a pas eu de pénétration, je n’ai pas réussi la première fois". Il y a donc bien eu d’autres fois dans cette “relation” qui aura duré des années.

Genty passera des week-ends en compagnie de la jeune Sophie. Il l’invitera au restaurant et ira même faire du shopping avec elle. “Il l’a amadouée parce que ses parents n’étaient pas présents et qu’elle était paumée. C’était la personne idéale pour lui et il va en faire sa maîtresse”, a asséné l’avocate de Sophie, Me Audrey Kauffmann.

Comble de l’horreur, Sophie tombera enceinte de son vi*leur à l’âge de 15 ans. C’est l'élu de l'Oise en personne qui la conduira à la maternité pour y subir une IVG (interruption volontaire de grossesse). Le prévenu s’est défendu lors de son procès : “Elle m’a toujours dit qu’elle avait plus de 15 ans”, a-t-il soutenu. Genty a été reconnu coupable et condamné à deux ans de prison, dont un an ferme à domicile.

Laisser un commentaire

* Champs requis