Les Restos du cœur : 20% de bénéficiaires supplémentaires en Île-de-France

Selon les chiffres recensés par Les Restos du coeur, le nombre de bénéficiaires de l'association a augmenté cette année en Île-de-France.

Par Aylan-afir Modifié le 26/01/2023 à 18:34
Notez cet article

L’association Les Restos du cœur vient d'effectuer le bilan mensuel des bénéficiaires de l'aide de l'association. Ce janvier 2023, une augmentation de 20 % a été constatée depuis janvier 2022. Il semblerait que les catégories les plus touchées par la précarité soient les jeunes, ainsi que les familles monoparentales.

Une aide nécessaire

En 2022, France 3 avait précisé que 163 630 personnes avaient eu besoin d'un coup de pouce des Restos du Cœur en Île-de-France. En fait, cela correspondait à une moyenne de 21 millions de repas distribués. Le coût de la vie ne facilite pas les choses, à l'heure actuelle. Le prix de l'énergie augmente, ainsi que celui du carburant et des matières premières. Sur le plan alimentaire, la facture augmente pour les particuliers. En effet, de nombreux produits alimentaires coûtent dorénavant plus cher et sont parfois manquants. Nous vous expliquions dans un précédent article que la pénurie pourrait toucher plusieurs secteurs alimentaires en 2023.

Ces conséquences économiques ont une incidence sur le train de vie des foyers les plus modestes. Les étudiants, les mères seules ou les bénéficiaires de minima sociaux ont de plus en plus de difficultés à joindre les deux bouts. Le travail effectué par une association comme Les Restos du Cœur reste donc nécessaire.

Une aide en augmentation en Île-de-France

Et justement, le nombre de personnes ayant bénéficié de l’aide alimentaire apportée par Les Restos du Cœur a augmenté en janvier 2023. Une hausse estimée à 20 % par les responsables, si l'on tient compte des chiffres recensés en 2022, selon le numéro d'Actu Paris paru mercredi 25 janvier 2023. Des chiffres plutôt alarmants, d'autant plus qu'environ 50 % des personnes aidées ont moins de 25 ans. Interrogé par le journal, le délégué régional des Restos du cœur d’Ile-de-France a déclaré : "Les étudiants n’y arrivent plus, on le voit de façon flagrante aux Restos du cœur à Paris, on en accueille entre 12 000 et 15 000 toutes les semaines". L'association a ouvert trois antennes à proximité d'universités, afin de pouvoir leur venir en aide.

Le délégué régional a ensuite rappelé : "On fait face autant qu’on peut, mais on est inquiets". Pour faire un tour d'horizon complet, on peut préciser que le nombre de bénéficiaires des Restos du Cœur a connu une augmentation d'environ 20 % à Paris, 15 % dans le Val-de-Marne, 15 % dans les Hauts-de-Seine et 22 % en Seine-Saint-Denis.

Les familles monoparentales

Les familles monoparentales, principalement des mères seules avec enfants, font partie des publics les plus touchés par les difficultés économiques. Elles sont nombreuses parmi les bénéficiaires en 2023. Leur nombre a également augmenté par rapport à janvier 2022. "On essaye d’étaler la présence en ouvrant plus longtemps, le soir ou l’après-midi", ont expliqué des membres de l'association. Les bénévoles, dont le nombre se réduit depuis quelques années, ont opté pour une ouverture de créneaux plus longs afin de mieux recevoir le public. Pour bien accompagner les bénéficiaires, les Restos du Cœur auraient besoin de 500 à 800 bénévoles supplémentaires, à l'heure actuelle.

Laisser un commentaire

* Champs requis