« Les retraités vivent de plus en plus longtemps » : Françoise Hardy dit oui à la nouvelle réforme des retraites

Françoise Hardy qualifie d’« extrémistes » les opposants à la réforme des retraites.

Par Aylan-afir Modifié le 11/04/2023 à 17:45
Notez cet article

Certaines personnalités ont choisi de rendre publique leur opinion concernant la réforme des retraites. D'ordinaire très silencieuse, Françoise Hardy fait désormais partie de ceux qui témoignent leur soutien à la réforme voulue par le gouvernement.

Elle dit, par ailleurs, regretter le comportement de ceux qui s'opposent de manière musclée à cette loi très décriée.

Une loi controversée 

Vendredi 14 avril, le Conseil constitutionnel doit statuer sur la validité de la loi sur la réforme des retraites. Pour rappel, cette dernière a été adoptée jeudi 16 mars 2023 grâce à l'utilisation de l'article 49.3 de la Constitution. Ce « passage en force » a engendré d'importantes manifestations à travers la France. Les plus importantes dans l'Hexagone depuis plus de trente ans. Des centaines de milliers de Français ont, en effet, manifesté leur hostilité à cette réforme, ainsi qu'à la manière dont la loi a été adoptée.

Selon de récents sondages, près de 7 Français sur 10 se disent défavorables à cette loi. Ils sont également plus de 75 % à souhaiter que le Conseil des sages censure cette réforme vendredi prochain.

Certaines personnalités ont affiché leur hostilité publiquement à cette loi. C'est notamment le cas des actrices Adèle Haenel et Corinne Masiero, ou encore des rappeurs Médine et Hatik. Ces derniers ont d'ailleurs organisé un concert au Dock B, à Pantin, dans le but de lever des fonds permettant d'alimenter la caisse des grévistes. Plus rares sont, en revanche, celles et ceux qui ont ouvertement affiché leur soutien à cette réforme, et Françoise Hardy en fait partie.

Françoise Hardy soutient la réforme des retraites

Françoise Hardy a accordé, le 9 avril, une interview au Journal du dimanche. L'artiste a notamment été interrogée sur son éventuelle signature d'une tribune réunissant 300 personnalités issues du monde de la culture et réclamant le retrait immédiat de la réforme. Contre toute attente, la chanteuse a affiché son soutien à la nouvelle réforme. Une sortie pour le moins inattendue dans un contexte de contestations massives. « Je m'intéresse aux réalités économiques et j'ai compris qu'il y a plusieurs raisons impératives d'effectuer une réforme des retraites », a indiqué l'artiste de 77 ans.

La chanteuse estime, par ailleurs, que « les grèves répétées aggravent la situation du pays ». Selon elle, elles feraient de la France « un repoussoir touristique ». « Tous les pays européens ont mis l'âge de à 65, 66 ou 67 ans, sauf le nôtre dont la dépense publique est la plus élevée d'Europe. (…) Et puis les retraités vivent de plus en plus longtemps, et actuellement, nous n'avons même pas deux actifs pour un retraité », a-t-elle poursuivi.

La chanteuse, atteinte d'un cancer du larynx depuis 2019, en veut visiblement à tous ceux qui manifestent contre la loi sur la réforme des retraites. À l'occasion, elle a ouvertement évoqué ses tendances politiques. « Pour vous dire la vérité, j'ai honte de ce qui se passe dans une France qui se laisse manipuler et désinformer par des extrémistes, de gauche ou de droite : la LFI, la Nupes, Marine Le Pen… », avoue-t-elle. Elle affirme, néanmoins, ne se sentir « ni de droite, surtout en ce moment, et encore moins de gauche ».