Les grands-parents sont néfastes pour leurs petits-enfants, selon une étude récente

Selon une étude récente, la participation des grands-parents à l’éducation des petits-enfants est mauvaise idée.

Par Aylan-afir Publié le 06/03/2023 à 16:01
Notez cet article

Chez papi et mamie, tout est permis ! En effet, les grands-parents sont connus pour céder aux caprices de leurs petits-enfants, parfois aux dépens de leur éducation. Une situation qui peut inciter les enfants à désobéir à l'autorité parentale. Récemment, une étude s'est penchée sur le sujet et en ressort avec des conclusions assez surprenantes.  

Des répercussions sur les habitudes alimentaires et la santé des petits-enfants

Alors qu'on célébrait la Fête des grands-parents dimanche 5 mars, une étude récente sur la relation des seniors avec leurs petits-enfants a vu le jour. Il s'agit d'une recherche menée par une équipe d'experts écossais de Glasgow, et nommée « Une revue systématique de l'influence des grands-parents sur les facteurs de risque de cancer des petits-enfants ».

Les résultats ont été publiés sur le site Public Library of Science ONEL'étude explique d'abord que les enfants commencent à acquérir des habitudes alors qu'ils sont encore tout petits. Cela se reflète notamment sur leurs habitudes alimentaires, ainsi que sur leur activité physique.

Un mauvais exemple en termes de sport et d'alimentation

Pour commencer, dans la majorité des cas, les personnes âgées ne sont pas une référence en matière d'activité physique. En effet, comparativement aux jeunes d'aujourd'hui, l'ancienne génération s'intéresse peu au sport. Par conséquent, le mode de vie sédentaire des grands-parents peut influencer les enfants. La plupart des activités faites avec papi et mamie ne sont pas physiques. À terme, l'enfant deviendra moins dynamique et aura tendance à détester le sport.

Concernant l'équilibre alimentaire, les grands-parents n'ont pas vraiment conscience de l'importance d'une alimentation saine pour les petits. Tout ce qui compte pour eux, c'est de faire plaisir, parfois aux frais de la santé des petits. En effet, les seniors laissent souvent les enfants engloutir des paquets de bonbons et des tablettes de chocolat à longueur de journée. Les « vieux » sont moins enclins à fixer des limites à leurs petits-enfants. C'est, en tout cas, ce qu'a démontré cette étude.

Les grands-parents fumeurs inquiètent les scientifiques

Ce n'est un secret pour personne, le tabagisme passif peut détruire la santé, notamment celle des enfants. Si, en France, ce fléau ne cesse de régresser grâce à des parents de plus en plus conscients, c'est loin d'être le cas des papis et des mamies. En effet, de nombreux grands-parents n'hésitent pas à fumer en compagnie de leurs petits-enfants, ce qui, en plus de montrer le mauvais exemple, va nuire à leur santé.

À signaler que cette recherche n'a pas pour but de stigmatiser les grands-parents, mais plutôt de sensibiliser. « À l’heure actuelle, les grands-parents ne sont pas au cœur des messages de santé publique destinés aux parents. Et, à la lumière des résultats de cette étude, il est peut-être nécessaire de changer cela, étant donné le rôle prépondérant des grands-parents dans la vie des enfants », indique un des chercheurs.

Mais ne tirons pas de conclusions hâtives. Beaucoup de grands-parents se soucient énormément de la santé de leurs petits-enfants et veillent à ce qu'ils aient une alimentation saine et équilibrée.

Laisser un commentaire

* Champs requis