Mort de Lola : la principale suspecte placée en détention

Le corps de la jeune fille de 12 ans avait été retrouvé recroquevillé dans une valise vendredi

Par Aylan-afir Publié le 18/10/2022 à 08:56
Notez cet article

C'est une scène d'horreur qu'ont découvert les policiers du XIXème arrondissement de Paris. Ce vendredi 14 octobre, le corps de Lola, une jeune fille de 12 ans, a été retrouvé dans une valise. Celle-ci avait été laissée dans la cour intérieure d'un immeuble et signalée à la police. Après plusieurs jours d'enquête et d'investigation, une jeune femme de 24 ans a été désignée comme principale suspecte par les forces de l'ordre.

Meurtre De Lola
Source : SEVGI/SIPA

Une suspecte déjà connue des forces de l'ordre

La raison ? Sur les images de vidéosurveillance de l'immeuble, elle a été vue "en train de manipuler la caisse" renfermant le corps de Lola. Elle a été interpellée samedi matin à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine. Cette jeune femme souffrirait de troubles psychiques et a été mise en examen ce lundi pour meurtre sur mineur de 15 ans accompagné de viol, torture ou actes de barbarie, viol sur mineur avec torture et actes de barbarie. Elle a été placée en détention provisoire à la maison d'arrêt de Fresnes.

La suspecte est déjà connue des services de police. En 2018, elle est inscrite comme victime de violences conjugales selon l'AFP qui ajoute que la jeune femme est entrée légalement en France en 2016 avec un titre de séjour d'étudiant.

Lire aussi : 12 portraits robots qui sont des crimes en eux-mêmes

Toutefois, ce qui interpelle c'est également le comportement de cette jeune femme le soir du drame. Un témoin a signalé des actes étranges et inhabituels. Il a raconté aux enquêteurs que, le soir du meurtre, elle lui avait proposé de l’argent en échange de son aide pour déplacer une malle volumineuse. L’homme accusé de l’avoir hébergé devrait également être présenté à un magistrat.

Son avocat a toutefois tenu à défendre sa cliente. Maître Alexandre Silva s'est ainsi présenté devant la presse pour demander l’arrêt de rumeurs circulant au sujet de sa cliente. Il a notamment balayé l’idée d’un acte lié à un trafic d’organes, ou encore l’hypothèse de rituels pratiqués sur des enfants. "Actuellement, je trouve absolument inhumain de laisser circuler des rumeurs qui ne sont pas vérifiées, qui ne sont pas discutées."

Lire aussi : La Russie « coupable de crimes de guerres » ?

Lola serait morte d'asphyxie selon l'autopsie

Selon l'autopsie, Lola serait morte asphyxiée. L'analyse a révélé "de multiples autres lésions" sur le corps et au niveau du cou mais pas "de lésion traumatique de la sphère sexuelle". "Un zéro et un 1 étaient inscrits en rouge sous chaque pied de la victime", selon le communiqué.

Des cellules d'écoutes ont été installées dans le quartier, à l'Espace Municipal Polyvalent Pierre Girard. Des psychologues y recevront de 9 heures à 17 heures toutes celles et ceux qui en ressentent le besoin. En terme de sécurité, la police municipale assure depuis ce lundi 17 au matin, et jusqu'aux vacances, une présence renforcée. Notamment aux abords des établissements scolaires du secteur aux horaires d'entrée et de sortie des élèves.