Johnny Depp : un nouveau procès pour la star hollywoodienne ?

Quelques mois après le procès médiatique qui l’a opposé à Amber Heard, Johnny Depp semble être en passe de se lancer dans une nouvelle bataille juridique.

Sabrina Biodore
Par Sabrina Biodore Publié le 26/10/2022 à 10:56
Johnny Depp Un Nouveau Procès Pour La Star Hollywoodienne
Crédit photo : Twitter @Variety

Un retour au tribunal serait-il en question pour l'acteur hollywoodien Johnny Depp ? En effet, la bataille juridique qui a eu lieu entre la star de Pirate des Caraïbes et son ex-femme Amber Heard a été l'un des événements les plus médiatisés de l'année 2022. Pour rappel, l'actrice (que l'on a pu voir dans le film Aquaman) avait accusé Johnny de violences conjugales. A la suite de ces accusations, l'acteur avait perdu plusieurs rôles au cinéma. Il a donc attaqué Amber Heard pour diffamation.

En juin 2022, cette dernière a été condamnée à verser 10,3 millions de dollars de dommages et intérêts à son ex-mari. Elle a fait appel suite à cette décision. Ce procès a été titanesque. Mais c'est une autre affaire qui entraîne à nouveau Johnny Depp vers les tribunaux.

Une histoire de droits d'auteur

Avant de ses remettre en selle dans les studios de cinéma, Johnny Depp s'est accordé une pause artistique. Musicien, il a décidé de prendre la route avec son comparse John Beck et a donné plusieurs concerts, notamment en France. En juillet 2022, les deux artistes ont sorti un nouvel album nommé 18. Et c'est l'une des chansons qui apparaît sur l'album qui a attiré l'attention de Bruce Jackson. Cet enseignant d'université a accusé John Beck et Johnny Depp d'avoir plagié l'une des chansons produites pour l'album 18. La chanson en question est Sad Motherfuckin Parade. Elle reprendrait quelques vers du poème Hobo que Bruce Jackson a retranscrit dans un livre paru en 1974.

Les vers en question sont les suivants : “Ladies of culture and beauty so refined, is there one among you that would grant me wine ?/ I’m raggedy I know, but I have no stink/ And God bless the lady that’ll buy me a drink/ Heavy-hipted Hattie turned to Nadine with a laugh/ And said, ‘What that funky motherfucker really need, child, is a bath.” Dans la chanson Sad Motherfuckin’Parade, les paroles suivantes sont audibles : “I’m raggedy, I know, but I have no stink,” “God bless the lady that’ll buy me a drink,” and “What that funky motherfucker really needs, child, is a bath.”(source : rtbf.be).

Une action en justice en cours

En août 2022, Michael Lee Jackson, le fils de l'auteur du recueil de poèmes avait accordé une interview au Rolling Stone, dans laquelle il indiquait qu'il avait l'intention d'intenter une action en justice contre Johnny Depp et John Beck. Les deux artistes ont décidé d'attaquer Bruce Jackson en justice à leur tour. Ils réclament le versement de dommages et intérêts et demandent que l'enseignant rédige un document expliquant qu'aucun plagiat n'a été réalisé. Il faut savoir que Bruce Jackson avait expliqué que le poème en question lui avait été appris par un ami alors qu'il séjournait en prison. Cet ami l'aurait lui-même tenu de son père. L'enseignant n'aurait aucun droit sur le poème, si l'on se place sur un plan juridique. Dorénavant, cette affaire est aux mains de la justice. Nous saurons quelles suites lui sont données dans quelques mois.

Sabrina Biodore

Rédactrice web, j'ai forgé ma plume à l'ère du web. Séries addict, passionnée de cinéma, de lecture, mais je m'intéresse à de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

* Champs requis