La meurtrière de Lola passe aux aveux, son témoignage est glaçant !

Depuis presque un mois, la presse ne parle plus que de Lola. Dans les colonnes du Monde, on a accès à la version de la présumée meurtrière.

Deborahattias
Par Deborah Attias Publié le 07/11/2022 à 16:25
La Meurtriere De Lola Passe Aux Aveux Son Temoignage Est Glacant
Pxhere / Suzy Hazelwood

Après de longues heures de garde à vue, Dahbia B. raconte sa version du drame de Lola. Accrochez-vous, ça va faire du mal !

Affaire Lola : l’accusée tombe le masque !

Ce jour de la mi-octobre, l’entourage familial et amical de Lola ne l’oubliera jamais. Dissimulé dans une malle, le c*rps de l’adolescente est à peine identifiable. Choqués, les forces de l’ordre redoublent d’efforts pour trouver le coupable de cette monstru*sité. Quelques heures après, ils placent Dahbia B. en garde à vue. Sur les six auditions, elle racontera les circonstances de la tragédie à partir de la quatrième. C’est dire la patience des enquêteurs. Ces derniers ont dû composer avec la colère et cette volonté indéfectible de résoudre l’enquête. De leur côté, nos confrères des chaînes d’informations en continu décident de dévoiler le visage de l’horreur. Comble du cauchemar, il s’avère qu’elle connaissait bien les parents de la victime. Après l'arrivée Dahbia B. à la prison de Fresnes, les surveillants ont pour ordre de la mettre à l’isolement. À cause de ces trois chefs d’inculpation « m*urtre sur mineur de 15 ans » et « vi*l avec t*rture et actes de barbarie », ils ne lui donnent pas dix minutes au contact des autres détenues.

Le long calvaire de Lola dévoilé


Grâce aux journalistes du Monde, on a accès à un compte-rendu détaillé des révélations de Dahbia. Tout d’abord, elle fait preuve de fantaisie et raconte tout ce qui lui passe par la tête. Commis d’office, son avocat lui précise qu’elle est au pied du mur. Si elle veut s’en sortir, elle va devoir narrer les dernières heures de Lola. Tout commence lorsque la principale suspecte sollicite la génitrice de l’adolescente pour obtenir un badge de l’immeuble. Hélas, celle qui remplit le rôle de concierge avec minutie refuse d’accéder à sa demande. Cette « porte au visage », elle la prend comme un rejet personnel. Colère, « haine », elle passe par tous les sentiments.

Cette fille qui passe avec un bip, ça ressemble à un miracle. Après l’avoir interpellée pour un prêt de quelques minutes, elle retourne à la case départ. Se sentant rejetée de tous les côtés, elle invite la jeune Lola à se rendre chez sa sœur. En étage, la peur s’installe chez l’étudiante. Même si elle est rentrée de son plein gré dans l’ascenseur, elle ne souhaite pas entrer chez cette inconnue. Dans la pénombre de l’appartement, le moins que l’on puisse dire, c’est que tout va basculer ! Dahbia B. est à présent hors de contrôle, se lâche et montre son vrai visage à sa victime. « Je l’ai un peu tapée (..) J’ai abusé ». Cher ami de Pausecafein, tous les instruments coupants qu’elle va manier « pour avoir [son] propre pl**sir » sont à peine audibles et insoutenables. Même Cyril Hanouna en perd son latin !

Rebondissement de dernière minute

Lors de l’avant-dernière prise de parole, la suspecte se rétracte. « Tout ce que je vous ai raconté tout à l’heure, c’était un cauchemar. Je venais de me réveiller et j’ai décidé de vous raconter ça (…) ». Incapable d’assumer, elle va alors retourner la faute sur la pauvre petite Lola. Se disant pas en mesure de s’emparer de la vie, elle persiste et signe. Elle n’est pas folle et elle ne souhaite plus qu’on l’associe à tout ça. D’ailleurs, contre toute attente, elle évoque le nom d’un complice. Affaire à suivre…

Merci à nos confrères du journal Le Monde
Deborahattias

Passionnée par les mots depuis mon enfance, comptez sur moi pour vous raconter les détails croustillants de la vie de vos stars préférées. A tout de suite sur Pausecafein.

Laisser un commentaire

* Champs requis