L’Arabie Saoudite organisera les Jeux asiatiques d’hiver en 2029

Une nouvelle qui tombe alors que le mouvement de boycott du Mondial au Qatar ne cesse de grandir

Louis Bouchard
Par Louis Bouchard Publié le 06/10/2022 à 07:51
Arabie Saoudite Organisera Les Prochain Jeux Asiatiques D'hiver

Ce mardi le Conseil Olympique Asiatique (OCA) a annoncé que l'Arabie Saoudite organisera les prochains Jeux asiatiques d'hiver en 2029. Une décision qui a directement provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux et dans les institutions environnementales. Alors que les dérèglements climatiques ne cessent de se multiplier et que le Mondial de football au Qatar fait polémique, cette annonce fait l'effet d'une bombe. Dans un pays aride et sec, les observateurs ne comprennent pas comment cette attribution est possible. Selon l'OCA : "Les déserts et les montagnes d'Arabie saoudite seront bientôt un terrain de jeu pour les sports d'hiver." Justifiant leur choix par la présence de nombreux reliefs sur le sol saoudien. L'organisation a, par ailleurs, ajouté que cette décision a été prise "à l'unanimité" lors de son assemblée générale à Phnom Penh, au Cambodge.

Lire aussi : 10 preuves que notre belle planète tourne de l'oeil

Une désastre écologique en vue

Arabie Saoudite Jeux Asiatiques D'hiver
Source : snrtnews.com

Mais alors, comment l'Arabie Saoudite va-t-elle s'organiser pour préparer cet évènement. Et bien figurez-vous que la machine est bien huilée et déjà lancée. En effet, en 2017, l'influent prince hériter Mohamed Ben Salmane a lancé le projet Neom. Il s'agit de la construction d'une ville futuriste du même nom sur le bord de la mer Rouge. Estimée à plusieurs centaines de milliards de dollars, cette opération est déjà remise en question. Des experts et économistes  doutent de sa faisabilité dans un laps de temps aussi court. On parle de la construction d'une ville en 7 ans tout de même. En tout cas, le directeur de Neom, Nadhmi al-Nasr, a confirmé que Trojena serait dotée "d'infrastructures adéquates pour créer une atmosphère hivernale au cœur du désert, et de faire de ces Jeux d’hiver un événement mondial sans précédent".

Si les organisateurs précisent que "les températures descendent en dessous de zéro degré en hiver et où les températures tout au long de l'année sont généralement inférieures à 10 degrés", la région n'est pas connue pour ces chutes de neige. Pour réaliser des courses de ski, il faut également des montagnes. Celles-ci sont également en construction, notamment Trojena, qui devrait voir le jour en 2026. Forte de 60 km², elle pourrait atteindre les 2600 mètres d'altitude. Le complexe ne comprendra pas seulement des pistes de ski ouverte tout l'année, mais tout un domaine. Celui-ci jouira donc d'un lac artificiel d'eau douce, de chalets, des manoirs et des hôtels de luxe, d'après les promoteurs du projet.

Toutes ces constructions ont évidemment un coût. Si les centaines de milliards d'euros investis dans le projet inquiètent, c'est le prix environnemental qui est alarmant. Si Mohamed Ben Salmane promet que ce projet tend à respecter l'environnement, les doutes sont de vigueur.

Lire aussi : Top 11 des victoires de l’homme pour l'environnement

Une attribution à l'Arabie Saoudite qui interroge

En 2021, l'expert suisse Laurent Vanat sort un rapport dans lequel il recense les 86 pays "où le ski est possible en extérieur". Parmi ceux-ci, on retrouve le Liban, l'Iran et l'Irak ... Mais pas l'Arabie Saoudite. Le seul skieur alpin professionnel saoudien, Fayk Abdi, avait d'ailleurs déclaré qu'il "n'aurait jamais envisagé pouvoir skier un jour" dans son pays. Lui-même étant contraint d'aller s'exercer sur les postes libanaises.

La décision a fait réagir partout dans le monde, notamment en France où François Ruffin s'est offusqué sur Twitter :  "Des JO d'hiver au milieu du désert, dans une monarchie qui pratique la peine de mort et bafoue les droits de l'Homme chez elle et au Yémen (avec l'aide des armes de la France). Combien de temps allons-nous accepter ça ?"

Louis Bouchard

Journaliste passionné de sport et de cinéma, je suis un éternel fan de Robin Williams. Écrire sur ce que j'aime est un plaisir, je ne demande qu'à vous le transmettre ! 

Laisser un commentaire

* Champs requis