« C’était une vraie torture » : les confidences de Jim Carrey sur le tournage de ce film culte

Un film culte, mais un tournage qualifié de torture !

Par Afir Publié le 20/01/2023 à 14:14
C'était Une Vraie Torture Les Confidences Inattendues De Jim Carrey Sur Le Tournage D'un De Ses Films Cultes
C'était une vraie torture les confidences inattendues de Jim Carrey sur le tournage d'un de ses films cultes

Jim Carrey a fait des confessions assez étonnantes sur un des films dans lequel il a incarné le personnage principal.

Un tournage qui n’a pas laissé que de bons souvenirs

Jim Carrey est un jeune acteur de 28 ans lorsqu’il décroche le rôle principal dans ce film culte. Invité il y a quelques années au Graham Norton Show, l’acteur est revenu sur les difficultés qu’il a rencontrées lors du tournage. Il a notamment révélé à quel point le maquillage était long et atroce. L’acteur aurait même songé à abandonner le casting avant de se raviser. Il ira finalement au bout du tournage de ce classique des années 2000, qui n'est autre que Le Grinch.

Il faut dire que pour l’époque, le Grinch semblait très réaliste. L’on imagine le nombre d’heures qu'il a fallu pour ressortir tous les détails de ce croquemitaine vert qui exècre Noël. Jim Carrey le dit lui-même, le maquillage a duré plus de 8 heures la toute première fois ! "C'était comme si on m'enterrait vivant", témoignait-il. A bout de nerfs, il a, de son propre aveu, “fait un trou dans le mur en donnant un coup de pied”. Le maquilleur en scène en a aussi pris pour son grade.

Il perd patience à plusieurs reprises et fait part au producteur, Ron Howard, de son intention d’abandonner son rôle. Le producteur, ne pouvant se résoudre à laisser filer le talentueux comédien, surtout pas en cours de tournage, a eu une brillante idée.

Un agent de la CIA pour assister Jim Carrey

Ron Howard a eu recours aux services d’un employé assez particulier. Puisque Jim Carrey qualifiait la préparation de torture, il fallait l'habituer à mieux la supporter. Pour ce faire, il recrutera un véritable agent de la CIA ! Son objectif : apprendre à l’acteur quelques astuces pour mieux supporter la souffrance. Et il semblerait que cette méthode s'est avérée payante, puisque le film est allé à son terme, avec Jim Carrey en tête d'affiche.

Lorsqu’il a été interrogé au sujet des difficultés rencontrées lors du tournage du Grinch, Carrey affirme que ces dernières étaient physiques et mentales. Il a notamment révélé que la pose des prothèses provoquait une douleur comparable à celle d’être brûlé vif. Même s’il est vrai que l’acteur est connu pour sa tendance naturelle à l’exagération, il y a sans doute une part de vrai là-dedans.

N’étant franchement pas réputé pour sa patience, Jim Carrey aura finalement réussi à survivre à cette "torture". L’agent de la CIA n’y est pas pour rien, puisque le tournage s'est déroulé de manière plus fluide suite à son recrutement. L'on a également autorisé l’acteur à se détendre en mangeant ce qu’il voulait et en visionnant les films de son choix durant les interminables phases de préparation.

C’est également son amour pour les enfants qui l’a encouragé à aller au bout du tournage, confiera Carrey. Grand bien lui en a pris, puisque The Grinch fait aujourd’hui partie des grands succès de l’histoire du cinéma américain.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis