Cet article se distingue par son titre indécent et ses infos sexistes

En gros : « oh ça va hein, les mecs ils ont besoin de mettre leur zizi dans des femmes, ils ont des hormones ok ? »

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg
Par La rédaction Modifié le 08/03/2017 à 13:00
Article Sexiste

Bonjour à tous, nous sommes en 2017 et le sexisme a encore de beaux jours devant lui !

La Meuse vient de publier un terrible article au nom évocateur : "Violences sexuelles : les femmes pas si innocentes que cela".

Après lecture du titre folklorique, on ne sait pas trop trop sur quel contenu on va tomber, aurons nous droit au classique "ouais mais les femmes t'as vu comment elles s'habillent quand même on peut les violer !" ou au non moins rare : "on accuse toujours les hommes de violer les femmes, mais y a aussi des femmes qui violent des hommes hein !"

article la meuse sexisme

source : facebook

Eh bien Roger c'est un combo !

L'article explique qu'un suspect de violences sexuelles sur 5 est une femme. Mais dans violences sexuelles ils englobent tant les viols que le racolage.

Au niveau des chiffres :

- pour les viols : 351 hommes contre 6 femmes (le journal qualifie les hommes "d'indétrônables" c'est un concours ?)

- incitation à la débauche : 261 femmes contre 141 hommes

(pour les autres on laisse lire leur article, lien en fin de page)

Si l'on enlève à tous les calculs racoleurs la catégorie "incitation à la débauche" on tombe à 4% de femme suspectes... Ah bah tout de suite on n'est plus à 20%.

Du coup, avec des chiffres comme ça, qui englobent autant d'infractions plus ou moins graves, il est facile de diluer le chiffre des hommes suspects. Mais rappelons que 91% des personnes violées sont... des femmes.

Et pour finir, un sexologue dégoté de derrière les fagots annonce sans pression que si l'homme reste le principal prédateur sexuel, c'est pas tant tant de sa faute :

c’est probablement dû à des facteurs hormonaux et biologiques (testostérone…). Et quand l’homme passe à l’acte, c’est parce que, vu sa fragilité narcissique, il n’a pas intégré les interdits fondamentaux

Bah oui pauvre chat, il est esclave de ses hormones et en plus il est débile. Combo gagnant !

On vous laisse aussi lire le post initial de Paye Ton Journal, qui a repéré l'article :

On vous laisse le lien de l'article en ligne juste ici, mais ils en ont déjà changé le titre, bientôt des excuses ?

Merci à payetonjournal d'avoir mis en lumière ce terrible article, vous pouvez les suivre sur facebook juste ici, ( Paye ton journal a pour but de mettre en avant les témoignages de harcèlement et propos sexistes dans le milieu du journalisme).

Si cet article vous a révolté, vous pouvez le partager.

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg

Inspirant, Divertissant, Impertinent : Pause Caféin sélectionne le meilleur des actus virales pour vous.